Jeudi 7 août 2008 12:56 MTL

Musique

Mise à jour le lundi 5 juin 2006 à 13 h 59
Envoyer à un ami

François Blain est réalisateur à l'émission MACADAM TRIBUS, diffusée le vendredi et le samedi de 20 h à 23 h, à la Première chaîne de Radio-Canada.

Hip-hop

Boogat, Patte de salamandre

cote du film : 3.5

Une critique de Francois Blain

Le hip-hop cherche toujours sa place au Québec. Cela n'empêche pas de valeureux rappeurs de continuer à s'exprimer et à sortir des disques. Ni les radios ni le grand public ne se sentent interpellés par ce genre musical.

Au dernier gala de l'Adisq, Pierre Lapointe et Loco Locass - l'exception récente qui confirme la règle - ont mentionné le nom de Boogat comme un exemple de hip-hop accessible. Avec son deuxième album, Boogat donne raison à ses collègues.

Américain, oui, États-unien, non

Déjà, Tristes & belles histoires, le premier disque de Daniel Russo Garrido (nom derrière le pseudonyme de Boogat) avait accroché l'oreille avec ses morceaux acoustiques. Issu d'aucun ghetto, le bachelier en histoire n'adhère pas aux valeurs traditionnelles de ses confrères américains.

Les poupounes, le strass, le machisme et la violence ne sont pas son pain artistique. Inspiré à 15 ans par MC Solaar, Boogat aborde sur ce disque le tourisme sexuel au Mexique, l'engagement de Che Guevara au Congo, les magnats de la drogue ou ses souvenirs de rappeurs dans la ville de Québec.

Langue bifide

Compte tenu de ses origines (mère mexicaine et père paraguayen), Garrido scande ses rimes en espagnol sur quelques pièces, soit entièrement, soit en partie. Cela donne une couleur spécifique à ses chansons, d'ailleurs plus mélodiques que la moyenne des raps.Musicalement, il réussit avec ses compères (dont ses acolytes de Québec, Accrophone et les 2 Tom) à dessiner une personnalité propre à plusieurs de ses titres. C'est ainsi qu'il utilise un échantillon de À toutes les fois de Beau Dommage sur P'tit matin et un sample d'une chanson des rockers mexicains de Maldita Vecindad.

Hip-hop potentiellement pop

De cette façon, l'auteur-compositeur de 26 ans réussit à briser l'effet de monotonie qui parcourt parfois l'album des rappeurs, construit essentiellement sur les rythmiques. Dans les cercles restreints du rap d'ici, on doit trouver le hip-hop de Boogat un peu trop pop, ce qu'il est franchement avec le premier extrait, Le Feu. Il reste à voir si son rap métissé avec des préoccupations à la fois universelles et locales va percer l'indifférence par rapport à cette forme d'expression.

Patte de salamandre a le potentiel pour relever le pari.

Boogat, Patte de salamandre ( High Life Music HLM2-2153)

À lire aussi

François Blain est recherchiste et chroniqueur à l'émission MACADAM TRIBUS, diffusée le vendredi et le samedi de 20 h à 23 h, à la Première chaîne de Radio-Canada.