•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Résultats des élections — Canada 2019

En cours de chargement

Recherche d’une circonscription ou d’un candidat

Circonscriptions, candidats et favoris

Les éléments des listes suivantes peuvent changer d’ordre et d’autres peuvent être retirés ou ajoutés au moment de la mise à jour des résultats.

  • La course devrait se jouer entre le NPD et le député libéral sortant, Nick Whalen. Les conservateurs n'ont recueilli que 6,5 % des suffrages en 2015.

  • Le Parti vert souhaite faire des gains à l'Î.-P.-É., où les verts sont devenus l'opposition officielle lors de la dernière élection provinciale. C'est à Charlottetown que les espoirs du parti pourraient se concrétiser.

  • Scott Brison y a marqué le paysage politique, ayant siégé pendant plus de 20 ans – d'abord en tant que progressiste-conservateur puis sous la bannière libérale.

  • Cette circonscription a voté libéral 11 fois lors des 12 dernières élections. Le député libéral sortant, Mark Eyking, ne se présente pas cette année.

  • Le Parti vert espère faire une percée au Nouveau-Brunswick, où il a fait élire 3 députés aux dernières élections provinciales. Fredericton est dans sa ligne de mire.

  • Défi pour le député libéral sortant : se faire réélire dans une circonscription historiquement bleue, après la victoire des conservateurs aux élections provinciales de 2018.

  • En 2017, les libéraux l'ont emporté lors d'une partielle. Depuis 1984, cette circonscription oscillait toutefois entre les conservateurs et le Bloc québécois.

  • Louis-Hébert n'a pas l'habitude d'élire ses représentants pour deux élections consécutives. Le Parti populaire pourrait diviser le vote conservateur au profit du député libéral sortant.

  • Trois-Rivières est une circonscription prisée par tous les partis. L'ex-maire de la ville Yves Lévesque y porte les couleurs des conservateurs.

  • Ancien chef du Bloc québécois, Mario Beaulieu entend garder son siège dans cette circonscription qui a toujours été bloquiste, sauf en 2011.

  • Le Bloc québécois y a été élu à chaque élection depuis la fondation du parti, à l'exception de la vague orange de 2011.

  • Représentée par Ruth Ellen Brosseau, cette circonscription est l'une des seules au Québec où la part de votes du NPD a augmenté entre 2011 et 2015.

  • Le NPD aura beaucoup de mal à conserver son siège dans cette circonscription cible des libéraux, du Bloc québécois et des conservateurs.

  • Cette circonscription est symbolique pour le NPD, car elle a été son premier siège au Québec. C'est aussi celle où se présente le chef du Bloc québécois, Yves-François Blanchet.

  • Steven Guilbeault y porte les couleurs des libéraux alors que le NPD est représenté par Nimâ Machouf, qui tente de succéder à Hélène Laverdière.

  • Le NPD aura fort à faire pour conserver ce siège convoité autant par les libéraux et les conservateurs que les bloquistes.

  • C'est la circonscription du chef du Parti populaire du Canada, Maxime Bernier. L'avenir de son parti dépend de sa réélection.

  • La course va se jouer entre la députée sortante, Julie Dzerowicz, et le néo-démocrate Andrew Cash dans cette circonscription traditionnellement libérale où le NPD a fait une percée lors de la dernière élection provinciale.

  • Cette circonscription compte une importante population originaire d'Asie du Sud-Est. Libéraux et néo-démocrates la convoitent. Jagmeet Singh y a été élu deux fois sur la scène provinciale.

  • Le vote de l'électorat du secteur manufacturier sera décisif dans cette circonscription généralement favorable au NPD.

  • La députée sortante, une néo-démocrate, a quitté son poste après 4 mandats. Cela représente un espoir à la fois pour les libéraux et pour les conservateurs.

  • Plus de 20 % de la population travaille dans le secteur manufacturier. La renégociation de l'accord avec les États-Unis y est un véritable enjeu.

  • Les compressions aux services en français par le gouvernement provincial de Doug Ford devraient peser dans la balance dans cette circonscription majoritairement francophone.

  • Libéraux et conservateurs misent sur cette circonscription de la banlieue d'Ottawa.

  • C'est une circonscription baromètre depuis 1993. L'ex-ministre provinciale libérale Marie-France Lalonde y affronte un ancien candidat à la direction du PLC qui est maintenant conservateur.

  • Ça a été une circonscription baromètre dans 19 des 20 dernières élections générales. Le parti qui y gagne a de très bonnes chances de former le gouvernement.

