La ligne du temps

1980-1999

Aux États-Unis, de nouvelles lois sur les hypothèques autorisent des taux d’intérêt plus élevés et l’élargissement de la gamme de produits. Nombre de ces produits ciblent les emprunteurs ayant une mauvaise cote de crédit.

1986

La première ministre britannique, Margaret Thatcher, instaure le «  Big Bang », un ensemble de mesures visant à déréglementer les marchés financiers de Londres.

1987

6opeke6n

Alan Greenspan est nommé président de la Réserve fédérale

Source : Corbis

Alan Greenspan est nommé président de la Réserve fédérale des États-Unis. Il deviendra la personnalité la plus influente sur l’échiquier de l’économie mondiale.

1997

Wall Street s’oppose aux efforts visant à réglementer les nouveaux dérivés de crédits, et la Maison-Blanche les bloque.

1999

jei8zplx

Marché haussier à Wall Street

Source : CBC

Le Congrès américain cède à un lobbying intensif qui a coûté 300 millions de dollars américains aux secteurs des banques et des services financiers et abroge la Loi Glass-Steagall, qui avait séparé les banques commerciales (les prêteurs) et les banques d’investissement (qui organisent les ventes d'actions et d'obligations).

2000-2006

2003

En Islande, les trois plus grosses banques ne disposent que de quelques milliards de dollars d’actif. Au cours des trois années et demie qui suivent, l’actif bancaire passe à plus de 140 milliards de dollars américains, sur papier. Entre 2003 et 2007, les cours de la Bourse islandaise sont multipliés par neuf. Et à Reykjavik, le prix de l’immobilier triple.

2004

jei8zplx

Hank Paulson

Source : Corbis

Le PDG de Goldman Sachs, Hank Paulson, fait pression sur la Commission des valeurs mobilières des États-Unis pour qu’elle autorise les banques d’investissement à augmenter leur coefficient d’endettement de 12 pour 1 à 30 pour 1, voire plus.

Le directeur adjoint du FBI, Chris Swecker, soutient que l’explosion du marché hypothécaire, alimentée par des taux d’intérêt peu élevés et une augmentation des prix de l’immobilier, a attiré des professionnels peu scrupuleux et des organisations criminelles dont les activités frauduleuses pourraient engendrer des pertes de plusieurs milliards de dollars pour les institutions financières. « Cela pourrait devenir une épidémie », déclare Swecker.

2005

jei8zplx

Alan Greenspan

Source : Reuters

Le président de la Réserve fédérale américaine, Alan Greenspan, déclare dans son témoignage devant le Congrès : « Bien qu’une bulle immobilière généralisée paraisse peu probable à l’échelle du pays, on voit quand même de petites bulles se former dans certains marchés locaux, où les prix de l’immobilier semblent avoir atteint des niveaux qui ne peuvent pas se maintenir. »

2006

Aux États-Unis, la bulle immobilière se dégonfle brutalement. Les prix chutent. Les défauts de paiement augmentent. La faillite attend des dizaines de prêteurs hypothécaires à risque. CNN Money révélera par la suite que le pourcentage de débiteurs en défaut est cinq fois plus élevé pour les prêts hypothécaires à risque que pour les prêts préférentiels.

Ben Bernanke, universitaire spécialiste de la Grande Dépression, remplace Alan Greenspan à la présidence du Conseil des gouverneurs de la Réserve fédérale américaine.

co34r6pg

Expulsés par les banques

Source : CBC

Henry Paulson, ancien PDG de la banque d'investissement Goldman Sachs, est nommé secrétaire du Trésor américain. Paulson est obligé de vendre des actions de Goldman Sachs pour 500 millions de dollars pour se conformer aux lois régissant les conflits d'intérêts. Pendant le mandat de Paulson à la tête de Goldman Sachs, celle-ci a émis près de 37 milliards de dollars américains en obligations garanties par des prêts hypothécaires à risque ou par des hypothèques de second rang.

2007

28 mars

co34r6pg

Ben Bernanke

Source : Reuters

Le président de la Réserve fédérale américaine, Ben Bernanke, déclare : « Présentement, malgré tout, il semble qu’il n’y aura pas de contagion du secteur des prêts immobiliers à risque au reste des secteurs économiques et financiers. »

22 juin

On apprend que deux fonds spéculatifs gérés par Bear Stearns sont en difficulté à cause d'investissements dans des obligations garanties par des prêts hypothécaires à risque.

Août

Les problèmes des prêts hypothécaires à risque font boule de neige à l’échelle mondiale : en effet, il s’avère que les portefeuilles de banques et de fonds spéculatifs partout dans le monde contiennent beaucoup de titres adossés à des créances hypothécaires. Le 9 août, la banque française BNP Paribas annonce qu’elle n’est pas en mesure d’évaluer l’actif de trois de ses fonds spéculatifs.

