Jeudi 16 janvier 2014 15 h 46 HNE

Logo Radio-Canada

Plus Décès

Hugh Van Es n'est plus

Mise à jour le vendredi 15 mai 2009 à 11 h 17

Le cliché le plus célèbre de la chute de Saïgon

Photo: La Presse Canadienne /Mike Clarke

Le cliché le plus célèbre de la chute de Saïgon

Hugh Van Es, le photoreporter qui avait immortalisé la chute de Saigon en 1975, est décédé à l'hôpital Queen Mary de Hong Kong. Selon sa femme Annie, le photographe de 67 ans n'a pas repris connaissance après une hémorragie cérébrale qui l'a terrassé la semaine dernière.

On reconnaît à Hugh Van Es le fait d'avoir réalisé le cliché le plus célèbre de la chute de Saïgon en 1975. Cette photo montre un hélicoptère américain procédant à l'évacuation de membres du personnel de la CIA, depuis le toit d'un immeuble longtemps identifié comme celui de l'ambassade américaine. Dans les faits, c'était le toit d'un immeuble où travaillaient des membres de la CIA.

Le journaliste Peter Arnett a salué en Hugh Van Es « l'un des rares photographes occidentaux à avoir pris le risque d'offrir un témoignage sur la fin de la guerre ».

Son attitude rayonnante lui a valu d'être apprécié de ses collègues et des soldats américains et vietnamiens qu'il a photographiés.

— Peter Arnett

Ses confrères considéraient le photographe d'origine néerlandaise comme un journaliste intrépide et plein de ressources.

Hugh Van Es débarque à Hong Kong en 1967 comme photographe autonome. Il devient photographe en chef au quotidien South China Morning Post, et preneur de son pour la chaine de télévision NBC au Vietnam l'année suivante.

De 1969 à 1972, il fait partie de l'Associated Press à Saigon, mais il couvre les trois dernières années de la guerre, de 1972 à 1975, pour United Press International. Sa photo d'un soldat blessé avec une croix qui brille sur sa silhouette sombre, prise il y a 40 ans, est devenue le symbole de la bataille de Hamburger Hill.

Hugh Van Es et sa femme, Annie

Photo: La Presse Canadienne /Ho

Hugh Van Es et sa femme, Annie

Après le Vietnam, Hugh Van Es, établi à Hong Kong, couvre le conflit du Front de libération Moro aux Philippines et l'invasion soviétique en Afghanistan. Selon un caméraman de CBS, Derek Wiliams, au moment où on refoulait tous les journalistes à l'aéroport de Kaboul, Hugh Van Es a vu une porte ouverte à gauche. Il s'y est engouffré avec son sac photographique. Il a couru dans tout le terminal, a sauté dans un taxi et s'est rendu à l'Hôtel Intercontinental. La police afghane l'a arrêté par la suite, mais l'avion était parti. C'est ainsi qu'il a pu passer trois jours à Kaboul avant d'être expulsé. Il a été le premier à publier des photos de tanks russes en Afghanistan, photos publiées par Time magazine.

Radio-Canada.ca avec Agence France Presse et Associated Press

Besoin d'aide?