Jeudi 16 janvier 2014 15 h 46 HNE

Logo Radio-Canada

Plus Décès

Adieu Hélène Pedneault

Mise à jour le mardi 2 décembre 2008 à 9 h 09

Hélène Pedneault

Photo: APTSQ

Hélène Pedneault, photo prise pendant le congrès de l'Alliance du personnel professionnel et technique de la santé et des services sociaux

L'écrivaine Hélène Pedneault est décédée lundi matin, à Montréal. Elle a succombé à un cancer à l'âge de 56 ans.

Née à Jonquière en 1952, elle avait commencé sa carrière en journalisme au Saguenay.

Hélène Pedneault était une écrivaine-orchestre. Elle avait touché à différentes formes de littérature, dont la biographie, la nouvelle, le pamphlet, la chanson, le théâtre et les contes et légendes.

On lui doit les paroles de la chanson Du pain et des roses, qui a servi de thème à la Marche des femmes, en 1995.

Parmi ses livres, mentionnons:

  • Notre Clémence
  • La déposition
  • La douleur des volcans
  • Les carnets du lac
  • Pour en finir avec l'excellence
  • Mon enfance et autres tragédies politiques

Ses Chroniques délinquantes, parues dans un premier temps dans le magazine La Vie en rose, ont été regroupées dans un livre. Outre ses commentaires et éditoriaux pour des émissions comme Christiane Charette, Indicatif présent ou Pensée libre, Hélène Pedneault a également réalisé des séries pour Radio-Canada:

  • Signé Loranger
  • Éloge de l'indignation
  • Robert Gravel, L'homme qui avait toujours soif

Hélène Pedneault

Photo: Jacques Lavallée

Hélène Pedneault

En 1996, elle a signé l'adaptation du téléroman Sous le signe du lion de Françoise Loranger pour la télévision de Radio-Canada. Cette série lui a valu un prix Gémeaux.

Hélène Pedneault avait cofondé la Coalition Eau Secours et adhérait aux « Porteurs d'eau ». Indépendantiste, elle siégeait au Conseil de la souveraineté du Québec.

La famille annonce, dans un communiqué, qu'une cérémonie d'au revoir se tiendra sous peu.

Déjà, la communauté des membres du Centre des auteurs dramatiques (CEAD) souligne la grande indépendance d'esprit d'Hélène Pedneault, sa créativité et « son importante contribution à la dramaturgie québécoise et à la société ».

Les nombreux documents de presse et les multiples programmes de théâtre qu'elle a régulièrement et généreusement versés au fonds du CEAD prouvent qu'elle suivait toute l'écriture contemporaine, sur scène et ailleurs. Sa passion pour le Québec l'avait récemment plongée dans la relecture de tout le théâtre d'ici sur le thème de la politique. Elle avait une puissance de travail rare.

— le CEAD

Radio-Canada.ca avec CNW

Besoin d'aide?