Jeudi 16 janvier 2014 15 h 46 HNE

Logo Radio-Canada

Plus Festival Divers/Cité

Pas de subvention fédérale

Mise à jour le jeudi 23 juillet 2009 à 8 h 12

Patsy Gallant lors d'un spectacle donné dans le cadre de Divers/Cité

Patsy Gallant lors d'un spectacle donné dans le cadre de Divers/Cité

Le gouvernement de Stephen Harper refuse de financer le festival gai et lesbien montréalais Divers/Cité, même s'il répond à tous les critères du nouveau programme de promotion touristique.

Ce refus est intervenu après que l'octroi d'un financement à la Gay Pride de Toronto, au début du mois, eut mis une ministre conservatrice dans l'embarras. Les responsables de Divers/Cité avaient alors pris la défense du gouvernement de Stephen Harper, affirmant que les conservateurs ne les avaient jamais traités de façon discriminatoire.

Divers/Cité a soumis sa candidature pour un financement de 155 000 $ en vertu du nouveau Programme de manifestations touristiques de renom (PMTN). Ce programme, mis sur pied dans le plus récent budget, dispose d'une enveloppe de 100 millions de dollars sur deux ans.

Grâce à ce montant, le festival gai souhaitait engager d'autres artistes et faire plus de promotion pour l'édition 2009, pourvue d'un budget de 2 millions de dollars.

Le directeur du marketing de Divers/Cité, Paul Girard, a indiqué que les fonctionnaires d'Industrie Canada lui avaient signifié que la demande de l'organisme répondait à tous les critères d'admissibilité et qu'elle avait été envoyée au bureau du ministre Tony Clement.

Toutefois, M. Girard a appris d'un fonctionnaire mardi que le PMTN avait reçu tellement de demandes que le gouvernement avait été forcé de choisir. Le festival gai et lesbien de Vancouver aurait également essuyé un refus.

Divers/Cité recevait depuis plusieurs années de l'aide financière de Développement économique Canada ainsi que de Patrimoine canadien. Paul Girard a précisé qu'il avait reçu, plus tôt cette année, une subvention de Développement économique Canada étalée sur deux ans, mais que c'était la première fois qu'il ne recevait pas de lettre félicitant l'organisme pour le succès continu du festival.

Pas une question idéologique, assure Ottawa

Le gouvernement fédéral affirme que sa décision de ne pas financer Divers/Cité n'a rien à voir avec des considérations idéologiques. Mercredi, le ministre responsable du PMTR, Tony Clement, a plutôt fait valoir que les demandes de subvention avaient été très nombreuses.

« À cause de l'avalanche de demandes qu'on a reçues pour ce genre de projet, il y a seulement 26 % des événements qui reçoivent du financement, ce qui veut dire qu'il y en a 74 % qui sont refusés à cause de la taille du programme », a-t-il expliqué lors d'un point de presse à Red Deer en Alberta.

Carole Lavallée, du Bloc québécois, estime pour sa part que les conservateurs ont ainsi voulu imposer encore une fois leurs valeurs morales, et particulièrement leur opposition à l'homosexualité. « Je pense que c'est une autre démonstration du gouvernement conservateur qui privilégie son idéologie à l'économie, encore une fois. Chaque fois ça nous étonne parce qu'on dit qu'ils ne descendront pas aussi bas », a-t-elle déclaré.

Radio-Canada.ca avec Presse canadienne

Besoin d'aide?