10 août

8som85vb

Les bourses atteignent des sommets sans précédent

Source : CBC

Comme les marchés du crédit s’essoufflent dans le monde, les banques centrales se coordonnent pour injecter des liquidités dans ces mêmes marchés pour la première fois depuis les événements du 11 septembre 2001. La Réserve fédérale américaine, la Banque centrale européenne et les banques d’Australie, du Canada et du Japon injectent toutes de l'argent.

13 septembre

La BBC annonce que le prêteur hypothécaire et établissement bancaire Northern Rock a demandé un soutien d’urgence. Dans les minutes qui suivent ce communiqué, des clients commencent à se connecter au site web de Northern Rock et à retirer leur argent. Le site tombe alors en panne, et cela provoque une panique. Le lendemain matin, de longues files de clients retirent un total de 1 milliard de livres sterling dans la plus grande ruée ayant jamais eu lieu sur les banques en Grande-Bretagne en plus d’un siècle.

9 octobre

L’indice Dow Jones atteint un record de 14 164 points. En février 2009, il aura dégringolé pour s'arrêter à peine au-dessus de 6500 points.

2008 : Mars à Septembre

17 mars

Bear Stearns, cinquième banque en importance de Wall Street, est sauvée de justesse de la faillite par sa rivale JP Morgan grâce à une entente soutenue par le gouvernement américain.

19 juin

8som85vb

Ralph Cioffi

Source : Corbis

Deux responsables de Bear Stearns, Ralph Cioffi et Matthew Tannin, sont arrêtés et accusés de fraude. À ce jour, ce sont les seules grandes personnalités américaines de la finance à devoir répondre à des accusations criminelles relativement à la débâcle financière. Par la suite, ils ont été acquittés des accusations de délit criminel, mais ils font face à des accusations au civil.

7 septembre

l3mcou4e

Le président George W. Bush rencontre son groupe de travail sur les marchés financiers

Source : Bibliothèque présidentielle de George W. Bush

Le gouvernement américain lance une bouée de sauvetage de 200 milliards de dollars américains à Fannie Mae et Freddie Mac, pressés de toutes parts. Les prêteurs hypothécaires détiennent des prêts résidentiels ou en sont garants pour un montant de 5000 milliards de dollars.

15 septembre

Lehman Brothers Holdings Inc. dépose son bilan. C’est la plus importante faillite de l’histoire américaine, qui dépasse celles de WorldCom et d’Enron.

16 septembre

La Réserve fédérale américaine annonce un programme de sauvetage de 85 milliards de dollars américains pour sauver de la faillite la plus grosse compagnie d’assurance du pays, AIG. Au total, son renflouement s’élèvera finalement à plus de 185 milliards de dollars américains.

17 septembre

Lloyds TSB annonce qu’elle va prendre le contrôle du plus grand établissement de prêts hypothécaires de Grande-Bretagne, la Halifax Bank of Scotland. Le 25 septembre 2008, les autorités de réglementation ferment l’établissement bancaire et prêteur hypothécaire Washington Mutual. C’est la deuxième faillite en importance de l’histoire américaine et la plus grosse faillite bancaire que les États-Unis aient jamais connue.

v58v0p28

Consternation à la
Bourse de New York

Source : CBC

29 septembre

À Wall Street, l’indice Dow Jones dégringole de 778 points; c'est la chute la plus vertigineuse jamais enregistrée en un seul jour.

2008 : Octobre

3 octobre

Aux États-Unis, après le rejet du plan de sauvetage des banques quelques jours auparavant, la Chambre des représentants approuve la Loi de stabilisation économique d'urgence, qui coûtera 700 milliards de dollars américains.

4 octobre

egvfnjmc

La crise devient internationale

Source : Reuters

L’Allemagne vient au secours de son deuxième prêteur hypothécaire en importance, Hypo Real Estate, en lui versant 50 milliards d’euros.

6 octobre

En Islande, le Parlement adopte une loi d’urgence pour permettre au gouvernement d’intervenir massivement dans le système financier islandais. C'est la mesure la plus radicale jamais prise dans l’histoire du pays. L'État utilise les pouvoirs d’urgence pour prendre le contrôle des trois plus grandes banques islandaises.

Devant la fragilité des marchés des actions et du crédit, la Réserve fédérale américaine fournit 900 milliards de dollars américains supplémentaires sous forme de prêts à court terme qu’elle met à la disposition des banques.

Le jour suivant, la Réserve fédérale américaine annonce des plans visant à prêter environ 1300 milliards de dollars à des sociétés n'appartenant pas au secteur financier. De 2008 à 2010, la Réserve fédérale et le Trésor américain auront engagé 4600 milliards de dollars pour sauver l’économie américaine.

