#2a##5j##3# #5# L'affaire Lewinsky : la fin de l'immunité des présidents américains | Aujourd'hui l'histoire | ICI Radio-Canada Première
Radio-Canada - zone Radio

Aujourd'hui l'histoire

Aujourd'hui l'histoire

En semaine de 20 h à 20 h 30

Jacques Beauchamp

Aujourd
Logo Radio-Canada

Politique

L'affaire Lewinsky : la fin de l'immunité des présidents américains

Le mercredi 6 avril 2016

Monica Lewinsky, lors de sa rencontre du président Bill Clinton.
Monica Lewinsky, lors de sa rencontre du président Bill Clinton.     Photo : Getty Images

Le 19 janvier 1998, la preuve éclate à propos de l'aventure extra-conjugale du président Bill Clinton avec une stagiaire de la Maison-Blanche, Monica Lewinsky. Cet événement représente plus qu'un scandale sur les moeurs d'un chef d'État, explique la politologue Karine Prémont à Jacques Beauchamp. C'est la confiance envers les instances politiques qui a été ébranlée par les accusations de parjure, mais aussi l'image de la présidence qui a changé à jamais.  
 
De l'acharnement contre les démocrates 
 
Le procureur dans cette histoire était Kenneth Star, un républicain farouchement anti-Clinton. L'avocat est allé jusqu'à faire prélever de l'ADN de la robe bleue de Monica Lewinsky pour prouver que Clinton avait menti. Le 19 décembre 1998, la chambre des représentants a voté pour une destitution du président, mais ce dernier a finalement été acquitté par le Sénat. De l'avis de nombre de sénateurs, même parmi ceux d'allégeance républicaine, le scandale était en train de devenir trop personnel et vindicatif. 
 
La fin de la conception de la présidence comme institution sacrée  
 
La vie personnelle d'un président américain n'avait jamais été autant scrutée. Au cours des années 60, tous les journalistes savaient que le président John F. Kennedy avait plusieurs maîtresses, mais cette information n'avait jamais été publiée. Avec l'affaire Lewinsky, la société américaine a assistéau début de la vedettarisation de la politique et à l'émergence des nouveaux médias sur Internet. « Cet évènement a consacré le pouvoir de ces médias, raconte la professeure Karine Prémont. À partir de ce moment, la vie privée des présidents n'est plus protégée et on a le droit de vider les poubelles. » 


Créer un compte

* Radio-Canada n'est aucunement responsable du contenu des sites externes

Chroniques récentes

13 février 2017

La Conquête vue de Londres et de Paris

6 février 2017

Henry Kissinger, l'architecte de la politique américaine à la « finesse d'un tank »

24 janvier 2017

L'accord de Charlottetown rejeté par référendum

16 janvier 2017

La relation très tendue entre John F. Kennedy et John Diefenbaker

19 décembre 2016

Nelson Mandela, l'apôtre de la désobéissance civile qui a jugulé l'apartheid

15 décembre 2016

En 1989, la chute rapide et brutale du régime de Ceausescu