Imprimer cette page

Jeudi 7 août 2008 12:56 MTL

+ d'arts et spectacles

Mise à jour le mercredi 26 septembre 2007 à 13 h 47
Envoyer à un ami

Têtes à claques

La conquête française se poursuit

Le Willi Waller des Têtes-à-claques

Les téléspectateurs français craqueront-ils autant que leurs cousins québécois pour le Willy Waller et l'Halloween? Ces deux sketchs humoristiques remportent toujours le plus grand nombre de votes dans le site web des Têtes à claques.

La chaîne de télévision française Canal + diffusera à compter de janvier les 45 premières capsules que le Québécois Michel Beaudet et son équipe ont mises en ligne sur leur site web, rapporte La Presse.

Le contrat a été signé mardi à Paris.

Les personnages ne seront pas doublés en français hexagonal. « Ils aiment nos capsules avec l'accent québécois », a déclaré au quotidien montréalais l'ancien publicitaire de 40 ans, depuis Paris.

Des sous-titres pourraient être ajoutés à certains passages plus difficiles à comprendre pour le public français.

Le père des Têtes à claques a précisé que Canal + l'a contacté l'an dernier, quatre semaines seulement après le lancement de son site Internet. Ce dernier a vu le jour le 16 août 2006.

Près de 70 capsules ont été créées en 13 mois à peine. Les 45 premières seront télédiffusées en France.

Personnages des Têtes à claques

En France depuis août

Au cours du dernier mois, la compagnie française de téléphones cellulaires SFR a diffusé une campagne publicitaire créée par les Têtes à claques.

Des messages originaux présentaient divers personnages, comme Sunny le surfeur et Paco le blagueur, à l'accent et au verbe québécois. La campagne a pris fin la semaine dernière, selon La Presse.

20 % des visiteurs de Têtesàclaques.tv se connectent depuis l'Europe, écrivait en juin dernier le quotidien français Le Monde. À cette époque, le numéro un des sites francophones web en Amérique du Nord comptait trois millions de visiteurs uniques par mois.

Têtes à claques

site officiel

* Radio-Canada n'est aucunement responsable du contenu des sites externes