Jeudi 16 janvier 2014 15 h 46 HNE

Logo Radio-Canada

Cinéma Georges Dufaux (1927-2008)

Mort d'un pionnier

Mise à jour le mercredi 12 novembre 2008 à 16 h 57

Georges Dufaux

Photo: © 1966 Office national du film du Canada. Tous droits réservés.

La fleur de l'âge, réalisé par Gian Vittorio Baldi, Michel Brault, Jean Rouch, Hiroshi Teshigahara. Produit par Gian Vittorio Baldi, Pierre Braunberger, Shigeru Wakatsuki. Sur l'image: Georges Dufaux.

Le cinéaste Georges Dufaux, qui a participé à l'émergence du cinéma direct et signé les images de nombreux films de tous genres, s'est éteint en fin de semaine, à 81 ans. Après avoir fait carrière au Québec pendant près de cinq décennies, il s'était installé en Suisse il y a quelques années.

Né le 17 mars 1927, à Lille, en France, il est devenu le directeur photo le plus réputé du Québec, laissant son nom au générique de plus de 130 films. Il a collaboré avec le documentariste français Jean Rouch, signant les images de Rose et Landry. Il a aussi participé au film d'Hubert Aquin, À Saint-Henri le cinq septembre, et à Patinoire, de Gilles Carle.

Georges Dufaux, directeur photo:

  • Le festin des morts (Fernand Dansereau, 1964)
  • Taureau (Clément Perron, 1975)
  • Les beaux souvenirs (Francis Mankiewicz, 1981)
  • La demoiselle sauvage (Léa Pool, 1991, Prix de l'interprétation visuelle au Festival des films du monde de Montréal)
  • Le vent du Wyoming (André Forcier, 1993)
  • Souvenir d'Othello (Francois Girard, 1994)
  • Gabrielle Roy (Léa Pool, 1997)

Georges Dufaux a aussi réalisé près de 20 films, documentaires et fiction. En 1964, Pour quelques arpents de neige, coréalisé avec Jacques Godbout, lui a valu le premier prix du Festival international du film de Salerno, en Italie. Sa série de huit films pour la télévision, Les enfants des normes (1979), a eu beaucoup de résonance sociale.

Georges Dufaux a aussi fait découvrir la Chine aux Québécois. En 1980, il y a tourné une trilogie, Gui Daò - Sur la voie. Il y est retourné en 1997, pour le Voyage illusoire (1997), suivant l'écrivaine Ying Chen jusqu'à Shanghai.

Georges Dufaux a participé à l'organisation des premiers syndicats de techniciens et des associations professionnelles des cinéastes, ainsi qu'aux débuts de la Cinémathèque québécoise. De 1986 à 1989, il a dirigé le Programme français de l'Office national du film du Canada.

Il a remporté le prix Albert-Tessier en 1998. La Cinémathèque québécoise lui a consacré une rétrospective l'an dernier.

Radio-Canada.ca avec Office national du film et Gouvernement du Québec

Besoin d'aide?