ICI Radio-Canada Première

Désautels le dimanche

Désautels le dimanche rss

Le dimanche de 10 h à 12 h

Michel Désautels

Désautels le dimanche

Archives

dim
lun
mar
mer
jeu
ven
sam
 
1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
11
12
13
14
15
16
17
18
19
20
21
22
23
24
25
26
27
28
29
30
 
 
 
 

Les meilleurs moments : Émission du dimanche 7 juin 2015


Politique

Adieu, Monsieur Parizeau

L'ancien premier ministre du Québec, Jacques Parizeau en 1995.
L'ancien premier ministre du Québec, Jacques Parizeau en 1995.     Photo : Paul Chiasson

Danny Braün a rencontré Marie-Anne Alepin, Maxime Laporte et Geneviève Marsan qui, touchés par le décès de Jacques Parizeau, organisent une veillée hommage à sa mémoire le 8 juin, au Théâtre Prospero à Montréal. Ces jeunes gens qui gravitent autour du mouvement indépendantiste ont tous une anecdote sur « Monsieur » à raconter. Ils admirent ce bâtisseur du Québec moderne et souhaitent saluer celui qui fut politicien, économiste et professeur, homme de grande influence jusqu'à son décès le lundi 1er juin 2015, à 84 ans. 
 
Jacques Parizeau a été le troisième chef du Parti québécois et premier ministre du Québec de septembre 1994 à janvier 1996. Il a contribué grandement à l'émergence du fameux Québec inc. et pris part à la création des plus importants leviers économiques et sociaux du Québec, comme la Caisse de dépôt et placement et la Régie des rentes, en plus d'être un acteur clé de la nationalisation de l'électricité.  
 
Celui qui a consacré sa vie à servir l'État restera, pour plusieurs, l'homme qui a amené le Québec au seuil de l'indépendance le 30 octobre 1995. « Monsieur » Parizeau, qui mettait ses espoirs dans la jeunesse, est demeuré présent dans la sphère publique jusqu'à ses derniers jours.  

EN COMPLÉMENTHYPERLIEN - « Monsieur » Parizeau, un parcours exceptionnel
HYPERLIEN - La dernière entrevue accordée par Jacques Parizeau – Le 21e
HYPERLIEN - L'économiste, le bâtisseur, le professeur – Le blogue de Gérald Fillion

Politique

Le scandale des dépenses au Sénat vu de l'intérieur

Le sénateur Serge Joyal, de passage dans notre studio.
Le sénateur Serge Joyal, de passage dans notre studio.     Photo : Radio-Canada/Mathieu Arsenault

Michel Désautels reçoit le sénateur Serge Joyal pour commenter l'actuel scandale des dépenses indûment remboursées à un certain nombre de ses collègues, d'actuels et d'anciens sénateurs canadiens. 
 
Le Sénat canadien transmet à la GRC les dossiers de réclamations de neuf sénateurs, dans la foulée du rapport du vérificateur général Michael Ferguson qui sera rendu public mardi. Depuis quelques jours, de nombreux renseignements ont fui du rapport. Ainsi, nous avons appris que les dépenses indûment réclamées par 30 sénateurs s'élèvent à près de 977 000 $. À la suite des révélations qui l'impliquent, Pierre-Hugues Boisvenu a annoncé son retrait du caucus des sénateurs conservateurs. Sur la liste des personnes ciblées figurent trois membres influents de la Chambre haute figurent : le président du Sénat Leo Housakos, le leader du gouvernement Claude Carignan et le leader de l'opposition James Cowan.  
 
Réformer ou abolir le Sénat? Dans notre émission du 2 février 2014, Michel Désautels discutait de la raison d'être et des défauts de l'institution avec les sénateurs Pierre-Claude Nolin (conservateur, qui s'est éteint cette année) et Jean-Claude Rivest (indépendant). 

EN COMPLÉMENTHYPERLIEN - Le scandale des dépenses au Sénat - Le dossier de Radio-Canada

Science et technologie

Un projet pour allier découverte des sciences et réussite scolaire

Laurence Sallam, étudiante au cégep, montre une expérience à des élèves du primaire, dans l'un des laboratoires de sciences du cégep Marie-Victorin
Laurence Sallam, étudiante au cégep, montre une expérience à des élèves du primaire, dans l'un des laboratoires de sciences du cégep Marie-Victorin.     Photo : Myriam Fimbry

Une initiative d'éveil aux sciences et d'aide aux devoirs du Cégep Marie-Victorin a fait de petits miracles cette année dans le milieu défavorisé de Montréal-Nord, a constaté Myriam Fimbry. 
 
Pour les enfants du primaire, être soutenus chaque semaine dans leur apprentissage des mathématiques et du français par des collégiens vaut déjà de l'or. Accueillis au Cégep, les enfants y réalisent en plus une foule d'expériences scientifiques qui les passionnent, leur donne le goût d'en découvrir davantage et font tomber toutes les appréhensions. Le projet Pour un Montréal-Nord scientifique comprend par ailleurs un autre volet qui permet de bien outiller les professeurs du primaire dans l'enseignement des sciences. À l'occasion de la remise officielle des certificats aux élèves, autant les enfants, les collégiens et les professeurs concluent que l'hypothèse se valide : apprivoiser les sciences n'a que des avantages! 
 
