30 août - 00:00 (Est) - 7:00 • 23,0°C (Athènes)

À NE PAS MANQUER
TABLEAU DES MÉDAILLES
1 USA 35 39 29 103
2 CHN 32 17 14 63
3 RUS 27 27 38 92
21 CAN 3 6 3 12
NOS CYBER-REPORTERS
Helsinki 1952
Naissance d'une rivalité
Athènes 1896
Paris 1900
Saint Louis 1904
Londres 1908
Stockholm 1912
Anvers 1920
Paris 1924
Amsterdam 1928
Los Angeles 1932
Berlin 1936
Londres 1948
Helsinki 1952
Melbourne 1956
  • Jeux de la 15e olympiade
  • Helsinki, Finlande
  • Du 19 juillet au 3 août 1952
  • 69 délégations
  • 4925 concurrents (4407 hommes et 518 femmes)
  • 149 épreuves
  • 113 athlètes canadiens

Les Jeux d'Helsinki sont les premiers Jeux de la guerre froide. La rivalité Est-Ouest se transporte sur le terrain de l'olympisme. Deux villages olympiques différents sont même aménagés pour loger chaque camp, afin de séparer les athlètes. Les Soviétiques font leur entrée aux Jeux après 40 ans de boycottage, leur présence ne passe pas inaperçue. Ils s'illustrent tout particulièrement à la gymnastique. Leur bonne performance les place deuxièmes au classement des médailles, tout juste derrière les États-Unis.

Helsinki, 1952Les Jeux d'Helsinki appartiennent aussi au Tchécoslovaque Emil Zatopek. Celui qu'on surnomme la « locomotive » s'impose comme le plus grand coureur de fond de tous les temps. En plus de défendre son titre au 10 000 m, il gagne le 5000 m. Au même moment, sa femme Dana remporte le lancer du javelot. Pour couronner le tout, il court le marathon pour la première fois de sa vie et l'emporte.

Chez les femmes, c'est l'Australienne Marjorie Jackson qui vole la vedette en remportant les 100 et 200 m. Elle se dirige vers une troisième victoire au relais 4 x 100 m, mais le témoin lui glisse des mains. Le temps de le ramasser, l'équipe australienne finit cinquième. La grande Fanny Blankers-Koen dispute son dernier 80 m haies. Victime d'une chute, elle quitte la piste atterrée et en pleurs.

En natation, les nageuses hongroises dominent la compétition. Chez les hommes, la victoire qui retient l'attention est celle du Français Jean Boiteux au 400 m nage libre. Pour le féliciter, son père se jette à l'eau tout habillé, coiffé de son béret basque.

Les Canadiens ne font guère mieux qu'aux Jeux précédents avec trois médailles : une d'or et deux d'argent. À 17 ans, George Genereux remporte l'or au tir au pigeon d'argile. Gérald Gratton termine deuxième en haltérophilie dans la catégorie des poids moyens. Enfin, au canoë-kayak, Don Hawgood et Ken Lane s'imposent sur 10 000 m.

       ÉQUIPE       ÉCRIVEZ-NOUS       CYBERLETTRE       DROITS D'AUTEUR      MANCHETTES       CHERCHER © Radio-Canada