Jeudi 16 janvier 2014 15 h 46 HNE

Logo Radio-Canada

Plus Médias

Le Conseil de presse du Québec amputé

Mise à jour le vendredi 9 janvier 2009 à 16 h 27

Guy Amyot, le secrétaire général du Conseil de presse

Photo: Kamel Bouzeboudjen

Guy Amyot, le secrétaire général du Conseil de presse

Le Conseil de presse se retrouve amputé d'une partie de ses membres depuis le 23 décembre dernier.

Il s'agit de l'Association québécoise des télédiffuseurs et radiodiffuseurs (AQTR), qui regroupe TVA, TQS, Astral, Corus, RDS et Radio-Nord.

Selon Guy Amyot, le secrétaire général du Conseil de presse, l'AQTR avait exprimé le souhait de quitter l'organisme depuis quelques mois. Le Conseil de presse avait alors mené des discussions avec cette association afin de la convaincre de demeurer membre du Conseil.

L'argument évoqué par l'AQTR est l'impossibilité de maintenir sa double appartenance au Conseil de presse du Québec et au Conseil canadien des normes de la radiodiffusion.

Comme, selon l'AQTR, l'adhésion au Conseil canadien des normes de la radiodiffusion est nécessaire pour l'obtention de la licence de diffusion, le choix a été aisé pour elle.

L'adhésion au Conseil de presse coûtait environ 21 000 $ par an. Guy Amyot ne croit pas que le retrait de l'ATQR est dû à des raisons financières. D'autant qu'il a affirmé avoir proposé à l'AQTR un arrangement financier.

Pour lui, ce retrait demeure mystérieux. L'AQTR a été membre du Conseil de presse pendant 35 ans et membre du Conseil canadien des normes de la radiodiffusion depuis 1986. Ainsi, cela fait 22 années qu'elle appartient aux deux organismes simultanément. Qu'est-ce qui explique la volonté de choisir l'un des deux organismes? La question reste entière.

Nous avons tenté d'obtenir la version de l'AQTR sur ce retrait, mais les appels n'ont pas été rendus.

M. Amyot estime que le départ de l'AQTR ne diminue en rien la pertinence du Conseil de presse. Il reconnaît que ce n'est pas la configuration idéale pour rendre des décisions, mais il maintient que le Conseil est tout à fait apte à continuer son mandat comme il le fait depuis 35 ans.

Lors d'une réunion du Conseil d'administration jeudi, le Conseil de presse a décidé de ne pas partir en guerre contre l'AQTR. Bien au contraire, M. Amyot ne désespère pas de ramener l'association au bercail. Il entend continuer les discussions pour que celle-ci revienne sur sa décision.

Conseil de presse du Québec

Le Conseil de presse est un organisme indépendant tripartite, composé par les représentants des journalistes, du public et des médias (presse écrite, radio et télévision, publique et privée). Le Conseil reçoit et analyse les plaintes du public ou des organismes sur le traitement des nouvelles par les journalistes. Pour l'année 2008, le Conseil de presse a rendu environ 2000 décisions.

Hyperlien externe

* Radio-Canada n'est aucunement responsable du contenu des sites externes

Besoin d'aide?