Stéphane Pouliot

Sergent-détective - crime organisé

Interprété par Sébastien Delorme

Stéphane Pouliot s’est enrichi en construisant des maisons, et c’est la perspective d’une retraite hâtive qui l’a amené à la police plutôt que la vocation. Tout a changé il y a quinze ans quand un motard lui a volé son arme de service pendant une échauffourée. Il s’est juré qu’il la reprendrait. Pour se faire, il s’est développé comme spécialiste de la lutte au crime organisé, aidé par sa maîtrise de l’italien qu’il a appris à Rome où son père a travaillé à l’ambassade du Canada. Depuis qu’il côtoie le milieu criminel, il sait parler son langage et manier la carotte et le bâton pour obtenir les renseignements qu’il recherche, que ce soit dans des interrogatoires serrés au poste ou « off the record ». Toutefois, son travail n’est pas sans risque. Alors que l’enquête sur le petit Théo Gagnon tirait à sa fin, il a été atteint dans le dos par trois projectiles en pleine rue. Victime d’un règlement de compte commandé par le gros Welsh, Stéphane s’en est finalement sorti sans trop de séquelles après une longue hospitalisation. Quant à la vie amoureuse de Stéphane, elle a connu quelques rebondissements. Il y a deux ans, il a commis une erreur qui aurait pu lui coûter sa carrière : il s’est présenté dans un hôtel muni d’un faux mandat de perquisition dans le but de surprendre sa blonde au lit avec son meilleur ami. Le bureau des affaires internes, manquant de preuve à l’appui, lui a finalement permis de réintégrer ses fonctions. Pendant les mois qui ont suivi, c’est dans les bras de la procureure à l’emploi du DPCP, Sonia Blanchard, qu’il a trouvé du réconfort. Par ailleurs, il a mis fin à leur liaison lorsqu’il a compris qu’elle s’attachait un peu trop à lui. Malgré tout, une profonde amitié subsiste entre les ex-amants. La vie de Stéphane a pris une tournure inattendue lorsqu’il a appris être le père d'un garçon, Olivier, un adolescent blagueur et attachant. Espiègle, ce dernier a contribué à raviver la flamme entre ses parents. Aujourd'hui, Poupou est heureux de partager sa vie avec Olivier et sa mère, Judith.

Vidéos 4

Stéphane Pouliot - Troisième rencontre

- Saison 2 -

Malgré qu'il ne soit pas convaincu de la nécessité de ces rencontres, Stéphane s'ouvre un peu plus dans cette troisième rencontre avec la psychologue Stéphanie Léonard.

Stéphane Pouliot - Deuxième rencontre

- Saison 2 -

Contre toute attente, Stéphane retourne voir la psychologue Stéphanie Léonard.

Stéphane Pouliot - Première rencontre

- Saison 2 -

Le sergent-détective Stéphane Pouliot ne voit pas l'utilité de consulter. Il rencontre tout de même la psychologue Stéphanie Léonard... Réalisation : Simon Barrette

Prochainement dans District 31

- Saison 1 -

On cherche Stéphane et Patrick. Ils ont quitté il y a plus d'une heure, avec leur arme...

Citations 10

«J’tais là à m’arracher l’cœur, à côté d’ton lit. J’faisais des prières, même si chu athée. J’ai eu tellement peur. Mais là, j’te laisserai pas faire ça. Si tu joues cette game-là, t’es pas mieux qu’eux autres. Mets-toi pas dans une situation où tu pourrais devenir vulnérable. Tu l’sais qu’j’ai raison, hein?»

- Sonia, à Stéphane.

«Si jamais tu sais qui c’est qui a faite ça, j’veux pas l’savoir, parce que j’pourrais l’tuer.»

- Isabelle, à Stéphane.

«A sortait de l’école, y a quelqu’un qui y a sauté dans l’dos, a rien vu. A s’est fait frapper au visage, au corps… Fracture du crâne, hémorragie interne, pis quatre cotes de fracturées.»

- Isabelle

- Nadine, aux boys.

«Le crime organisé, ça se règle dans rue. Pas derrière un bureau. All right?»

- Stéphane, à Nadine.

« C’t’un imbécile. – C’est ton supérieur. – Ben yé supérieurement imbécile qu’est-ce tu veux que j’te dise ! »

- Patrick Bissonnette / Stéphane Pouliot

« J’vous garantis que ça va nous retomber dans face, vous avez besoin d’être prêts! »

- Daniel Chiasson

Juneau c’t’un gros consommateur de speed. Y achète d'un dénommé Jean-François Martel. C’t’un proche des patchés…

- Stéphane Pouliot

«Tu penses que le p’tit est mort? – Ouais… »

- Nadine et Stéphane

« C’t’une question de feeling. Moi j’te l’dis. Cherche-le pu le coupable, y s’appelle Carl Juneau »

- Stéphane Pouliot

Album photos 7

«Quand un enquêteur s’fait tirer, vous revirez la ville à l’envers. Là c’t’un enquêteur qui a tiré, ça va brasser autant. J’t’aurai averti.» –Phaneuf, à Stéphane. Message reçu, Stéphane? C'est le temps de surveiller ses arrières...

Steph: «As-tu vu, a m’a même pas regardé. L’amour, c’est éphémère…» Nadine: «Éphémère… Wow, Poupou!» Steph: «Ouin, j’ai lu ça sur Internet à matin. J’ai trouvé ça beau.» Le mot du jour!

Un homme à terre, une femme paniquée... Les au revoir se seraient-ils transformés en derniers adieux?

«C’était exactement ce que ça prenait, un malaise pour trouver une solution.» -Sonia. «OK, toi tu vas régler ça avec Bouliane, moi je m’occupe de ma gang.» -Stéphane. Sonia et Stéphane, partenaires dans le crime?!

« Il va non seulement reprendre le dossier de Théo Gagnon, mais il va me remplacer aussi aux homicides » - Nadine

« Yé sur une demande de liberté avec des conditions imposées par un juge, la victime est venue faire une déclaration comme quoi il l’a menacée, est morte poignardée 5, 6 heures plus tard… Y a toute c’qui faut pour le retourner en d’dans lui! – Laurent

Stéphane Pouliot repère une camionnette grise identique à la description sur les caméras de surveillance de la station service, qui semble faire le plein, deux jours avant la disparition de Théo Gagnon