Imprimer cette page

Mercredi 12 décembre 2018 21:27 HNE

En profondeur

Les Zapartistes

Arts de la scène

Sortir avec ou sans enfants

Mise à jour le mercredi 17 décembre 2008 à 9 h 03
Envoyer à un ami

Arts de la scène

Sortir avec ou sans enfants

Journaliste : Lili Marin

Après la frénésie automnale, la plupart des scènes se vident dès la mi-décembre. Voici mes choix parmi les rares productions qui prennent l'affiche.

ZAP 2008: La Revue de l'année des Zapartistes

Les Zapartistes

Les Zapartistes: François Patenaude, Christian Vanasse, François Parenteau et Brigitte Poupart

Ze spectacle d'humour politique engagé et intelligent. Équitables, ils promettent de tirer à gauche comme à droite: Harper (imité de manière redoutablement caustique par François Parenteau), Dion, Duceppe, Justin, Charest, Marois, Dumont, VLB, Mgr Turcotte, Michaëlle Jean, Julie et Maxime, Hillary, Obama, Sarkozy, Bétancourt, le maire de Québec et son 400e, etc.

Un peu partout au Québec, jusqu'à la fin janvier.


Faits pour s'aimer

Une pure comédie romantique américaine, traduite, adaptée et jouée par la « maman » chérie des Québécois: Danielle Proulx. Henri Chassé lui donne la réplique, dans la première mise en scène à Montréal du comédien Michel Poirier. La saison des fêtes n'est-elle pas le temps de bons sentiments?

Au Théâtre Jean-Duceppe, du 17 décembre au 7 février.

Birdhouse Factory

Birdhouse Factory

Birdhouse Factory

D'anciens membres du Cirque du Soleil, du Pickle Family Circus et du Cirque de Moscou composent la compagnie américaine Cirque Mechanics, qui amène un spectacle dont l'action se déroule en pleine crise économique. Pendant la Grande Dépression, un oiseau vient dérégler le travail à la chaîne des ouvriers, ce qui donne lieu à des numéros inspirés de l'humour du Chaplin des Temps modernes et de l'esthétique du muraliste mexicain Diego Rivera.

À la TOHU, du 18 décembre au 4 janvier.

Pour des sorties au cinéma, voir aussi les suggestions de Michel Coulombe

OÙ AMENER LES ENFANTS?

Le Casse-Noisette de Fernand Nault, par les Grands Ballets canadiens

Photo: John Hall

Le Casse-Noisette de Fernand Nault, par les Grands Ballets canadiens

Quelques valeurs sûres reprennent l'affiche pour faire briller les yeux des jeunes et moins jeunes.

Casse-Noisette, pour les 5 ans et plus

Les Grands Ballets canadiens de Montréal présentent pour une 45e année le premier ballet classique que le chorégraphe Fernand Nault (1920-2006) a conçu pour la compagnie. Cette longévité record au Canada (plus de deux millions de personnes l'ont vu) s'explique sans doute par la facture résolument féérique du spectacle.

Il faut dire aussi que la jeune distribution se renouvelle chaque année, car une centaine d'enfants et d'adolescents entourent les vedettes de la compagnie qui incarnent la fée Dragée et son cavalier. La production comprend cinq changements de décor (du Pays des neiges au Royaume des friandises) et plus de 300 costumes signés François Barbeau, coûtant en moyenne 2000 $ (celui du Roi Bonbon est évalué à 5000 $).

À la salle Wilfrid-Pelletier de la Place des Arts, du 13 au 30 décembre.

Une autre version de ce ballet, tout aussi somptueuse, est également présentée pendant les fêtes, au grand écran. Il s'agit de l'originale, qui avait étonnamment connu un succès mitigé à sa création en décembre 1892. Captée au Théâtre Mariinsky de Saint-Pétersbourg, elle est retransmise en haute définition avec son ambiophonique.

Dans plusieurs cinémas, du 13 décembre au 1er janvier.


Glouglou, pour bébés et bambins

Masque de la production jeune public en 2005, ce spectacle-initiation au théâtre qui fait le tour des festivals s'arrête à Montréal. La mise en scène abolit, autant que faire se peut, la distance entre les interprètes et les spectateurs. Le jeu est physique, la musique se fait en direct et vives sont les réactions. Dramaturges Éditeurs transposent cet univers dans un livre illustré. Les dessins, de Marilyn Perreault (auteure, comédienne et codirectrice artistique du Théâtre I.N.K.), sont également exposés dans le hall du théâtre.

À la salle Jean-Claude Germain du Théâtre d'Aujourd'hui, du 15 au 30 décembre.

Le bain

Photo: Rolline Laporte

Le bain

Le bain, pour les 3 à 7 ans

Un autre classique, la pièce de Jasmine Dubé s'achemine vers sa 500e représentation à la Maison Théâtre. Julie McClemens enfile toujours le costume de Mme Pin-Pon, pompière, qui doit procéder aux ablutions de son petit cochon récalcitrant.

À la Maison Théâtre, jusqu'au 4 janvier.

Faits pour s'aimer

Théâtre Jean-Duceppe

Birdhouse Factory

TOHU, la Cité des arts du cirque

Casse-Noisette

Les Grands Ballets canadiens de Montréal

Casse-Noisette

Cinéma Beaubien

Le bain

Maison Théâtre

Glouglou

Théâtre d'Aujourd'hui

* Radio-Canada n'est aucunement responsable du contenu des sites externes