Imprimer cette page

Jeudi 7 août 2008 12:56 MTL

Musique

Mise à jour le mardi 19 juin 2007 à 10 h 28
Envoyer à un ami

Décès - Québec

Adieu Boule Noire

Couverte (détail) d'« Aimes-tu la vie? »

Photo: Éditions La Semaine

Couverture d'Aimes-tu la vie? (détail)

« Pourquoi moi? Qu'est-ce que j'ai fait pour mériter ça? Je gueule. Je blasphème. Je rage. Et je pleure. Des larmes d'enfant perdu. Des sanglots d'orphelin. », écrivait Georges Thurston dans son autobiographie, lancée le 12 juin dernier.

Le cancer a fini par emporter Boule noire, qui s'est éteint vers 0 h 20, dans la nuit de dimanche à lundi. Il avait 55 ans.

L'auteur-compositeur-interprète avait appris qu'il souffrait d'un cancer colorectal le 26 février 2006.

Parcours hors du commun

Georges Thurston est né le 29 décembre 1951 à Bedford, dans les Cantons-de-l'Est. « Ce jour-là, mes parents ont disparu », écrit-il dans Aimes-tu la vie?.

Cet enfant mulâtre a été élevé dans un orphelinat, puis a erré de foyer d'accueil en foyer d'accueil, une quarantaine en tout. Il a grandi à Saint-Jérôme, dans les Laurentides.

Georges Thurston avoue être presque devenu un criminel à l'adolescence. Toutefois, la discipline de fer qu'imposait une prison pour jeunes délinquants l'a remis sur le droit chemin.

La musique m'a sauvé. Elle m'a tiré des sables mouvants dans lesquels je m'enlisais. — Georges Thurston

De Georges Thurston à Boule noire

À peine devenu adulte, celui qui se passionne pour les Beatles, James Brown et les Rolling Stones fonde son premier groupe, qu'il baptise Les Zinconnus.

Au début des années 70, il fait la connaissance de nombreuses vedettes québécoises de la chanson, les Robert Charlebois, Tony Roman, Claude Dubois, Steve Fiset, François Guy, Donald Lautrec, Michel Pagliaro et Nanette Workman. Il travaille comme musicien ou arrangeur pour nombre d'entre eux.

« En 1975, ma bonne étoile s'allume », écrit-il. Il adopte officiellement son nom de Boule Noire, en référence à la populaire coiffure afro qu'il a adoptée.

L'année suivante, il lance son premier album solo, Aimes-tu la vie?, qui lance véritablement sa carrière. Il devient vite disque d'or. Georges Thurston écrit aussi des chansons pour le groupe Toulouse.

Vague disco

À la fin des années 70, la vague disco qui déferle sur la planète contribue à la renommée de Boule Noire. « Le disco allait faire de moi une superstar », lit-on dans , son autobiographie.

Il remporte notamment du succès en Europe et aux États-Unis. En 1979, son nouvel album, Aimer d'amour, est certifié double disque d'or, c'est-à-dire qu'il se vend alors à plus de 100 000 exempaires. .

Georges Thurston a fait paraître d'autres albums, dont Primitif, Première, Reggae, Soul Pleureur et Réunion. Ses chansons reggae remportent notamment du succès à l'étranger.

Premier Noir à faire du soul et du reggae français, je suis là-bas un personnage important et respecté, une figure mythique de la musique. — Georges Thurston, qui fait référence à une tournée effectuée en 1994 dans les Antilles.

Il est demeuré actif jusqu'à la fin. Plus récemment, il a produit un CD de 17 nouvelles chansons, intitulé Last call, dernier rappel.

Georges Thurston laisse dans le deuil son fils Maxime et sa femme Loraine Cordeau.

Des réactions et des hommages

La ministre de la Culture, des Communications et de la Condition féminine du Québec, Christine St-Pierre, a exprimé par voie de communiqué, lundi, sa tristesse à la suite de la disparition de Georges Thurston. Elle parle d'un homme qui a su transporter la musique québécoise au-delà de ses frontières. De son côté, le chanteur Pierre Lalonde qualifie Boule Noire de Stevie Wonder québécois.