  • Les conservateurs espèrent remporter ce siège du Sud-Ouest de l'Ontario, où ils ont terminé deuxièmes en 2015.

  • Deux tiers des électeurs ici sont issus de l'immigration et un quart parle le cantonnais ou le mandarin.

  • La lutte s'annonce serrée. En 2015, les libéraux y ont délogé l'ex-ministre des Finances Joe Oliver.

  • Château fort libéral, c'est aussi l'épicentre de la Ford Nation. La veuve de l'ex-maire Rob Ford y représente le Parti populaire.

  • Libérale depuis 1988, cette circonscription compte près de la moitié d'électeurs d'origine chinoise.

  • Fort de la victoire des conservateurs provinciaux en 2018, le PCC pourrait faire une percée dans cette circonscription traditionnellement libérale.

  • Le camp d’Andrew Scheer entend remporter ce siège grâce à la députée sortante, Leona Alleslev – ancienne élue libérale qui s'est jointe aux conservateurs en 2018.

  • La course va être serrée entre les libéraux et les conservateurs dans cette circonscription où le vote peut aussi bien pencher d’un côté que de l’autre.

  • Circonscription au grand nombre d’électeurs parlant farsi qui a élu le libéral Majid Jowhari, d'origine iranienne, en 2015.

  • La taxe carbone pourrait être un sujet décisif dans cette circonscription où un quart des électeurs passe au moins une heure par jour dans sa voiture.

  • Bastion conservateur remporté à la surprise générale en 2015 par Karina Gould, actuelle ministre des Institutions démocratiques.

  • L’ancien athlète Adam van Koeverden porte les couleurs libérales face à la députée conservatrice sortante, Lisa Raitt.

  • C'est une circonscription cible des conservateurs. La libérale Iqra Khalid y a remporté son siège avec plus de 10 points d’avance en 2015.

  • Chaude lutte à prévoir entre libéraux et conservateurs, qui doivent l'emporter dans une circonscription comme celle-ci s'ils espèrent former le prochain gouvernement.

  • Véritable château fort libéral, cette circonscription pourrait réserver des surprises alors que les verts y espèrent une percée.

  • L'Affaire SNC-Lavalin et la décision de Jane Philpott de se présenter comme indépendante offrent cette circonscription sur un plateau d'argent aux conservateurs.

  • Les libéraux ont donné la frousse à la néo-démocrate Niki Ashton en 2015 dans cette circonscription qui compte un fort pourcentage de jeunes et d'électeurs autochtones.

  • Lutte serrée à prévoir entre les candidats conservateur et néo-démocrate.

  • Les conservateurs veulent reconquérir ce siège en banlieue de Winnipeg et accroître leur emprise des provinces des Prairies.

  • Des dissensions internes au sein de l'exécutif local du NPD ouvrent la porte toute grande aux conservateurs.

  • Percée libérale à Calgary en 2015 pour la première fois depuis 1968. Les conservateurs sont persuadés de pouvoir reconquérir cette circonscription.

  • Pas facile d'être candidat libéral en Alberta en 2019, mais les libéraux espèrent qu'un vote stratégique des progressistes leur permettra de conserver ce siège.

  • Lutte serrée à prévoir entre libéraux, conservateurs et néo-démocrates. La candidature d'un ex-ministre provincial pourrait favoriser le PLC.

  • Les conservateurs souhaitent reprendre cette circonscription qu'ils détenaient depuis 1968 avant de la perdre en 2015.

  • Autre circonscription où le pipeline Trans Mountain nuit aux chances des libéraux au profit des conservateurs.

  • Circonscription à forte population d'origine sud-asiatique et indienne qui a souri au NPD dans le passé, mais où conservateurs, libéraux et néo-démocrates l'ont emporté depuis 2004.

  • Circonscription au long passé conservateur que les troupes d'Andrew Scheer doivent absolument reconquérir si elles veulent former le prochain gouvernement.

  • Les conservateurs espèrent reprendre cette circonscription à forte population d'origine chinoise.

  • Le néo-démocrate Svend Robinson tente d'effectuer un retour à la Chambre des communes après une absence de 15 ans.

  • L'achat du pipeline Trans Mountain plombe les chances de réélection du libéral Jonathan Wilkinson, ministre des Pêches et des Océans.

  • L'ancien candidat libéral David Merner se présente maintenant pour les verts.

  • Les verts veulent ravir cette circonscription voisine de celle de leur chef, Elizabeth May.

  • Jody Wilson-Raybould y a gagné avec une avance confortable en 2015. Elle se présente cette fois en tant qu'indépendante.

Tout savoir sur notre tableau de bord des résultats