Imprimer cette page

Jeudi 7 août 2008 12:56 MTL

Livres

Mise à jour le samedi 29 mars 2008 à 13 h 53
Envoyer à un ami

Marché de l'art

Hergé bat tous les records

Gouache réalisée en 1932 par Hergé pour la couverture de Tintin en Amérique

Photo: AFP/François Guillot

Gouache réalisée en 1932 par Hergé pour la couverture de Tintin en Amérique

La galerie parisienne Artcurial a adjugé pour 650 000 euros (780 000 avec les frais, soit 1,3 million de dollars canadiens) une gouache réalisée en 1932 par Hergé pour la couverture de Tintin en Amérique.

Selon l'expert de la maison, Éric Leroy, il s'agit d'un record mondial pour un original de BD. L'oeuvre était estimée à 280 000 euros.

La gouache était la pièce maîtresse de la vente consacrée exclusivement, samedi, au 9e art. Elle comprenait en outre plusieurs dessins d'Hergé datant des années 1950.

Hergé n'aura dessiné dans sa carrière que cinq couvertures gouachées pour les aventures de Tintin, à savoir Tintin au pays des soviets, Tintin au Congo, Tintin en Amérique, Les cigares du pharaon et Le lotus bleu.

La gouache avait été originellement offerte dans les années 1930 à une vieille dame. Conservée dans une malle, elle n'en sort finalement que 50 ans plus tard pour être vendue à un collectionneur belge. Elle est cédée peu après à un collectionneur étranger qui vient aujourd'hui de s'en départir.

L'engouement se confirme

Depuis les années 2000, le prix des originaux de bande dessinée n'en finit plus de grimper. Le record pour un original de bande dessinée était jusqu'ici détenu par Bleu sang d'Enki Bilal, adjugé à 177 000 euros (plus de 280 000 $CA) en mars 2007.

« On a des acheteurs de l'Europe entière. [...] Le marché est beaucoup plus abordable que celui de l'art contemporain », indique Éric Leroy.

Les pièces commencent cependant à se faire rares. L'offre dépend des auteurs, souvent réticents à céder leurs petits. « Plus ils sont connus, plus ils gagnent d'argent, moins ils vendent », résume Éric Leroy. Uderzo, le père d'Astérix, ne vend pratiquement rien.

La Maison Drouot, une référence dans le monde des enchères, a aussi réservé une vente aux collectionneurs de bandes dessinées, le 24 novembre 2007. Pour l'occasion, 351 lots étaient proposés, avec des pièces de Giraud/Moebius, Margerin, Beltran, Bilal, Geluck, Giardino, Hermann, Loustal, Manara, Munoz, Pratt, Rosinski, Wolinski et autres.

Radio-Canada.ca avec Agence France Presse et Le Figaro