Consultez le webreportage de Myriam Fimbry.

EN COMPLÉMENTHYPERLIEN - Information sur le projet Pour un Montréal-Nord scientifique

International

Élections en Turquie : l'ère Erdogan pourrait s'achever

Ahmet Insel, économiste, politologue franco-turc, auteur de «La Nouvelle Turquie d’Erdogan», aux Éditions La Découverte.
Ahmet Insel, économiste, politologue franco-turc, auteur de «La Nouvelle Turquie d’Erdogan», aux Éditions La Découverte.     Photo : Gracieuseté Ahmet Insel

Les Turcs renouvellent aujourd'hui leur parlement de 550 députés et l'AKP de Tayyip Erdogan, au pouvoir depuis 13 ans, pourrait bien voir ses espoirs de transformation du système politique réduits à néant par une force montante, HDP, le parti pro-kurde. Léo Kalinda a discuté du paysage politique de Turquie avec l'économiste et politologue Ahmet Insel.  
 
Selon cet intellectuel proche de l'opposition, peu importe les résultats des élections législatives en cours, les fractures dans la société amèneront beaucoup d'instabilité dans le pays au cours des années à venir. Ahmet Insel n'hésite pas à qualifier la présidence islamo-conservatrice d'Erdogan de dérive autoritaire et estime que les divisions qu'il a créé peuvent mener la Turquie jusqu'à la guerre civile.

EN COMPLÉMENTHYPERLIEN - La nouvelle Turquie d'Erdogan, d'Ahmet Insel

Politique

Les défis d'Hydro-Québec

Siège social d'Hydro Québec à Montréal.
Siège social d'Hydro Québec à Montréal.     Photo : (Archives)

Hydro-Québec a maintenant un nouveau président-directeur général, Éric Martel. Celui qui a fait carrière dans les multinationales parviendra-t-il à insuffler une nouvelle culture chez la société d'État québécoise, comme le souhaite le ministre de l'Énergie Pierre Arcand?  
 
Pierre-Olivier Pineau, de HEC-Montréal, se demande jusqu'à quel point on peut vraiment diriger Hydro-Québec, ce « navire énergétique québécois » coincé entre la Régie de l'énergie et son actionnaire principal, le gouvernement du Québec.  
 
Luc Bernier, de l'ÉNAP, croit pour sa part qu'Hydro-Québec doit redorer son image. « L'entreprise a déjà été plus autonome dans le passé. Au départ, on était les usagers d'un service à bas coût. Puis, il y a eu une prise de conscience qu'on pourrait faire de l'argent avec Hydro-Québec ».

EN COMPLÉMENTHYPERLIEN - Un ancien de Bombardier à la tête d'Hydro-Québec – Radio-Canada
HYPERLIEN - Un bilan du règne de Thierry Vandal à Hydro-Québec – Radio-Canada

International

Travail et exploitation des enfants : toujours loin du but

Le 30 mai dernier, des enfants participaient, dans les rues d’Asuncion au Paraguay, à une manifestation pour souligner la journée nationale contre l'exploitation sexuelle et l'abus sexuel des enfants et d’exiger du gouvernement paraguayen de garantir les droits des enfants.
Le 30 mai dernier, des enfants participaient, dans les rues d’Asuncion au Paraguay, à une manifestation pour souligner la journée nationale contre l'exploitation sexuelle et l'abus sexuel des enfants et d’exiger du gouvernement paraguayen de garantir les droits des enfants.     Photo : AFP/Norberto Duarte

Si la fondatrice d'Aide internationale pour l'enfance Roxana Robin se réjouit de certaines avancées en matière de travail et d'exploitation des enfants dans le monde, elle s'inquiète de la hausse de l'exploitation sexuelle et de la traite des enfants. À l'occasion de la Journée mondiale contre le travail des enfants décrétée par les Nations Unies le 12 juin, elle veut rappeler que l'exploitation des mineurs n'épargne pas les pays occidentaux. 
 
L'ONU estime le nombre d'enfants qui travaillent à 168 millions. Ils seraient 85 millions à être contraints à des activités dangereuses. Roxana Robin prend toutefois ces chiffres avec un grain de sel : « Il est difficile de compter les enfants qui travaillent dans les bordels, les enfants-soldats et les victimes d'exploitation domestique ».  
 
L'organisation internationale du travail s'était fixé un objectif ambitieux pour 2016 : éliminer les pires formes de travail des enfants. À moins d'un an de l'échéance, le combat semble perdu d'avance pour d'importantes régions du monde.  

