#2a##5j##3# #5# Archives | C'est pas trop tôt! | ICI Radio-Canada Premi�re
Radio-Canada - zone Radio

C'est pas trop tôt!

C'est pas trop tôt! rss

En semaine de 5 h à 9 h

Franco Nuovo

C

Archives

dim
lun
mar
mer
jeu
ven
sam
 
 
 
 
12
3
4
56789
10
11
1213141516
17
18
1920
21
2223
24
25
2627282930
31

Les meilleurs moments : �mission du mercredi 21 mai 2014


Politique

Denis Gallant, l'« Eliot Ness » de Montréal?

L'inspecteur général de Montréal, Me Denis Gallant.
L'inspecteur général de Montréal, Me Denis Gallant.     Photo : Radio-Canada/Stéphanie Dufresne

« On ne peut pas s'asseoir sur nos lauriers », reconnaît le nouvel inspecteur général de Montréal, Me Denis Gallant. C'est à cet ex-procureur de la commission Charbonneau qu'on a confié le rôle de ramener l'éthique au coeur de l'administration municipale. Quelques semaines après son entrée en poste, alors qu'il est encore en train de recruter pour former son équipe, il a déjà ouvert 116 dossiers d'enquête, notamment à l'aide de dénonciations du public. Même s'il a beaucoup de pain sur la planche, il croit que « c'est un signe de confiance, [que] c'est de ça que les Montréalais avaient besoin ».  
 
Dans la foulée de la commission Charbonneau, il est prêt à raffiner ses techniques d'enquête pour s'adapter aux innovations des fraudeurs. « Si je voulais faire de la collusion, je prendrais de nouveaux moyens, d'où l'importance des dénonciateurs ». Croit-il qu'on pourra opérer en mode 100 % éthique? « Je ne pense pas. Je suis méfiant de nature, c'est pour ça que je fais ce que je fais ».

Société

La Ronde collecte les empreintes digitales des visiteurs

Empreinte digitale

Départ en montagne russe pour la saison du parc d'attractions La Ronde. Sa décision d'utiliser un processus de lecture des empreintes digitales soulève de nombreuses craintes quant à la protection des données personnelles. Le système est offert aux détenteurs de passes de saison qui veulent accélérer leur entrée sur le site. Le porte-parole Jules Hébert assure que les données sont bien protégées : « on identifie des points sur vos doigts, on génère une lecture mathématique et c'est cette donnée-là qu'on stocke dans nos serveurs, pas l'empreinte ». Ceux qui ne veulent pas utiliser le lecteur peuvent se procurer une passe avec photo, moyennant une attente un peu plus longue.  
 
Ce n'est toutefois pas suffisant pour assurer que les données soient protégées, estime le chercheur du CEFRIO Pierrot Péladeau. « Le problème, c'est que ça se passe dans le ventre des machines de Six Flags [la compagnie mère de La Ronde], mais on n'a que très peu d'informations sur le processus, déplore-t-il. Ils ont l'obligation de déposer ça à la Commission d'accès à l'information pour que les vérifications puissent se faire, mais il ne l'ont pas fait encore. »

Société

Le triomphe de la banalité : l'architecture ordinaire des Caisses populaires

L'architecture des caisses populaires est un emblème de banalité.
L'architecture des caisses populaires est un emblème de banalité.     Photo : Radio-Canada/Hugo Lavoie

Chaque quartier, chaque village a sa Caisse populaire. Ce pourrait être un symbole remarquable, pourtant l'architecture des Caisses est pour le moins... ordinaire. « C'est le triomphe du beige et du brun », constate Harold Bérubé, professeur d'histoire à l'Université de Sherbrooke, spécialiste en architecture urbaine.  
 
Ce style modeste, voire volontairement insignifiant, est né en réaction au design grandiose des banques, symbole de richesse. Le Québec n'a pas une grande tradition architecturale, reconnaît M. Bérubé, mais l'omniprésence des Caisses populaires pourrait offrir une occasion pour mettre en valeur la créativité de jeunes talents d'ici. 
 
Vous avez été nombreux à réagir à la chronique d'Hugo Lavoie en partageant vos coups de coeur et coups de gueules pour votre caisse. En voici quelques-unes, avec vos histoires et vos commentaires.  
 

* Radio-Canada n'est aucunement responsable du contenu des sites externes


Archives par date ou consultez les archives du site
dim
lun
mar
mer
jeu
ven
sam
 
 
 
 
12
3
4
56789
10
11
1213141516
17
18
1920
21
2223
24
25
2627282930
31

Prochainement � l'�mission

Consultez le guide horaire

Babillard

Pour communiquer avec Yves Desaultels, veuillez composer #951 (Bell), *951 (Rogers) ou 514-497-9582 sur les autres téléphones.

R�seaux Sociaux Suivez-nous sur Twitter
Grand Montréal20 visages de MontréalVotre dictionnaire populaire de Montréal
Entrevue avec Philippe FalardeauEntrevue Philippe Falardeau