#2a##5j##3# #5# Archives | C'est pas trop tôt! | ICI Radio-Canada Premi�re
Radio-Canada - zone Radio

C'est pas trop tôt!

C'est pas trop tôt! rss

En semaine de 5 h à 9 h

Franco Nuovo

C

Archives

dim
lun
mar
mer
jeu
ven
sam
 
12345
6
7
89101112
13
14
1516171819
20
21
22
23242526
27
28
293031
 
 
 

Les meilleurs moments : �mission du lundi 22 décembre 2014


Société

Michelle Tisseyre, « une femme profonde et lumineuse », n'est plus

Michèle Tisseyre et Jacques Languirand, Aujourd’hui, 1963
Michèle Tisseyre et Jacques Languirand, Aujourd’hui, 1963     Photo : Radio-Canada

Excellente journaliste, traductrice, comédienne, amoureuse des arts. Une grande dame de la radio et de la télévision de Radio-Canada s'est éteinte dimanche à Montréal. « Il n'y avait rien pour la faire reculer. À 80 ans, elle est retournée à l'université », se souvient la comédienne Françoise Faucher, qui lui a rendu hommage sur nos ondes ce matin.  

EN COMPL�MENTHYPERLIEN - Grande dame du petit écran, Michelle Tisseyre n'est plus

Société

Entrevue avec Manon Barbeau : les jeunes et les artistes changeront Montréal en 2015

Manon Barbeau inaugure notre série des Fêtes « Ils changeront Montréal en 2015»
Manon Barbeau inaugure notre série des Fêtes « Ils changeront Montréal en 2015»     Photo : Radio-Canada/Sarah Champagne

Qui changera Montréal en 2015? C'est pas trop tôt invite à son émission des Fêtes des Montréalais qui incarnent l'effervescence de la métropole. La cinéaste, fondatrice du Wapikoni mobile et aujourd'hui présidente de Culture Montréal, inaugure cette série. « Galvanisée » par Je vois Montréal, Mme Barbeau mise sur l'éducation et la culture pour faire de la ville une véritable métropole culturelle.  
 
« Il y avait déjà un plan pour faire de Montréal une grande métropole culturelle, mais les efforts viennent d'être décuplés. On sent des énergies poindre de partout », se réjouit-elle. Elle parle du projet de création de ponts culturels entre les quartiers de Montréal et entre les régions du Québec présenté par son organisme à l'événement Je vois Montréal, le 17 novembre dernier.  
 
« Il faut que Montréal soit identifiée comme "wow" à l'échelle mondiale », souhaite celle qui dit avoir cette ville inscrite dans ses gènes. Réécoutez son entrevue.  
 

Société

Stéphanie Raymond, des excuses symboliquement fortes

Stéphanie Raymond, lors d'une entrevue après avoir obtenu des excuses de l'armée
Stéphanie Raymond, lors d'une entrevue après avoir obtenu des excuses de l'armée     Photo : Radio-Canada

Après avoir accusé un supérieur de l'avoir agressée sexuellement, Stéphanie Raymond a subi des représailles de ses supérieurs. Elle a toutefois reçu une lettre d'excuses des forces armées la semaine dernière, un événement qu'elle a qualifié de « victoire ». Entrevue avec Noémi Mercier, journaliste à L'actualité, qui avait publié un dossier complet sur les agressions sexuelles dans les Forces canadiennes. 
 
Les excuses présentées à Mme Raymond constituent un revirement « spectaculaire », estime la journaliste Noémi Mercier. « On reconnaît que sa chaîne de commandement a mal agi [...] qu'on a le droit de dénoncer si on s'estime victime. », se réjouit-elle. L'ex-caporale a accepté ces excuses, mais elle a refusé de réintégrer les rangs de l'armée.

EN COMPL�MENTHYPERLIEN - Gain de cause pour Stéphanie Raymond
HYPERLIEN - Le texte de Noémi Mercier sur la victoire de Stéphanie Raymond

Art de vivre

Pour en finir avec la tyrannie des cadeaux à Noël

Une chronique pour se convaincre d'aller à contre-courant des traditions bien établies pour les fêtes
Une chronique pour se convaincre d'aller à contre-courant des traditions bien établies pour les fêtes     Photo : iStockphoto

Les cadeaux ont pris beaucoup de place dans nos rituels de Noël. Ils coûtent pourtant beaucoup en stress et en énergie, ce qui assombrit le plaisir de donner et de recevoir. À l'heure où l'endettement des ménages est très élevé et où plus personne n'est dupe du dicton « c'est l'intention qui compte », il est temps de repenser cet acte. La chronique Crystelle Crépeau, rédactrice en chef de Châtelaine.  
 
Il est souvent difficile de viser dans le mille, même quand on connaît bien le destinataire. Un cadeau peut en outre devenir blessant puisqu'il « symbolise la personne, il est comme une déclaration de ce qu'elle représente à nos yeux », expose Mme Crépeau. Elle suggère donc d'offrir des activités pour éviter de donner (encore!) un objet inutile. 
 
Un bon guide? Il faut que « le bonheur ressenti dépasse le montant d'argent investi. »

Société

La revue de presse de Jean-Hugues Roy

La revue de presse de Jean-Hugues Roy
La revue de presse de Jean-Hugues Roy     Photo : iStock

Voici quelques articles à lire aujourd'hui. 
 
L'éditorial de Serge Truffaut, dans Le Devoir, sur le recours de plus en plus grand au privé dans les opérations relatives à la sécurité aux États-Unis. En prime, le New York Times publie un dossier qui remet en question la pertinence de la CIA. À lire ici.  
Le serpent de mer 
 
 
L'éditorial du quotidien tunisien Le Temps, sur les élections de dimanche. Intitulé « Ne ratons pas le train de l'histoire », il montre que peu importe le vainqueur, les Tunisiens sont avant tout fiers d'avoir pu choisir leur chef d'État, pour la première fois depuis l'indépendance : 
Aujourd'hui, première élection libre et démocratique du Président de la République : NE RATONS PAS LE TRAIN DE L'HISTOIRE 
 
 
L'expérience La Presse + disparaîtra-t-elle en 2015? Julien Brault le prédit dans ce texte d'opinion. 
La prédiction techno de Julien Brault : La fin de l'expérience La Presse + 

* Radio-Canada n'est aucunement responsable du contenu des sites externes


Archives par date ou consultez les archives du site
dim
lun
mar
mer
jeu
ven
sam
 
12345
6
7
89101112
13
14
1516171819
20
21
22
23242526
27
28
293031
 
 
 

Prochainement � l'�mission

Consultez le guide horaire

Babillard

Pour communiquer avec Yves Desaultels, veuillez composer #951 (Bell), *951 (Rogers) ou 514-497-9582 sur les autres téléphones.

R�seaux Sociaux Suivez-nous sur Twitter
Grand Montréal20 visages de MontréalVotre dictionnaire populaire de Montréal
Entrevue avec Philippe FalardeauEntrevue Philippe Falardeau