30 août - 00:00 (Est) - 7:00 • 23,0°C (Athènes)

À NE PAS MANQUER
TABLEAU DES MÉDAILLES
1 USA 35 39 29 103
2 CHN 32 17 14 63
3 RUS 27 27 38 92
21 CAN 3 6 3 12
NOS CYBER-REPORTERS
Paris 1924
Les derniers Jeux du baron
Athènes 1896
Paris 1900
Saint Louis 1904
Londres 1908
Stockholm 1912
Anvers 1920
Paris 1924
Amsterdam 1928
Los Angeles 1932
Berlin 1936
Londres 1948
Helsinki 1952
Melbourne 1956
  • Jeux de la 8e olympiade
  • Paris, France
  • Du 4 mai au 27 juillet 1924
  • 44 délégations
  • 3092 concurrents (2956 hommes et 136 femmes)
  • 126 épreuves
  • 73 athlètes canadiens

Les deuxièmes Jeux à se tenir à Paris marquent le chant du cygne de Pierre de Coubertin, qui en est à sa dernière année à la présidence du Comité international olympique. Ces Jeux, d'abord prévus pour Amsterdam, connaissent un bien plus grand succès que les premiers. L'Allemagne et la Russie bolcheviques ne sont pas conviées au rendez-vous.

Paris, 1924Le tennis est au programme pour la dernière fois avant son retour en 1988 à Séoul. Un sport trop « professionnel », trouve-t-on à l'époque. Les femmes, elles, accèdent à l'escrime.

Le « Finlandais volant », Paavo Nurmi, poursuit sur sa lancée et remporte cinq médailles d'or. Le coureur de fond gagne même le 1500 m et le 5000 m à une heure d'intervalle! Il triomphe aussi au 3000 m par équipes, ainsi qu'au 10 000 m individuel et par équipes. Ce ne seront pas ses derniers exploits : il reviendra en 1928...

L'Américain William DeHart Hubbard devient le premier Noir à remporter une médaille d'or olympique (saut en longueur). Son compatriote Johnny Weissmuller est la première vedette olympique en natation. Il triomphe au 100 m, au 400 m et au relais 4 x 200 m nage libre, en plus de remporter le bronze en water-polo. Il troquera plus tard son maillot de bain contre un pagne et incarnera Tarzan à Hollywood.

Les Jeux de Paris sont aussi le théâtre des événements qui ont inspiré le film Les Chariots de feu, soit la lutte pour la victoire entre deux coureurs britanniques, Eric Liddell et Harold Abrahams. Comme le prescrit sa foi catholique, Liddell refuse de courir la finale du 100 m qui se tient un dimanche. Abrahams, un juif, remporte donc la palme, par défaut. Mais Liddell se reprend et gagne le 400 m.

Le Canada ne récolte que quatre médailles à Paris : trois d'argent et une de bronze. En aviron, les équipes de huit et de quatre rameurs remportent deux médailles d'argent. L'équipe de tir au pigeon d'argile termine deuxième. À la boxe, Doug Lewis décroche le bronze dans la catégorie des poids welters.

       ÉQUIPE       ÉCRIVEZ-NOUS       CYBERLETTRE       DROITS D'AUTEUR      MANCHETTES       CHERCHER © Radio-Canada