ICI Radio-Canada Télé
Logo Radio-Canada
Commanditaire

Glossaire

Papier commercial adossé à des actifs

Titre de créance à court terme émis par une entreprise en promesse du remboursement d’un prêt, et qui est souvent adossé à un bloc de créances telles que des prêts hypothécaires, des cartes de crédit ou des prêts-autos. En août 2007, le gel du marché du papier commercial a entraîné des pertes de plusieurs millions de dollars pour les grands investisseurs institutionnels comme la Caisse de dépôt et placement du Québec (le plus important gestionnaire de fonds de retraite de la province) et la Ville de Hamilton. Ce n’était qu’un prélude à la débâcle financière qui allait suivre.

Titres garanti par des créances (TGC)

Placement composé d’un bloc de créances, tels des titres adossés à des créances hypothécaires résidentielles. « Les TGC étaient l’épicentre du bouleversement, ils étaient le déclencheur qui a amplifié une bulle des prêts hypothécaires à risque qui aurait pu rester contrôlée, qui l’a fait exploser et l’a transformée en débâcle économique. » (Yves Smith, auteur d’ECONned.)

Swap sur défaillance

Contrat permettant d’assurer le souscripteur d’une obligation contre le défaut de paiement par l’émetteur. C’est le produit financier qui a causé tant de problèmes à Joseph Cassano et à AIG Financial Products.

Produits dérivés

Contrats dont la valeur fluctue en fonction d’un autre produit ou d’une autre marchandise (qui peut aller des contrats à terme sur le blé à des titres adossés à des créances hypothécaires résidentielles). Conçus à l’origine pour réduire les risques, ils se négocient également en bourse à des fins spéculatives. En 2003, les produits dérivés très complexes, comme les swaps sur défaillance et les titres garantis par des créances, ont été décrits par l’investisseur milliardaire Warren Buffet comme étant des « armes financières de destruction massive ».

Teneur de marché

Opérateur qui s’engage à afficher en permanence sur les marchés des prix d’achat et de vente de titres pour favoriser la liquidité du marché et faciliter les échanges. Le teneur de marché espère faire des profits sur la différence entre les prix d’achat et de vente, ainsi que des commissions.

Prêt « NINJA »

Prêt consenti à un emprunteur n'ayant ni revenu, ni travail, ni actifs (NINJA est un acronyme provenant de No Income, No Job or Assets).

Ratio Cours/Bénéfice (Coefficient de capitalisation des bénéfices)

Quotient obtenu en divisant le cours d’une action par le bénéfice annuel encaissé sous forme de dividendes. Il s’agit d’un critère essentiel pris en compte par les investisseurs pour décider d’acheter ou non un titre.

Pyramide de Ponzi

Escroquerie par laquelle les premiers investisseurs sont remboursés à même la contribution des nouveaux investisseurs. Les clients, attirés par des promesses de profits rapides et élevés, entrent dans le jeu et se font flouer. Lorsqu’il n’y a plus de nouveaux investisseur, la structure s’écroule. Elle doit son nom à Charles Ponzi, le premier à monter une escroquerie de ce genre pendant qu’il travaillait à la Banco Zarossi, vers 1907, à Montréal.

Arbitrage réglementaire

Pratique consistant, pour une société, à aller s’établir à un endroit en raison des coûts moins élevés et du régime moins strict sur le plan réglementaire, juridique ou fiscal.

Titres (ou valeurs mobilières) adossés à des prêts hypothécaires résidentiels

Obligation dont le remboursement est encaissé par des investisseurs plutôt que par l’émetteur du prêt.

Titrisation

Technique qui consiste à regrouper des créances (comme des prêts hypothécaires à risque) pour créer de nouvelles formes de placements (comme des titres adossés à des créances ou à des créances hypothécaires résidentielles).

« La titrisation a été la plus grande opération d’exportation du XXIe siècle aux États-Unis. Plus de 27 000 milliards de dollars de titres ont été vendus depuis 2001, selon les données publiées par l’Association des marchés financiers du secteur des valeurs mobilières. C’est près de deux fois le produit intérieur brut américain de l’an dernier, qui s’est élevé à 13 800 milliards de dollars. » – Mark Pittman, Bloomberg News, 2008.

Prêt hypothécaire à risque

Prêt hypothécaire accordé à un emprunteur ayant une cote de crédit imparfaite, assorti d’un taux d’intérêt plus élevé que celui accordé à un emprunteur ayant une bonne cote de crédit. (voir prêt « NINJA »)

Tranche

Terme financier qui désigne un groupe de titres garantis par des créances (TGC). Certaines tranches sont plus risquées, et peuvent donc rapporter davantage que des tranches relativement plus prudentes et moins rémunératrices.

Rendement

Revenu annuel que rapporte un placement, exprimé généralement en pourcentage du montant investi.

Présentement à l'antenne de la télé

23 h 05

ON VA SE LE DIRE

Épisode

Diffusion: vendredi 14 janvier 2011Épisode 1 - Les architectes de la ruine

En quoi la crise a-t-elle changé
votre perception du monde de la finance ?

Répondez à la question »

Épisode

Diffusion: vendredi 21 janvier 2011Épisode 2 - Le tsunami qui a balayé le monde

Que pensez-vous de l’idée d’utiliser l’argent
des contribuables pour sauver les banques privées ?

Répondez à la question »

Épisode

Diffusion: vendredi 28 janvier 2011Épisode 3 - Le prix à payer

Selon vous, est-ce que le Canada a été épargné par la crise ?

Répondez à la question »

Épisode

Diffusion: vendredi 4 février 2011Épisode 4 - Des lendemains amers

Quelles leçons avez-vous tirées de la crise ?

Répondez à la question »

Ailleurs sur Radio-canada.ca