Jeudi 16 janvier 2014 15 h 46 HNE

Logo Radio-Canada

Nouveautés

Un oeil sur le ciel discographique

François Blain est réalisateur à l'émission MACADAM TRIBUS, diffusée le vendredi et le samedi de 20 h à 23 h, à la Première chaîne de Radio-Canada.

Mise à jour le mardi 27 janvier 2009 à 16 h 15

Une critique de François Blain

À la fin de l'année dernière, les parutions arrivées, sans avertissement, d'une compilation bonifiée de chansons inédites de Daniel Bélanger ainsi que du CD de Dumas nous indiquent que le ciel discographique peut nous réserver des surprises.

Autrement, le nouveau U2 qui se profilait à l'automne sort finalement en plein hiver. Regardons ce qui apparaît sur les radars de la musique pour les premiers mois de 2009.

Une fine pluie de filles

Tu m'intimides

Tu m'intimides

La saison commence avec la parution de l'album
Tu m'intimides de Mara Tremblay. La pochette a déjà fait jaser parce qu'elle y pose nue, ses seins dissimulés par sa chevelure. La chanteuse à la voix particulière, très appropriée au country, a su créer un univers tout en douceur avec Les nouvelles lunes, il y a 4 ans.

D'autres filles qui marchent à leur manière dans les traces de Mara Tremblay lanceront un premier CD. Marie-Pierre Arthur - entendue comme bassiste et choriste d'Ariane Moffatt, Michel Faubert ou Kevin Parent - prend le devant de la scène.

Le fait qu'elle soit entourée des membres de Karkwa, du batteur Robbie Kuster (Patrick Watson) et du guitariste Olivier Langevin attire l'attention. L'aperçu folk donné par Pourquoi, déjà disponible, incite à écouter le disque à venir à la fin février.

Remarquée aux Francouvertes, Émilie Proulx a dans ses bagages un minialbum qui a fait sa marque auprès des amateurs de musiques introspectives et touchantes. En mars, elle arrive avec La lenteur alentour. Le titre est à l'image de toute la langueur de la guitariste auteure-compositrice.

Il faut avoir à l'oeil Stéphanie Lapointe, dont le premier album avait surpris tous les dénigreurs des lauréats de Star Académie. La grande voyageuse, intéressée par l'aide humanitaire, sera probablement inspirée dans ses chansons par ces expériences.

Térez Montcalm

Térez Montcalm

En avril, on attend le nouveau bébé discographique d'Elisapie Isaac du groupe Taima, tandis qu'au début février Térez Montcalm proposera une suite à Voodoo, avec des chansons francophones, réalisés par Michel Cusson. Un Ginette Reno et un Martine St-Clair sont également présents sur les écrans radars.

Des gars du tonnerre

Du côté des gars, il y a deux moments forts à mettre au calendrier. Malajube sort le 10 février Labyrinthes. Fleuron de la scène indépendante montréalaise, le groupe a explosé avec son deuxième album, Trompe-l'oeil, et il a surfé sur cette musique en dehors du Québec. Les attentes sont élevées pour la nouvelle mouture que la bande triture depuis un an.

Au printemps, alors que les bourgeons éclosent, l'infatigable Pierre Lapointe annonce Sentiments humains. Lapointe cherche toujours à élargir sa palette artistique. Après le grandiloquent Mutantès, que restera-t-il de ce grand déploiement dans la suite des choses?

Yann Perreau

Photo: Luc Lavigne

Yann Perreau

Entre-temps, Yann Perreau poursuit sa démarche d'artiste indépendant avec un troisième album (Un serpent sous les fleurs), prévu en mars. On devrait y retrouver des collaborations de Camille, Dédé Traké et Michel X. Côté.

Chez les nouveaux venus, il faut surveiller le trio lauréat des Francouvertes 2008, La Patère rose, mené à la voix et aux claviers par Fanny Bloom. Les membres, qui se sont rencontrés à Sherbrooke, interprètent des chansons électro-pop. Par les temps qui courent, la capitale de l'Estrie constitue un creuset intéressant. Les deux garçons de la Patère rose font également partie de Misteur Valaire, d'origine sherbrookoise aussi, qui a fait beaucoup parler avec son initiative d'offrir gratuitement son album sur Internet.

