Passer au contenu
Contenu publicitaire
Ce contenu est payé par un annonceur. Il ne s'agit pas d'un contenu journalistique de Radio-Canada. Consultez ce lien pour en savoir davantage 
Newlook

Une virée mère-fille
chez New Look

Une expérience ultra personnalisée

La Youtubeuse Victoria Charlton, connue pour sa passion des crimes non résolus, a également des passions plus convenues comme passer du temps avec sa maman Claire. Un sourire s’est donc dessiné sur son visage quand on lui a demandé de choisir une paire de lunettes pour elle et sa complice. Elle nous raconte son point de vue sur son expérience en magasin.

Il y a cinq ans, j’ai commencé à être astigmate. Depuis ce temps, pour conduire, je porte tout le temps mes lunettes. Je les mets aussi à d’autres occasions, pour lire lorsque je suis fatiguée, par exemple. À mon dernier examen de la vue, au Mexique, j’ai aussi découvert que j’étais légèrement, très légèrement myope.

Pour moi, le choix de monture est vraiment important. C’est comme une façon de m’exprimer. À cause de mon métier de créatrice de vidéos pour ma chaîne YouTube spécialisée en true crime, il y a pas mal de photos de mon visage qui circulent, alors mes lunettes sont presque un outil de travail. En plus, ça me donne un petit air que j’aime bien!

Une photo, beaucoup de possibilités

J’ai besoin d’un examen et de nouvelles lunettes. Normalement, je vois des modèles que j’aime sur une influenceuse ou une vedette, je les commande et je tente ma chance : est-ce que ça va me faire ou non?

Cette fois, j’ai décidé d’aller magasiner en personne. Je me suis rendue chez New Look, à Place de la Cité, à Québec, avec une photo des lunettes que j’avais ciblées. Comme en ce moment j’ai des lunettes avec un cadre transparent, j’en voulais des plus massives. En fait, je cherchais un gros, gros cadre, d’une couleur sombre, comme vert foncé ou bleu foncé.

Marie-Josée, la directrice de la lunetterie, a jeté un œil à l’image et moins d’une minute plus tard, elle est revenue avec quatre montures similaires sur un plateau. Pas mal efficace!

J’ai été étonnée par la quantité et la qualité des modèles de designer offertes. Toutes les tendances sont représentées. Pouvoir voir différentes montures en vrai, ça m’a permis de m’attarder aux détails, aux finis, ce qui est pas mal difficile à faire en magasinant en ligne.

Chacune son rythme

Pendant les tests de vision et mon examen de la vue avec l’optométriste, j’ai laissé ma mère aux bons soins d’une conseillère, Sonia, pour qu’elle fasse une première sélection. Puisqu’elle a besoin de temps pour se faire une tête et que moi, je suis plutôt rapide sur la gâchette, c’était parfait.

Lorsque je l’ai retrouvée, elle avait quatre choix de montures à me montrer. J’ai eu un coup de cœur pour les Yves Saint-Laurent, noires, sobres, classiques, avec un super bel arrondi et un joli détail doré sur les branches. La classe! Ça lui convenait tout à fait et ça mettait en valeur ses traits et ses yeux.

À mon tour, j’ai un peu hésité entre une monture Dior, qui avait une petite touche années 50, et une Jimmy Choo – que j’aimais bien jusqu’à ce que je la regarde sous tous les angles et que je découvre des brillants!

J’ai opté pour une Prada, avec beaucoup de caractère, noire avec un fini bleuté. Le fait qu’elle soit un brin moins foncée, avec une légère transparence dans le bas m’a plu – tout est dans les détails.

La touche finale

Comme je vais recevoir mes lunettes par la poste, une opticienne a pris les mesures numériques en avance, avec une tablette électronique et un capteur posé directement sur la (superbe) monture que j’ai choisie. Avec les verres, une fois ajustées, mes lunettes devraient m’aller comme un gant. On a aussi courbé les branches pour qu’elles tiennent bien sur mes oreilles : un détail que j’ai bien apprécié.

Ma mère est pas mal d’accord avec mon choix. Elle a confiance en mes goûts – en fait, ma sœur et moi sommes ses conseillères mode : dès qu’elle trouve un morceau en magasin, elle nous texte une photo et nous, on a la tâche d’approuver (ou non!).

Avant de partir, nous avons reçu les conseils d’experts sur l’adaptation à nos nouvelles lunettes et leur entretien. Nous avons quitté le magasin le sourire aux lèvres, ravies, en ayant déjà hâte de recevoir nos nouvelles lunettes.