10 octobre

Le Canada annonce qu’il achètera des blocs de prêts hypothécaires assurés par le gouvernement pour une valeur de 25 milliards de dollars. Il accroîtra son engagement à 125 milliards de dollars.

12 octobre

Devant l’imminence d’une crise à l’échelle européenne, le premier ministre britannique Gordon Brown va à Paris et parvient à persuader les pays de l’Union européenne d’adopter un programme de sauvetage.

14 octobre

Le gouvernement américain annonce un plan de 250 milliards de dollars pour acheter des parts dans un grand nombre de banques afin de tenter de rétablir la confiance dans ce secteur.

17 octobre

hd9jy0vt

Investisseurs à Dubaï

Source : CBC

À Dubaï, centre financier du monde arabe, les téléscripteurs boursiers dans les halls d'entrée et sur les façades des gratte-ciel des entreprises financières évitent de diffuser comme d'habitude les cours de la Bourse, préférant citer l’émir de Dubaï, qui soutient que l’économie et les banques de l’émirat sont saines.

En Chine, l’agence de presse Xinhua déclare qu’environ 80 % des usines de jouets de la province de Guangdong ont fermé leurs portes, tout comme la moitié des usines de chaussures.

2008 : Novembre et décembre

9 novembre

lafn9pxa

Les problèmes couvent en Chine

Source : Reuters

La Chine annonce un plan de relance économique de 586 milliards de dollars américains. Il consiste à investir dans des projets d’infrastructure et des programmes sociaux et à réduire les impôts des sociétés, dans le but de relancer l'économie.

19 novembre

Les PDG des trois grands constructeurs automobiles (Rick Wagoner de GM, Alan Mulally de Ford et Robert Nardelli de Chrysler) partent à Washington pour demander un renflouement. Ils sont vertement critiqués pour s'y être rendus en jet privé.

24 novembre

Des milliers d’Islandais manifestent à Reykjavik pour réclamer la démission du premier ministre, Geir Haarde, et du gouverneur de la banque centrale, David Oddsson.

26 novembre

La Commission européenne annonce un plan de relance économique de 200 milliards d’euros.

19 novembre

yo2kwdkt

Le ministre des Finances,
Jim Flaherty, surveille la réponse du Canada.

Source : Reuters

Les gouvernements américain et canadien annoncent qu'ils consacreront plusieurs milliards de dollars à la remise à flot de l’industrie automobile.

25 décembre

À Dubaï, on commence à voir des voitures abandonnées par des expatriés endettés dans le parc de stationnement de l’aéroport.

2009 : Janvier à mars

15 janvier

x88hw0dk

Violences en Chine

Source : Reuters

À Dongguan, en Chine, des batailles rangées ont lieu entre les ouvriers en grève d'une usine de textile et des agents de sécurité.

20 janvier

Le nouveau président des États-Unis Barack Obama prête serment. Il déclare aux Américains : « Notre économie est gravement affaiblie, conséquence de la cupidité et de l’irresponsabilité de certains, mais également à cause de l'impossibilité de faire collectivement certains choix difficiles. »

26 janvier

Le gouvernement islandais tombe et le premier ministre Geir Haarde démissionne.

17 février

x88hw0dk

Le président Barack Obama

Source : White House photo

Le président des États-Unis Barack Obama promulgue un plan de relance de l’économie de 787 milliards de dollars.

25 février

La Caisse de dépôt et placement du Québec confirme avoir subi une perte de 25 % en 2008, soit près de 40 milliards de dollars.

x88hw0dk

Jim Flaherty

Source : Reuters

La Caisse de dépôt est l'un des plus grands détenteurs de papier commercial adossé à des actifs non bancaires (PCAA) au Canada. Elle détient en fait, à elle seule, le tiers du marché canadien de PCAA.

12 mars

Bernard Madoff plaide coupable à 11 chefs d’accusation allant de la fraude en valeurs mobilières au parjure, relativement à la pyramide de Ponzi de 65 milliards de dollars qu'il a exploitée pendant des décennies.

« J'ai envie de le lapider ! », a dit une des victimes de Madoff qui assistait au procès. Madoff sera condamné à 150 ans de prison.

31 mars

ew6furuk

Problème à Grenoble, en France

Source : AP

Après l'échec des négociations sur la restructuration des activités de Caterpillar à Grenoble, en France, les travailleurs prennent leurs patrons en otages. D'autres incidents de séquestrations de patrons se produisent dans plusieurs usines françaises.

2009 : Avril à décembre

Avril

Au Sommet du G20 de Londres, les dirigeants réclament de nouvelles réglementations bancaires. Ils s'entendent aussi pour injecter 1100 milliards de dollars américains supplémentaires pour stimuler l’économie.

