Aller au contenu principal

Les skieurs devront respecter des mesures sanitaires cet hiver

Les stations de ski de la Colombie-Britannique se préparent à accueillir leurs clients cet hiver sous de strictes restrictions sanitaires pour réduire les risques liés à la pandémie de COVID-19.

À la station Whitewater Ski Resort de Nelson, par exemple, les skieurs devront être espacés et porter des masques à l’intérieur de tout bâtiment. Il y aura des restrictions dans les espaces clos, mais les gens pourront profiter du plein air, dit Andrew Kyle, propriétaire de la station.

À Whistler Blackcomb, les skieurs devront réserver leur place et porter un couvre-visage. Notre but était d’établir un protocole pour toute la saison 2020-2021, a déclaré Rob Katz, le PDG de Vail Resorts, la compagnie américaine propriétaire de la station de sports d’hiver.

Quand la station ouvrira le 26 novembre, les skieurs devront porter un masque dans les cafétérias, sur les remontées mécaniques et dans les téléphériques, dit un porte-parole de Whistler Blackcomb, Marc Riddell.

Confrontées à la fermeture des frontières, les stations de ski s’inquiètent aussi d’avoir assez d’employés dont beaucoup proviennent souvent du Royaume-Uni et de l’Australie. Certaines stations essayent, comme en Alberta, de convaincre des locaux de travailler à la montagne.

L’industrie des sports d'hiver génère plus de 1,4 milliard de dollars chaque saison en Colombie-Britannique, selon une étude de Destination B.C. (en anglais) de 2014 financée par le ministère provincial des Forêts, des Terres et de l’Exploitation des ressources naturelles.

Publicité
​Publicité