30 août - 00:00 (Est) - 7:00 • 23,0°C (Athènes)

À NE PAS MANQUER
TABLEAU DES MÉDAILLES
1 USA 35 39 29 103
2 CHN 32 17 14 63
3 RUS 27 27 38 92
21 CAN 3 6 3 12
NOS CYBER-REPORTERS
Londres 1948
Les Jeux d'après-guerre
Athènes 1896
Paris 1900
Saint Louis 1904
Londres 1908
Stockholm 1912
Anvers 1920
Paris 1924
Amsterdam 1928
Los Angeles 1932
Berlin 1936
Londres 1948
Helsinki 1952
Melbourne 1956
  • Jeux de la 14e olympiade
  • Londres, Grande-Bretagne
  • Du 29 juillet au 14 août 1948
  • 59 délégations
  • 4099 concurrents (3714 hommes et 385 femmes)
  • 136 épreuves
  • 106 athlètes canadiens

Au lendemain de la Seconde Guerre mondiale, Londres reprend le flambeau olympique après douze années d'interruption. La capitale britannique est toujours soumise au rationnement, et aucune installation sportive n'est construite pour ces Jeux. Le stade de soccer de Wembley est aménagé pour accueillir les compétitions d'athlétisme. Les athlètes sont logés dans des écoles et des baraques militaires. Quelques équipes apportent même leur nourriture!

Londres, 1948Et comme en 1920, les perdants de la guerre ne sont pas invités. Allemands et Japonais restent donc chez eux. Londres est aussi le théâtre de la première participation des pays communistes... et des premières défections! À la veille de la révolution communiste, la Chine est présente, mais ne reviendra pas avant 1984.

Les femmes s'affirment de plus en plus et sont les véritables vedettes des Jeux de Londres. De nouvelles discipline s'ouvrent à elles : le 200 m, le saut en longueur et le tir. La Néerlandaise Fanny Blankers-Koen, surnommée la « ménagère volante », est la figure marquante de ces Jeux. Blankers-Koen, 30 ans et mère de deux enfants, remporte le 100 m, le 200 m, le 80 m haies et le 4 x 100 m.

La pianiste française Micheline Ostermeyer est médaillée d'or aux lancers du poids et du disque, et médaillée de bronze au saut en hauteur. À 41 ans, la Hongroise Ilona Elek conserve son titre olympique en fleuret, douze ans après sa victoire à Berlin.

L'Américain Robert Mathias, 17 ans, remporte le décathlon. Il réitère son exploit quatre ans plus tard et devient par la suite membre du Congrès américain. Le Tchécoslovaque Emil Zatopek amorce sa carrière phénoménale. Il remporte facilement le 10 000 m et termine deuxième au 5000 m par seulement deux dixièmes de seconde.

La récolte est maigre pour les Canadiens, qui rapportent seulement trois médailles dans leurs bagages. Au canoë-kayak, Douglas Bennett enlève la médaille d'argent sur 1000 m et Norman Lane, le bronze sur 10 000 m. Et puis, en athlétisme, les Canadiennes prennent la troisième place au relais 4 x 100 m.

       ÉQUIPE       ÉCRIVEZ-NOUS       CYBERLETTRE       DROITS D'AUTEUR      MANCHETTES       CHERCHER © Radio-Canada