Jeudi 16 janvier 2014 15 h 46 HNE

Logo Radio-Canada

Cinéma Documentaire

À hauteur de député

Mise à jour le mardi 9 juin 2009 à 13 h 23

Un texte de Lili Marin

Daniel Turp et un électeur de sa circonscription

Photo: Dominic Morissette

Daniel Turp et un électeur de sa circonscription

Dans son film Chers électeurs, Manuel Foglia suit deux simples députés, de leur circonscription jusqu'à l'Assemblée nationale. Il a commencé à tourner au moment même où Jean-Claude Labrecque filmait À hauteur d'homme, sur Bernard Landry, soit en 2003. Mais plutôt que de montrer les vicissitudes de la vie d'un chef de parti, il s'attarde au travail souvent ingrat qu'abattent les élus de l'ombre.

Il en a choisi deux que tout oppose, autant leur personnalité que les réalités de leur circonscription. Daniel Turp, constitutionnaliste, représente Mercier pour le Parti québécois, c'est-à-dire le Plateau-Mont-Royal. Il s'agit de la circonscription la plus densément peuplée de la province, avec la plus grande proportion de travailleurs culturels en Amérique du Nord.

Charlotte L'Écuyer, de son côté, dirigeait un CLSC avant d'être élue sous la bannière libérale dans Pontiac, une immense région rurale, traversée par une seule route, où le taux de chômage frise les 20 % à cause de la crise de l'industrie forestière.

Durant trois ans, Manuel Foglia a réussi à s'insérer dans leurs routines et à se faire initier à la vie de parlementaire, rythmée par la cloche qui appelle les députés en chambre.

Il leur pose des questions naïves, mais dont les réponses s'avèrent éclairantes.

Charlotte L'Écuyer et une collaboratrice

Charlotte L'Écuyer et une collaboratrice

Sa caméra s'efface, faisant place aux citoyens et à leurs doléances. Dans Mercier, une chanteuse qui vient solliciter les « connexions » de Daniel Turp pour faire décoller sa carrière pousse quelques notes a capella. C'est aussi embarrassant, sinon plus, que lorsque Charlotte L'Écuyer doit avouer son impuissance à aider les travailleurs mis à pied.

Le montage est par ailleurs assez ironique lorsqu'il met en parallèle le drame de la scierie fermée et celui d'une dame âgée affligée par la coupe d'arbres matures devant sa résidence...

Le cinéaste a su se faire suffisamment complice de ses protagonistes pour qu'ils s'ouvrent à lui. Ainsi, elle lui explique, sans remords, qu'elle amène parfois un livre pour se distraire lorsqu'elle siège de longues heures à l'Assemblée nationale. Quant à l'ancien professeur d'université, il n'hésite pas à danser seul dans son bureau lorsqu'il y est retenu parce que la séance à l'Assemblée nationale se poursuit jusqu'au milieu de la nuit.

Cette proximité ne se traduit heureusement pas par de la complaisance à l'égard des deux politiciens. En pleine campagne électorale, Chers électeurs arrive à point pour donner une idée de la lourdeur de la tâche et du peu de pouvoir que l'on confie aux représentants du peuple.

audio-vidéo Émissions
Manuel Foglia et Daniel Turp à Christiane Charette

18 novembre 2008

À hauteur d'homme: la suite

Maisonneuve en direct - 15 septembre 2003

Hyperlien externe

* Radio-Canada n'est aucunement responsable du contenu des sites externes

Chers électeurs

Office national du film

Besoin d'aide?