Jeudi 7 août 2008 12:56 MTL

Livres

Mise à jour le mercredi 16 novembre 2005 à 11 h 54
Envoyer à un ami

Salon du livre

La passion selon Alexandra

Alexandra Larochelle a douze ans, mais elle a déjà publié trois romans et un quatrième est en route chez l'éditeur.

Son plus récent, La clé de l'énigme, est paru récemment aux éditions du Trécarré. Aussi, elle est l'une des invités d'honneur du Salon du livre de Montréal, qui se déroule du 17 au 21 novembre prochain. Lorsqu'on lui a annoncé qu'elle serait invitée d'honneur cette année au salon, elle affirme que « c'était tout un honneur! » Elle n'arrivait pas à le croire et n'aurait jamais imaginé ça, elle qui a commencé à écrire pour le plaisir.

Le plaisir d'écrire
La jeune fille dit qu'elle vit sa passion en écrivant et ne pense pas à l'impact qu''elle pourrait avoir sur ses lecteurs. Elle dit aussi s'amuser comme une folle en écrivant, en donnant des entrevues et même lors des séances de signature. D'ailleurs, le plus beau compliment qu'on lui a déjà fait lors d'une séance vient d'une dame qui lui a raconté que sa fille n'aimait pas lire et qu'un soir, elle lui a téléphoné pour lui dire qu'elle avait trouvé le livre qui lui faisait aimer la lecture... c'était celui d'Alexandra!

L'inspiration
Alexandra n'a pas de problème d'inspiration. Au contraire, elle a tellement d'idées en tête que l'écriture la soulage. Elle ressent un immense besoin avant d'écrire. Il lui arrive même de se réveiller pendant la nuit pour écrire des histoires. Cependant, elle ne se force pas à écrire tous les jours. Elle écrit quand elle a l'inspiration et ça peut aller d'une demi-heure à trois heures consécutives. Elle espère que sa passion va durer tous les jours et que l'inspiration sera au rendez-vous. Sinon, elle a un carnet d'inspiration, dans lequel elle note idées pour le jour où elle aurait une panne!

La lectrice
Alexandra Larochelle ne fait pas qu'écrire des histoires, elle aime aussi en lire. Particulièrement, elle affectionne la série Amos d'Aragon, la série Harry Potter, la série La lumière blanche. Elle suggère aussi la lecture d'un roman moins connu, Le royaume de Kensuké, avec lequel elle est tombée amoureuse, de l'auteur anglais Michael Morpurgo, qui est également invité au Salon du livre de Montréal...

Par Caroline Morin

Lisez aussi notre dossier sur le Salon du livre.