#2a##5j##3# #5# Archives | C'est pas trop tôt! | ICI Radio-Canada Premi�re
Radio-Canada - zone Radio

C'est pas trop tôt!

C'est pas trop tôt! rss

En semaine de 5 h à 9 h

Franco Nuovo

C

Archives

dim
lun
mar
mer
jeu
ven
sam
 
12345
6
7
8910
11
12
13
14
1516171819
20
21
2223242526
27
28
293031
 
 
 

Les meilleurs moments : �mission du jeudi 11 décembre 2014


Politique

Philippe Couillard réitère sa confiance en Yves Bolduc

En entrevue avec Marie-France Bazzo, le premier ministre du Québec, Philippe Couillard, a confirmé qu'il avait toujours confiance en son ministre de l'Éducation, Yves Bolduc, et ce, malgré les vives critiques dont il est l'objet depuis plusieurs semaines. Il n'a toutefois pas développé sur le sujet en répondant par un « oui » suivi d'un silence.  
 
Il est aussi revenu sur le climat d'austérité qui plane sur la province. Selon lui, c'est un passage obligé : « Ce n'est pas une période agréable. C'est incontournable, mais on va y arriver. » Il ajoute qu'il s'agit d'une « opération de rigueur qui doit se poursuivre ». Il soutient d'ailleurs le ministre des Affaires municipales, Pierre Moreau : « On est surpris que certaines municipalités évoquent les transferts pour justifier les hausses de taxes. »  
 
Philippe Couillard répond aussi aux critiques de Pauline Marois, qui a soulevé, la semaine dernière, que le plan du gouvernement pour les familles était comme une « hache dans l'innovation ». Le premier ministre souligne que l'orientation du gouvernement en politique familiale est, à ses yeux, « plus socialement juste qu'elle l'était auparavant ».

Arts et culture

Pierre Karl Péladeau et Philippe Couillard parodiés dans le Bye bye 2014

Louis Morissette et une prothèse pour lors du tournage du Bye Bye, en 2013
Louis Morissette et une prothèse pour lors du tournage du Bye Bye, en 2013     Photo : Radio-Canada/Stéphane Leclair

Les deux tiers du tournage du Bye bye 2014 sont réalisés. Stéphane Leclair a demandé à Louis Morissette et à Véronique Claveau de nous donner un aperçu de l'émission la plus regardée de la télévision québécoise.  
 
Le producteur de la revue de fin d'année, Louis Morissette, révèle que Pierre Karl Péladeau sera parodié. Il explique dans l'extrait audio que les auteurs ne se sont pas censurés : 
 
 
 
« Il va être bien présent dans le Bye bye. J'espère que son sens de l'humour s'est raffiné avec les années. » - Louis Morissette 
 
Pour la première fois, Philippe Couillard aura une place dans l'émission. Les colorés maires qui aiment se donner en spectacle ainsi que les conservateurs et leur amour du pétrole seront également en vedette.  
 
Le mot de l'année selon Louis Morissette : austérité.  
 
« Les libéraux nous ont bien rentré ça dans la tête. Le Québec est en mode austérité. Peut-être que le Bye bye aussi sera en mode austérité pour en rire un peu. » Louis Morissette 
 
De son côté, l'imitatrice et chanteuse Véronique Claveau a tout un défi à relever en remplaçant Véronique Cloutier cette année. Celle qui a participé à sept reprises à la revue de fin d'année du Théâtre du Rideau Vert avoue avoir beaucoup de plaisir à créer de nombreuses nouvelles imitations pour le Bye bye. Qui d'elle ou de Joël Legendre aura la chance d'imiter Céline Dion? Est-ce que Joël Legendre sera celui qui imitera Ginette Reno, comme il l'a réclamé dans les médias? 
 
Le chroniqueur culturel Stéphane Leclair nous plonge dans les coulisses du Bye bye 2014

Société

La punaise diabolique « puante » : nouveau fléau au Québec

La punaise diabolique s'installe au Québec
La punaise diabolique s'installe au Québec     Photo : iStock

Un insecte asiatique portant le nom évocateur de « punaise diabolique » et qu'on appelle aussi la « punaise puante » est arrivé tout doucement au Québec l'été dernier. Jacques Brodeur, professeur titulaire au Département de sciences biologiques de l'Université de Montréal, souligne que cette punaise risque d'infester les champs et nos maisons dès l'année prochaine. Jacques Brodeur précise toutefois que cette punaise n'est pas dangereuse pour l'humain. 
 
Les conditions climatiques au Québec sont favorables à sa population, et cet insecte n'a pas de prédateurs, ce qui favorise sa prolifération. Les spécialistes sont à la recherche d'agents de lutte biologique pour en réduire la population. Selon lui, il s'agit d'un « phénomène de plus en plus commun auquel il faut pallier ». 
 
Pourquoi puante?
 
Jacques Brodeur explique que lorsqu'on manipule ces punaises, elles émettent une odeur répulsive.

Société

Revue des médias avec Annie Desrochers

* Radio-Canada n'est aucunement responsable du contenu des sites externes


Archives par date ou consultez les archives du site
dim
lun
mar
mer
jeu
ven
sam
 
12345
6
7
8910
11
12
13
14
1516171819
20
21
2223242526
27
28
293031
 
 
 

Prochainement � l'�mission

Consultez le guide horaire

Babillard

Pour communiquer avec Yves Desaultels, veuillez composer #951 (Bell), *951 (Rogers) ou 514-497-9582 sur les autres téléphones.

R�seaux Sociaux Suivez-nous sur Twitter
Grand Montréal20 visages de MontréalVotre dictionnaire populaire de Montréal
Entrevue avec Philippe FalardeauEntrevue Philippe Falardeau