EN COMPLÉMENTHYPERLIEN - Conférence sur l'exploitation des enfants le 10 juin 2015 – Pour en savoir d'avantage
HYPERLIEN - Vision du monde – ONG de parrainage d'enfants

Politique

Une enquête pour percer « le mystère de Québec »

L’ouvrage de Frédéric Parent permet de lever le voile sur un mystère : celui de la grande région de Québec, qui, majoritairement rurale, a tendance à voter «conservateur».
L’ouvrage de Frédéric Parent permet de lever le voile sur un mystère : celui de la grande région de Québec, qui, majoritairement rurale, a tendance à voter «conservateur».     Photo : Les Presse de l'Université Laval

Pour mieux saisir le rapport à la religion, à l'économie et à la politique de la grande région de Québec, majoritairement rurale et qui a tendance à voter conservateur, le sociologue Frédéric Parent a mené une enquête ethnographique dans une de ses communautés. « Ces gens sont souvent caricaturés dans le paysage médiatique. On dit d'eux qu'ils sont de droite. J'ai voulu voir dans quel monde ils vivent ».  
 
L'auteur explique qu'au fil du temps, la population a dû s'adapter à toute une série de changements qui ont favorisé une plus grande intervention de l'État. Il constate que les membres des familles souches, installées depuis plus d'un siècle dans la région, vivent dans une logique d'enracinement au territoire qui a tendance à se perdre, et tiennent au pouvoir d'influence qu'ils ont toujours exercé dans la société. 
 
Frédéric Parent a publié Un Québec invisible, Enquête ethnographique dans un village de la grande région de Québec aux Presses de l'Université Laval
 
Tirage 
 
Nous vous offrons cette semaine la possibilité de recevoir un exemplaire de l'ouvrage de Frédéric Parent, auteur de «Un Québec invisible - Enquête ethnographique dans un village de la grande région de Québec”». 
 
Répondez à la question suivante : Les villages comme celui décrit par l'auteur ont une population constituée de trois groupes : les familles anciennes, les nouvelles familles, et les familles ... (comment les appelle-t-il) ? 
 
La réponse se trouve dans l'entrevue.  
 
POUR PARTICIPER AU TIRAGE  
 
Envoyez-nous votre réponse à l'adresse courriel suivante : desautels@radio-canada.ca  
 
Ou à l'adresse postale :  
1400, boulevard René-Lévesque Est, bureau A-67-6,  
Montréal (Québec) H2L 2M2  
 
N'oubliez pas d'y inclure vos coordonnées complètes.  
 
Le nom du gagnant du tirage sera dévoilé la semaine prochaine à l'émission. 
 
Le gagnant du livre de la semaine passée  
 
La semaine passée on vous offrait la chance de gagner un exemplaire du livre «Mémoires» de Beate et Serge Klarsfeld, paru chez Fayard et Flammarion. 
 
Question: En giflant quel personnage public Beate Klarsfeld a-t-elle atteint une notoriété internationale? 
 
Réponse: Georg Kiesinger, alors Chancelier de la République fédérale d'Allemagne pour l'Union Chrétienne Démocrate (Allemagne de l'Ouest) - c'était le 7 novembre 1968 
 
Le gagnant: Michel Barsalo de Ste-Anne-des-Lacs 

Sports

Les bonnes âmes : l'homme derrière la Traversée de Charlevoix

Eudore Fortin, fondateur et président de la Traversée de Charlevoix
Eudore Fortin, fondateur et président de la Traversée de Charlevoix     Photo : Radio-Canada/Ginette Lamarche

Amoureux de la forêt et du plein air, Eudore Fortin a conçu et aménagé un des plus beaux sentiers de longue randonnée au Québec, la Traversée de Charlevoix. Depuis près de 40 ans, il arpente et entretient le parcours de 105 kilomètres et la dizaine de chalets et refuges qu'il a bâtit avec une petite armée de bénévoles embarqués dans l'aventure.  
 
La Traversée de Charlevoix accueille aujourd'hui, été comme hiver, des randonneurs du monde entier et de nombreux marcheurs y viennent s'entraîner pour le pèlerinage de Compostelle. 
 
Ginette Lamarche est allée sur le sentier à la rencontre de ce bénévole inspirant. Elle vous propose une série de portraits d'hommes et de femmes qui ne comptent pas leur temps et l'utilisent pour répandre bonheur et soulagement autour d'eux.

* Radio-Canada n'est aucunement responsable du contenu des sites externes


Archives par date ou consultez les archives du site
dim
lun
mar
mer
jeu
ven
sam
 
1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
11
12
13
14
15
16
17
18
19
20
21
22
23
24
25
26
27
28
29
30
 
 
 
 

Prochainement à l'émission

Consultez le guide horaire

Babillard

Réécoutez notre série de reportages et d'entrevues L'Afrique en marche

«Jeunes et inspirants», une série de portraits de Marie-France Bélanger

Dernière baladosiffusion disponible

Désautels le dimanche

Réseaux Sociaux Radio-Canada Info Désautels le dimanche
Série Vieillesse d'aujourd'huiBlogue des correspondantsPère-Marquette : l'école de tous les défisViolence contre les femmes autochtones