#2a##5j##3# #5# Y a-t-il de la place au Québec pour des cliniques dirigées par des infirmières? | Désautels le dimanche | ICI Radio-Canada Première
Radio-Canada - zone Radio

Désautels le dimanche

Désautels le dimanche rss

Le dimanche de 10 h à 12 h

Michel Désautels

Désautels le dimanche
Logo Radio-Canada

Santé

Y a-t-il de la place au Québec pour des cliniques dirigées par des infirmières?

Le dimanche 8 mai 2016

Isabelle Têtu, infirmière praticienne à la Clinique Sabsa.
Isabelle Têtu, infirmière praticienne à la Clinique Sabsa.     Photo : ICI Radio-Canada/Nicole Germain

Au Québec, une personne sur quatre n'a pas de médecin de famille. Que ce soit en ville ou en région, les omnipraticiens négligent bien souvent les personnes vulnérables ou isolées. Pour combler le manque, un nouveau modèle est proposé : celui des cliniques sans médecin, dirigées par des infirmières praticiennes. Notre reporter Claude Brunet s'est rendu en Ontario, où l'idée est largement acceptée. Et il est également allé à Québec, où cette solution est loin de faire l'unanimité. 
 
Claude Brunet a visité la seule clinique sans médecin au Québec, la Coopérative de solidarité SABSA à Québec, qui est dans l'obligation de fermer sa clinique sans rendez-vous, faute de financement gouvernemental.  
 
Comment expliquer que ces cliniques ne puissent voir le jour au Québec? 
Michel Désautels en discute avec Régine Laurent, présidente de la Fédération interprofessionnelle de la santé du Québec (FIQ), et le Dr Claude Rivard, membre de l'exécutif de la FMOQ (Fédération des médecins omnipraticiens du Québec).  
 
Consultez le reportage web de Claude Brunet sur les cliniques sans médecin


Créer un compte

* Radio-Canada n'est aucunement responsable du contenu des sites externes

Chroniques récentes

12 février 2017

Des initiatives citoyennes qui réussissent à attirer les médecins en région

11 décembre 2016

Comment protéger les personnes atteintes de maladie mentale?

5 juin 2016

Enseigner l'aide médicale à mourir

17 avril 2016

Le délicat dossier de la légalisation de l'aide médicale à mourir

10 avril 2016

Pharmaciens : des ristournes bienvenues pour compenser les mesures d'austérité