#2a##5j##3# #5# Archives | C'est pas trop tôt! | ICI Radio-Canada Premi�re
Radio-Canada - zone Radio

C'est pas trop tôt!

C'est pas trop tôt! rss

En semaine de 5 h à 9 h

Franco Nuovo

C

Archives

dim
lun
mar
mer
jeu
ven
sam
 
12345
6
7
8
9
101112
13
14
1516171819
20
21
2223242526
27
28
293031
 
 
 

Les meilleurs moments : �mission du mardi 9 décembre 2014


Société

Pourquoi Lise Thibault a-t-elle plaidé coupable?

Lise Thibault, ex-lieutenante-gouverneure du Québec
Lise Thibault, ex-lieutenante-gouverneure du Québec     Photo : Radio-Canada

En entrevue avec Marie-France Bazzo, l'avocat de Lise Thibault, Me Marc Labelle, explique que la reconnaissance de culpabilité est une combinaison de deux facteurs : l'effet académique et les négociations avec la poursuite. « C'est une chose de voir sur papier la preuve, dit-il, mais la voir se déployer fait cheminer les accusés. »  
 
Me Labelle est aussi revenu sur l'argument de l'immunité royale « The Queen Can do No Wrong ». Selon lui, c'était une bonne idée pour « évacuer l'argument ». 

Société

Regain de popularité pour la machine à écrire

Vieux clavier d'une machine à écrire
Vieux clavier d'une machine à écrire     Photo : Istock

De plus en plus de jeunes aspirants écrivains nostalgiques de l'époque d'Ernest Hemingway choisissent la machine à écrire, selon Jacques Coulombe, l'un des deux derniers réparateurs de ces outils à Montréal. Ajoutez à cela des bureaux d'avocats, de notaires, de courtiers en douanes ou des cliniques qui n'ont pas encore fait le virage numérique et vous obtenez un commerce florissant! M. Coulombe parle même d'un retour de la machine à écrire. Hugo Lavoie l'a rencontré dans son atelier.

EN COMPL�MENTALBUM PHOTO - Visite d'un atelier de machines à écrire

Politique

La place des femmes en politique en 2014

Pauline Marois le 13 février 2014
Pauline Marois le 13 février 2014     Photo : PC/Ryan Remiorz

Notre chroniqueuse politique, Chantal Hébert, se demande si 2014 a réellement été une mauvaise année pour les femmes en politique canadienne et québécoise. Elle parle, entre autres, de la cuisante défaite de Pauline Marois aux dernières élections provinciales. Selon elle, l'électorat ne s'est pas basé sur son sexe pour décider de son sort. Elle cite d'autres exemples au Canada. Elle donne l'exemple de l'Alberta, où 78 % des citoyens ont voté pour des partis dirigés par des femmes.

Société

Revue des médias avec Annie Desrochers

* Radio-Canada n'est aucunement responsable du contenu des sites externes


Archives par date ou consultez les archives du site
dim
lun
mar
mer
jeu
ven
sam
 
12345
6
7
8
9
101112
13
14
1516171819
20
21
2223242526
27
28
293031
 
 
 

Prochainement � l'�mission

Consultez le guide horaire

Babillard

Pour communiquer avec Yves Desaultels, veuillez composer #951 (Bell), *951 (Rogers) ou 514-497-9582 sur les autres téléphones.

R�seaux Sociaux Suivez-nous sur Twitter
Grand Montréal20 visages de MontréalVotre dictionnaire populaire de Montréal
Entrevue avec Philippe FalardeauEntrevue Philippe Falardeau