Aller au contenu principal

Possible recours collectif contre Ford au Canada

Un recours collectif pourrait être intenté au Canada contre la compagnie Ford en raison de défauts de fabrication dans la transmission de deux de ses modèles. C'est ce qu'affirme un avocat de Toronto qui a reçu un millier de plaintes de propriétaires de Ford Focus et Fiesta aux prises avec de tels problèmes.

Une enquête sur les défauts des Ford Focus des années modèles 2012 à 2016 et Fiesta des années-modèle 2011 à 2016 est d'ailleurs menée depuis février 2016 par Transport Canada parce que leurs véhicules fonctionnaient de façon anormale, démarrant ou s'arrêtant soudainement.

128 Canadiens ont déjà déposé des plaintes.

C'est le cas de Jordan Bonaparte d'Halifax. Propriétaire d'une Focus achetée neuve en 2013, il indique qu'il n'est pas sécuritaire de conduire la voiture sur la route.

Il explique qu'environ un mois après l'achat, la voiture a commencé à gronder et faire des soubresauts lors de l'accélération.

La transmission du véhicule de M. Bonaparte a été changée trois fois alors qu'elle affichait à peine 45 000 km à son compteur. Le problème persistant, il a décidé de cesser d'utiliser la voiture.

Des milliers de plaintes

La famille Bonaparte n'est pas seule. L'avocat Ted Charney a indiqué que 1000 Canadiens avait contacté son cabinet à ce sujet, certains ayant indiqué que leur transmission avait été remplacée jusqu'à sept fois.

Selon Me Charney, 150 000 véhicules pourraient être concernés par ce problème au Canada. Il souligne que d'autres recours collectifs sont en préparation aux États-Unis et au Canada.

Aucun décès ou cas de blessures n'a été rapporté jusqu'à maintenant, mais Me Charmey indique que plusieurs plaignants disent avoir été impliqués dans des accidents liés à ce problème.

Comme plusieurs clients de Me Charney, Ford a proposé à M. Bonaparte une remise sur l'achat d'un nouveau véhicule. L'avocat considère toutefois que ce n'est pas suffisant.

Le constructeur travaille sur les solutions

Ford Canada a indiqué qu'elle prenait les préoccupations des clients au sérieux. La porte-parole du constructeur américain, Michelle Lee-Gracey, a expliqué dans un courriel à M. Bonaparte que Ford s'engageait à étudier le problème et à y apporter des réponses.

Les automobilistes qui éprouvent des problèmes avec leur véhicule doivent les rapporter à Transport Canada.

Publicité
​Publicité