Aller au contenu principal

Le gouvernement Ford accélère le développement de 6 nouveaux projets dans le Grand Toronto

Le premier ministre de l'Ontario, Doug Ford, précise qu'un arrêté ministériel de zonage n'est adopté qu'après une demande du conseil municipal ou du maire pour autoriser le développement dans leur région. Photo : La Presse canadienne/Chris Young

Le gouvernement Ford accélère le développement de six autres projets dans la grande région de Toronto, lundi soir, en utilisant des arrêtés ministériels de zonage (AMZ) qui lui permet de contourner les mécanismes de planification locale et décider de l'utilisation d'un terrain.

Ce puissant outil législatif n'a jamais été autant utilisé que par le gouvernement Ford depuis le mois d'avril.

Ces AMZ, qui accéléreraient l'aménagement du territoire dans la région du Grand Toronto, permettraient au gouvernement d'autoriser immédiatement son utilisation, quelles que soient les règles locales.

Les six zones de développement visées sont Markham, Caledon, Vaughan, Clarington et New Tecumseth. Certains AMZ ont accéléré la construction de foyers pour aînés, mais dans la plupart des cas, il s'agit de projets résidentiels et industriels.

Le ministre des Affaires municipales et du Logement, Steve Clark. Photo : CBC/Michael Charles Cole

La nouvelle fait suite à une décision controversée du ministre des Affaires municipales et du Logement, Steve Clark, qui a émis un arrêté ministériel de zonage en octobre pour accélérer la construction d'un centre de distribution dans le milieu humide de Lower Duffins Creek.

Des contestations juridiques sont d'ailleurs en cours, dont à Pickering, où le groupe Environmental Defence et la Fédération naturalistes de l'Ontario contestent l'AMZ sur un milieu humide.

Des AMZ émis sous le couvert de la COVID, selon l'opposition

Au cours de la période de questions, à Queen's Park, mardi, la porte-parole du NPD en matière de finances, Catherine Fife, a accusé le premier ministre Doug Ford d'avoir autorisé la destruction de zones humides sous le couvert de la COVID.

Elle allègue qu'au moins 19 arrêts ministériels de zonage bénéficient aux donateurs et aux amis du Parti progressiste-conservateur.

Pourquoi ce gouvernement utilise-t-il les AMZ pour détruire les zones humides et les espaces verts afin de permettre à ses copains de gagner plus d'argent, a lancé la députée néodémocrate, Catherine Fife, mardi.

En réponse, Doug Ford a accusé l'ancien gouvernement libéral de cacher leur utilisation. Je veux que davantage d'AMZ stimulent l'économie [et] créent des emplois, a affirmé M. Ford.

Le chef du Parti vert de l'Ontario, Mike Schriener, a qualifié cette décision d'irresponsable et imprudente, en s'adressant aux journalistes par la suite.

Il doit y avoir un processus public sur la façon dont les arrêts ministériels de zonage sont émis, croit M. Schriener.

Le premier ministre de l'Ontario, Doug Ford, note qu'un arrêté ministériel de zonage n'est adopté qu'après une demande écrite du conseil municipal ou du maire concerné pour autoriser le développement dans leur région.

Avec les informations de Mike Crawley de CBC et Natasha MacDonald-Dupuis

Publicité
​Publicité