30 août - 00:00 (Est) - 7:00 • 23,0°C (Athènes)

À NE PAS MANQUER
TABLEAU DES MÉDAILLES
1 USA 35 39 29 103
2 CHN 32 17 14 63
3 RUS 27 27 38 92
21 CAN 3 6 3 12
NOS CYBER-REPORTERS

Résultats Saviez-vous que? Hyperliens
2003 : Championnats du monde
Épreuve : Saut à la perchePosition : 3e

Carrière en bref
La femme la plus haute du monde

Le concours du saut à la perche des jeux Olympiques d'Athènes devrait être un temps fort des compétitions féminines d'athlétisme, trois jeunes femmes ayant tour à tour battu ces dernières années le record du monde nouvelle version (indoor et plein air réunis).

La dernière en date, la Russe Yelena Isinbayeva, est la plus jeune d'entre elles. Ses adversaires, Svetlana Feofanova, sa compatriote, a deux ans de plus, l'Américaine Stacy Dragila est de onze ans son aînée.

C'est pourtant Isinbayeva qui est la femme la plus haute au monde tant à l'intérieur qu'en plein air. Depuis juin 2004, elle détient même les deux anciens records : 4,86 m en salle, 4,87 m en plein air.

Yelena Isinbayeva est née le 3 juin 1982 à Stalingrad en Union soviétique, une ville devenue Volgograd, en Russie.

Quand Feofanova débute le saut à la perche après avoir été une bonne gymnaste, Isinbayeva est encore une enfant. Il faut attendre ses 14 ans pour qu'elle découvre ce sport qui vient de faire son apparition dans l'athlétisme féminin.

Sociétaire du club de sa ville natale, elle participe à ses premiers Mondiaux juniors en 1998. Sa meilleure barre est à 4 m. Loin du record du monde de l'Australienne Emma George (4,59 m).

Deux ans plus tard, elle est championne du monde de sa catégorie d'âge, avant son entrée chez les seniors.

Chassé-croisé russe

En 2002 à Munich, elle livre une lutte sans merci à Feofanova, mais s'incline en finale des Championnats d'Europe : médaille d'argent devant l'Allemande Yvonne Buschbaum.

A six semaines des Mondiaux de Paris, Isinbayeva frappe un grand coup à Gateshead en portant le record du monde en plein air à 4,82 m, et se place en favorite du concours du saut à la perche. Pourtant au Stade de France, Feofanova la rousse laisse sa rivale brune à la troisième place, l'Allemande Annika Becker prenant la médaille d'argent.

15 février 2004 à Donetsk, en Ukraine, elle bat le record du monde en salle : 3 centimètres de mieux que la Moscovite, qui reprend son bien la semaine suivante à Athènes pour un centimètre.

Face à face aux Mondiaux en salle 2004 à Budapest, la plus jeune des deux Russes s'impose et établit le nouveau record mondial en salle. Feofanova se contente de la médaille de bronze, derrière Dragila. Sûre de sa condition physique, elle tente une barre à 5 mètres, hauteur symbolique. En vain.

Trois mois plus tard, elle réédite un exploit à Gateshead en s'élevant à 4,87 m.

Il y aura de l'ambiance sur le sautoir des Jeux d'Athènes...


Autres renseignements
Records du monde 4 (2 en plein air, 2 en salle)

Vous aimeriez encourager les athlètes canadiens? Cliquez ici!

imprimer
       ÉQUIPE       ÉCRIVEZ-NOUS       CYBERLETTRE       DROITS D'AUTEUR      MANCHETTES       CHERCHER © Radio-Canada