30 avril

Chrysler dépose son bilan. General Motors fait de même le 1er juin.

Mai

L’une des plus grandes flottes maritimes de tous les temps est immobilisée dans le détroit de Malacca, entre Singapour et la Malaisie. Des centaines de navires de charge, plus nombreux que ceux de l’Armada espagnole, attendent leurs chargements.

26 mai

Le ministre canadien des Finances, Jim Flaherty, prévoit un déficit fédéral record de plus de 50 milliards de dollars.

19 juin

D’après l’Organisation des Nations unies pour l’alimentation et l’agriculture, un milliard de personnes souffrent de la faim.

7 juillet

Confrontée à un déficit budgétaire abyssal, la Californie commence à payer ses factures en signant des reconnaissances de dette.

25 novembre

h228y2id

À Dubaï, des travailleurs perdent leur chèque de paie

Source : CBC

Dans une courte déclaration publiée juste avant les congés de l’Aïd el-Adha et de l’Action de grâces aux États-Unis, la société d'État Dubai World demande six mois de sursis pour s’acquitter de ses dettes. Beaucoup considèrent cela comme une défaillance d’un emprunteur souverain, en l’occurrence Dubaï.

2010

16 avril

La Commission des valeurs mobilières des États-Unis annonce qu’elle engage des poursuites contre Goldman Sachs et un de ses employés, Fabrice Tourre. La Commission prétend que la banque d’investissement a amplement déformé et dissimulé des faits dans des documents d’information sur un produit d’investissement dont elle est à l’origine.

22 avril

On apprend que le déficit de la Grèce est nettement plus important que ce que l'on croyait et qu’elle aura des difficultés à s’acquitter de ses dettes. 

23 avril

Tandis que les Grecs manifestent avec violence à Athènes, le premier ministre George Papandreou demande le soutien financier de ses partenaires européens et du Fonds monétaire international.

2 mai

Les pays de la zone euro et le Fonds monétaire international accordent une aide financière de 110 milliards d'euros (147 milliards de dollars américains) sur trois ans à la Grèce pour la remettre à flot et lui permettre de payer ses dettes.

10 mai

L’Union européenne et le Fonds monétaire international annoncent un fonds de sauvetage de près de 1000 milliards de dollars pour aider les pays européens confrontés à des problèmes de dettes.

26 juin

gwqujaqh

Le président Barack Obama signe la loi sur la réforme de la régulation financière à Washington, le 21 juillet 2010

Source : White House photo

Les dirigeants mondiaux du G20 se réunissent à Toronto, qui devient le théâtre d’actes de protestations, de vandalisme et de violence. Ils s’engagent à élaborer des plans financiers qui devront réduire au moins de moitié les déficits d’ici à 2013 et qui stabiliseront ou réduiront le rapport dette/PIB des gouvernements d’ici à 2016.

30 juin

Après des mois de lobbying et d'âpres négociations, la Chambre des représentants des États-Unis adopte un projet de loi sur la réforme financière. Il est massivement rejeté par des économistes, par des commentateurs et par le public américain, qui le jugent inadéquat. Le 21 juillet 2010, Obama promulgue la loi.

15 juillet

aot0j5ff

La porte-parole Nancy Pelosi, des leaders parlementaires, des présidents de Comités et des membres du Congrès font des commentaires sur la la loi sur la réforme de la régulation financière

Source : Bureau de la porte-parole

Le Sénat américain adopte le projet de loi sur la réforme financière.

16 juillet

Pour régler les poursuites au civil pour fraude intentées contre elle, Goldman Sachs accepte de payer 550 millions de dollars américains et admet qu’elle a fourni des renseignements incomplets.

28 septembre

Le Parlement islandais décide de traduire l'ex-premier ministre Geir Haarde devant une cour spéciale pour négligence, en raison de l'effondrement du système bancaire de son pays à l’automne 2008. Il risque jusqu’à deux ans de prison.

13 octobre

Les 50 États américains lancent une vaste enquête sur les expulsions et les saisies immobilières pratiquées par les banques américaines au cours des derniers mois. Certaines banques n’auraient pas vérifié correctement tous les dossiers avant de procéder aux saisies, ou auraient utilisé des documents incomplets qui ne respectaient pas la réglementation.

15 octobre

L’ancien chef de la direction de Countrywide, Angelo Mozilo, a abouti à un règlement à l’amiable avec la Commission des valeurs mobilières des États-Unis relativement à des accusations de fraude en valeurs mobilières et de délit d’initié. Mozilo a convenu de payer 67,5 millions de dollars d’amendes et a accepté une interdiction à vie d’exercer la fonction de dirigeant ou de directeur d’une société ouverte. Dans le cadre du règlement, Mozilo n’a reconnu avoir commis aucun acte répréhensible.