30 août - 00:00 (Est) - 7:00 • 23,0°C (Athènes)

À NE PAS MANQUER
TABLEAU DES MÉDAILLES
1 USA 35 39 29 103
2 CHN 32 17 14 63
3 RUS 27 27 38 92
21 CAN 3 6 3 12
NOS CYBER-REPORTERS

Résultats Saviez-vous que? Hyperliens
2003 : Championnats du monde
Épreuve : IndividuelPosition : 1er

2002 : Championnats du monde
Épreuve : IndividuelPosition : 2e

2002 : Championnats du monde
Épreuve : Par équipesPosition : 1er

2001 : Championnats du monde
Épreuve : Par équipesPosition : 3e

2001 : Championnats du monde
Épreuve : IndividuelPosition : 3e

Carrière en bref
Un compte à rebours réussi

Médaillé de bronze aux Mondiaux 2001 à Nîmes, d'argent l'année suivante à Lisbonne, l'épéiste français Fabrice Jeannet est monté sur la plus haute marche du podium en 2003 à La Havane. Un succès conquis de haute lutte contre l'Ukrainien Maksym Khvorost, en l'absence il est vrai du champion olympique, le Russe Pavel Kolobkov, arrivé en retard à Cuba.

"J'espère que j'obtiendrai l'or un jour", rêve le sociétaire de Châlons-en-Champagne, au soir de sa défaite en finale à Lisbonne, toujours confiant en ses moyens. Comme lorsque dans cette même finale il fait preuve d'un grand fair-play malgré l'enjeu en remettant à son adversaire la première touche du match que l'arbitre vient de lui accorder par erreur.

Chez les Jeannet, l'escrime est une affaire de famille. Son frère Jérôme a sauvé le bronze de l'équipe de France d'épée aux Championnats du monde 2001. La mère pratiquait également ce sport (elle a été vice-championne de France des vétérans). Quant au père, Gilles, escrimeur de niveau régional, il dirige l'Amicale des escrimeurs de Fort-de-France.

Jamais sans son frère

Très tôt, à trois ans et demi, selon son père, Fabrice monte sur une piste d'escrime, à Fort-de-France, sa ville natale, pour suivre son frère, de trois ans et demi son aîné.

Ces liens familiaux les frères Jeannet y tiennent fortement. Pourtant, en 1996, Jérôme part pour la Métropole suivre ses études de sport. Deux ans plus tard, Fabrice le rejoint à Reims.

Doté d'une palette technique très large, Fabrice le colosse (1,93 m pour 85 kg), intègre l'équipe de France junior en 1998 pour une place de vice-champion du monde de cette catégorie d'âge. En 2000, il s'adjugera les deux titres (individuel et équipes).

Pour ses deuxièmes Mondiaux seniors, en 2002, outre l'argent en individuel, il remporte l'or avec Benoît Janvier, Jean-Michel Lucenay et Hugues Obry, le vice-champion olympique, face à la Russie. La solidarité a pour le cadet des Jeannet une réelle importance. Tout comme la fraternité.

En compétition, le duo des frères Jeannet forme un bloc aussi efficace que solidaire, grâce à "une complicité et une communication naturelles", selon leur père. Mais comme ils ont le goût de la compétition, cela s'arrête quand ils sont face à face.

Leur connivence devrait être un atout aux JO d'Athènes.


Vous aimeriez encourager les athlètes canadiens? Cliquez ici!

imprimer
       ÉQUIPE       ÉCRIVEZ-NOUS       CYBERLETTRE       DROITS D'AUTEUR      MANCHETTES       CHERCHER © Radio-Canada