•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
Portrait du claveciniste Scott Ross
image par default

Le claveciniste en blouson de cuir

Trente ans après le décès du grand génie du clavecin Scott Ross, Catherine Perrin rendra hommage à son ancien professeur le 1er décembre au Palais Montcalm. Ce grand maître méconnu de la musique a vécu et enseigné à Québec pendant 12 ans.

Texte : Gabrielle Thibault-Delorme / CONTENU PARTENARIAT

Blouson de cuir, bottes de cowboy et barbe fournie, Scott Ross était un claveciniste assez atypique dans l’univers de la musique classique. Américain d’origine, il a commencé à jouer du clavecin au Conservatoire de Nice à l’âge de 13 ans. Fauché, il s'exerçait à son instrument du matin au soir. Déjà, il visait la gloire. Il a d’ailleurs été reconnu en 1971, au Concours de Bruges.

À Assas, au château, il a découvert le clavecin ancien, avec lequel il enregistrera une bonne partie de sa discographie. Il retournera d’ailleurs au château d’Assas de nombreuses fois au cours de sa vie.

En 1973, Scott Ross s’établit à Québec pour enseigner. Il y reste pendant 12 ans.

« Il pouvait entrer dans le local complètement défraîchi, s’allumer une Gauloise pas de filtre à 9 h le matin. J’avais 18 ans et [...] je me disais que, moi, il fallait que j’intéresse mon professeur », se rappelle Catherine Perrin.

« C’était un être d’une rigueur incroyable avec la musique », décrit-elle. Son allure rock, un peu déglinguée, cachait un maître qui affirmait avoir compris tout le répertoire de Bach.

À la fin des années 80, atteint d’une pneumonie, Scott Ross soupçonne le sida d’être responsable de ses maux, mais il refuse d'obtenir un diagnostic officiel. Il décède des suites de la maladie à Assas en 1989.

Il laisse derrière lui un héritage hors du commun, notamment l'enregistrement des 555 sonates de Domenico Scarlatti, qu'il a été le premier claveciniste à enregistrer en totalité.

Découvrez le reportage de Céline Fortier :