Les nouveaux Bruno Pelletier (25 ans de carrière cette année) et Antoine Gratton sont déjà à proximité. Un Paul Piché et un Damien Robitaille sont au nombre des prévisions à plus long terme. Le printemps pourrait être porteur d'un Jean Leloup. Est-ce que les vents lui seront favorables?

Du côté de l'Atlantique, on verra sûrement Agnès Bilh apporter avec elle sa plus récente galette au moment de son passage au Festival Montréal en Lumière en février. Serge Lama (L'âge d'horizons) est prévu. Anaïs et son Love album, enregistré en Californie, représente un disque plus élaboré que son précédent The cheap show, qui était une captation très simple de son spectacle rigolo.

Au pays d'Obama

Working on a dream

Working on a dream

Au pays d'Obama, la saison s'ouvre avec Bruce Springsteen et son Working on a dream. Il n'y a pas à dire, il est dans l'air du temps. On y entend un morceau de 8 minutes ainsi que la chanson The wrestler, qui a remporté un Golden Globe. C'est un 16e album studio pour « Le Boss », accompagné encore par son E Street Band.

Avec American idiot paru en 2004, les membres de Green Day ont cassé la baraque, ce qui pour des rockers de leur trempe est dans l'ordre des choses. Quand le leader Billie Joe Amstrong prétend qu'il n'a plus rien à prouver, il dissimule probablement ses appréhensions par rapport à l'accueil qui lui sera réservé.

Les Anglais seront aussi présents aux États-Unis comme partout ailleurs. Le tout nouveau Franz Ferdinand (Tonight) est déjà là. Alex Kapranos espérait que le son soit différent de ce que la formation écossaise a fait avant. Souhaitons qu'il soit toujours aussi efficace.

Au début mars, le 12e album studio de U2 (No line on the horizon) sera dans les bacs. La fabrication a été laborieuse. Un premier réalisateur est passé dans les studios avant que le groupe irlandais revienne aux Daniel Lanois, Brian Eno et Steve Lillywhite qui l'ont si bien servi par le passé. Bono chantera enfin, lui que l'on voit la plupart du temps discutant avec les grands de ce monde.

Les cartes discographiques détectent également la deuxième partie de New Amerykah Part Two (Return of the Ankh) d'Erykah Badu. India Arie, qui a connu beaucoup de succès avec Testimony: Vol. 1 en 2006, y va de Testimony Vol. 2, Love & Politics.

Sinon dans le ciel anglo-saxon, il est prévu plusieurs perturbations discographiques avec Lily Allen (It's no me, it's you) , PJ Harvey, Antony & The Johnsons, Black Eyed Peas, No Doubt et Peter, Bjorn & John (Living thing), ce groupe suédois qui a imposé le sifflement accrocheur de la pièce Young folks en 2007.

Planète musique

Mentionnons quelques grandes pointures dans leur genre. Avec son approche classique grand public, la prolifique Angèle Dubeau a surpris l'an dernier avec son hommage à Philip Glass. Cette fois, avec Albert Millaire et sa formation La Pièta, elle entre dans l'univers de Gargantua et autres plaisirs. Ce disque rabelaisien est prévu pour le 10 février.

Le 31 mars, une autre musicienne de talent, très populaire avec son jazz retenu, Diana Krall touchera le piano avec douceur pour interpréter des ballades et bossas-novas brésiliennes.

Tout cela n'est évidemment que partiel. Plusieurs ondées de disques non annoncés nous tomberont dessus pour nous rafraîchir au moment où on ne les attendait pas, et elles seront suivies d'heureuses embellies. Soyez donc aux aguets et regardez dehors avant de sortir.

Besoin d'aide?

À lire aussi

30 mars 2009

Yann Perreau, l'artiste

18 mars 2009

Le son Peyroux

17 mars 2009

Des voix graciles

5 mars 2009

Dumas joue fort

19 février 2009

La Tracy Chapman du Mali

30 janvier 2009

Le meilleur de Mara Tremblay