30 août - 00:00 (Est) - 7:00 • 23,0°C (Athènes)

À NE PAS MANQUER
TABLEAU DES MÉDAILLES
1 USA 35 39 29 103
2 CHN 32 17 14 63
3 RUS 27 27 38 92
21 CAN 3 6 3 12
NOS CYBER-REPORTERS
Anvers 1920
Un serment, un drapeau et des colombes
Athènes 1896
Paris 1900
Saint Louis 1904
Londres 1908
Stockholm 1912
Anvers 1920
Paris 1924
Amsterdam 1928
Los Angeles 1932
Berlin 1936
Londres 1948
Helsinki 1952
Melbourne 1956
  • Jeux de la 7e olympiade
  • Anvers, Belgique
  • Du 20 avril au 12 septembre 1920
  • 29 délégations
  • 2669 concurrents (2591 hommes et 78 femmes)
  • 151 épreuves
  • 47 athlètes canadiens

Dix-huit mois après l'armistice, le mouvement olympique reprend du service à Anvers. Le port belge est en ruine, mais grâce au soutien des armateurs et des diamantaires, les Jeux reprennent vie... un peu. Le temps maussade et la morosité ambiante font en sorte que les estrades restent vides. Beaucoup d'athlètes des Jeux de 1912 ont péri durant la Grande Guerre, et une minute de silence est observée en leur mémoire à l'ouverture des Jeux. Américains, Suédois et Finlandais ont été moins touchés. Ils raflent les médailles.

Anvers, 1920Le rituel olympique évolue. Des colombes sont lâchées à l'ouverture en signe de paix, un athlète prononce le serment olympique et les Jeux ont désormais leur drapeau : une création de Pierre de Coubertin lui-même. Les cinq anneaux de couleurs différentes représentent les cinq continents en harmonie. Mais, malgré les souhaits du Comité international olympique, seuls les pays alliés et les pays neutres sont conviés au rendez-vous d'Anvers. Allemands, Autrichiens, Bulgares, Hongrois et Turcs sont exclus par le comité organisateur. La Russie, en pleine révolution, ne se présente pas.

Au chapitre des performances, le coureur de fond finlandais Paavo Nurmi fait ses débuts olympiques en remportant le 10 000 m. Durant toute sa carrière, il va décrocher 12 médailles, dont neuf d'or, en plus de battre 29 records du monde. Au tennis, la divine Suzanne Lenglen récolte pour la France deux médailles d'or et une de bronze. Enfin, le hockey sur glace devient une discipline olympique, où le Canada dominera jusqu'aux Jeux d'hiver d'Oslo, en 1952.

Le Canada obtient d'ailleurs huit médailles : deux d'or, trois d'argent et trois de bronze. À eux seuls, les boxeurs canadiens remportent quatre médailles, dont une d'argent pour Georges Prud'homme chez les poids moyens. En natation, George Vernot gagne l'argent du 1500 m nage libre et le bronze du 400 m nage libre. En athlétisme, Earl Thomson gagne le 110 m haies. Philip Noël-Baker, médaillé d'argent du 1500 m, sera plus tard élu au Parlement britannique. En 1959, il reçoit le prix Nobel de la paix pour ses idées novatrices en matière de désarmement. À ce jour, il est le seul athlète olympique à avoir obtenu cette décoration.

       ÉQUIPE       ÉCRIVEZ-NOUS       CYBERLETTRE       DROITS D'AUTEUR      MANCHETTES       CHERCHER © Radio-Canada