•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
Francothon Alberta
Image par défaut

Tout sur le 6e Francothon

« Moi, je relève le défi! », c’est le thème du 6e Francothon, la campagne de financement de la Fondation franco-albertaine qui se déroule cette année du 25 octobre 2019 jusqu’à l’événement culminant du 1er novembre.

Depuis 2014, Radio-Canada est fière d’appuyer cet événement en tant que présentateur officiel, en collaboration avec la Fondation franco-albertaine. Cette fondation communautaire, créée en 1995, a pour objectif d’agir positivement sur le développement social, culturel et économique de la francophonie en Alberta par le biais de la philanthropie, notamment en administrant des fonds de dotation et des programmes de bourses.

À l’occasion de cet événement de grande envergure, une émission spéciale de La croisée sera diffusée le 25 octobre en direct de l’École Notre-Dame-de-la-Paix de Calgary, de 15 h 30 à 18 h, ainsi que le 1er novembre, à La Cité Francophone d’Edmonton, en direct du Francothon. De plus, Le téléjournal Alberta, animé par Jean-Emmanuel Fortier, sera diffusé en direct des deux villes, de 18 h à 18 h 30.

Pour faire un don dès maintenant, rendez-vous sur le site de la Fondation franco-albertaine (Nouvelle fenêtre).

Parmi une foule, une caméra et des journalistes.

Les journalistes d'ICI Alberta sont au travail lors du 5e Francothon.

Photo : Radio-Canada

Philanthropie, quand du nous tiens...

Radio-Canada s’est entretenu avec des créateurs de fonds de dotation de la Fondation franco-albertaine qui ont accepté de partager avec nous ce qui les a poussés à se lancer dans cette aventure.

Une photo de famille. La mère est à gauche. Le père est à droite. Leurs trois enfants sont au centre.

Marie-Claude Cholette (à gauche), son conjoint Guy Le Blanc (à droite) et leurs trois enfants : Sébastien, Jean-Philippe et Alexandre.

Photo : Gracieuseté

La philanthropie, un sport d’équipe pour la famille Le Blanc-Cholette

Après de mûres réflexions, la décision de monter un fonds de dotation pour soutenir les sportifs franco-albertains s’est finalement imposée comme une évidence à la famille de Guy Le Blanc et Marie-Claude Cholette. Créer un fonds de dotation c’est dire qu’on veut soutenir à très long terme une cause qui nous tient à coeur, commence Guy Le Blanc. LIRE LA SUITE...

David Fréchette à droite et un portrait de son épouse à gauche.

David Fréchette a fondé le fonds Carole D. Fréchette à la mémoire de son épouse, pour soutenir les aides-élèves, le métier auquel elle s’était vouée.

Photo : Courtoisie

Le fonds Carole D. Fréchette, un ange gardien de l’éducation

Ce fonds de dotation, ils l’avaient imaginé à deux. Rapidement. La dernière semaine avant que Carole ne rende l’âme, raconte David Fréchette, qui a réalisé une des dernières volontés de son épouse en créant un fonds de dotation. Pourtant, elle a hésité un peu quand David lui a proposé de créer un fonds de dotation en son nom, pour soutenir les aides-élèves, le métier auquel elle s’était vouée. LIRE LA SUITE...

Un groupe de personne réunies derrière une table où on célèbre l'anniversaire de Soeur Thérèse Potvin avec un gâteau.

Denise Lavallée, assise à droite, lors d'une assemblée des membres de Via Musica en 2012 où on célèbre l'anniversaire de Soeur Thérèse Potvin.

Photo : Gracieuseté

Via Musica : rester accordé à sa langue maternelle musicale

Do, do, do. Denise Lavallée fredonne un de ces airs « typiquement français » que lui a appris Soeur Thérèse Potvin quand elle était enfant avec sa méthode d’enseignement musical basée sur les chants populaires français. C'est une approche pédagogique grâce à laquelle elle continuer de « faire chanter [son] piano« , et qu’elle veut mettre à la portée de tous les élèves franco-albertains. LIRE LA SUITE...

Trois femmes sont bras dessus, bras dessous devant un mur où apparaît le nom de l'école Nouvelle-frontière.

Roxanne Fluet, Heather Jones et Geneviève Savard sont les trois mères d'élèves qui ont insufflé la création du Fonds de dotation de l'école Nouvelle-Frontière.

Photo : Gracieuseté

Les débuts d’un fonds pour conjuguer au futur l’éducation en français

Il était une fois une femme à Grande Prairie qui s’investissait sans relâche, depuis un quart de siècle, pour défendre les droits linguistiques et l'éducation en français. C’est elle qui a permis l’ouverture d’une école francophone dans cette ville du nord-ouest de l’Alberta. Vingt ans plus tard, des parents d’élèves ont donné son nom, Michelle Hunter, aux bourses qu'offrira le fonds de dotation qu’ils viennent de créer. LIRE LA SUITE...

Voici une liste de tous les événements qui ont lieu en Alberta.

  • Procès humoristique et Francothon à Calgary : vendredi 25 octobre de 16 h à 20 h, à l’École Notre-Dame-de-la-Paix
  • Francothon de Saint-Isidore : vendredi 25 octobre de 17 h à 19 h, au Centre culturel de Saint-Isidore
  • Francothon de Legal, souper spaghetti : samedi 26 octobre à 17 h, au centre communautaire Centralta
  • AGA de la Fondation : vendredi 1er novembre à 14 h à La Cité Francophone d’Edmonton et par vidéoconférence
  • Francothon à Edmonton : vendredi 1er novembre de 15 h 30 à 19 h, spectacle, procès humoristique, goûter et bar payant, à La Cité Francophone d’Edmonton


Comme l’an dernier, il y aura un procès humoristique à Calgary et à Edmonton. Les prisonniers à Calgary sont Guy Robin du Fonds catholique FrancoSud, Jocelyn Gaudet du Sous-fonds École Notre-Dame-de-la-Paix, Rachel Kruchten et Léanne Mercier-Tardif du Sous-fonds École Sainte Marguerite, David Gauvreau du Sous-fonds École Notre-Dame des Monts, Suzanne de Courville-Nicole du Bureau de visibilité et Shannon James de l’Association des juristes d’expression française (AJEFA).

À Edmonton, les prisonniers sont Annette Rivard et Liliane Peddicord de la Fondation franco-albertaine, Isabelle Déchène du fonds Lise-Déchène pour les femmes, Sympa César pour la Fédération jeunesse de l’Alberta (FJA), Pierre-Yves Mocquais pour le Campus Saint-Jean (CSJ) et le Fonds de bourse Sève de vie, David Fréchette pour le Fonds Carol D. Fréchette puis Ghislain et Pierre Bergeron pour la Fondation franco-albertaine (FFA).

Raphaël Freynet habillé en prisonnier derrière les barreaux, et Étienne Alary costumé en policier.

Raphaël Freynet était prisonnier du Francothon. Pas question qu'Étienne Alary le libère avant qu'une somme respectable soit atteinte!

Photo : Radio-Canada

Joignez-vous à nous pour un Francothon dans votre région, assistez à nos émissions spéciales sur ICI RADIO-CANADA PREMIÈRE et ICI RADIO-CANADA TÉLÉ et consultez notre couverture web sur radio-canada.ca/alberta et sur Facebook ICI Alberta (Nouvelle fenêtre).

Affiche du Francothon 2019.Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

La Fondation franco-albertaine vous donne rendez-vous le 1er novembre à La Cité francophone d'Edmonton pour le Francothon.

Photo : Radio-Canada