Aller au contenu principal

Fermées depuis mars, les structures de jeux peuvent enfin rouvrir à Ottawa

Les structures de jeux ont été fermées pendant près de quatre mois en Ontario, dans le cadre de la COVID-19. Photo : Radio-Canada/Andrew Lupton

Les structures de jeux, les balançoires, les glissades et les appareils d'exercice dans les parcs d’Ottawa sont de nouveau accessibles vendredi. C'est une excellente nouvelle, selon une chercheuse qui s'intéresse à la santé des enfants.

L’Ontario avait imposé la fermeture des structures de jeux à la fin du mois de mars, en raison de la pandémie de COVID-19.

Près de quatre mois plus tard, les régions qui passent à l’étape 3 du déconfinement, dont Ottawa et l’est ontarien, peuvent finalement enlever les rubans qui interdisaient l’accès à ces structures.

Louise de Lannoy, de l'Institut de recherche du Centre hospitalier pour enfants de l’est de l’Ontario (CHEO), se réjouit de ce développement. Selon elle, les structures de jeu dans les parcs sont bénéfiques pour le bien-être physique et mental des enfants, surtout dans des moments qui sortent de l'ordinaire, comme une pandémie.

Les enfants ont dû faire face à de nombreux changements [pendant la pandémie] qu'ils peuvent parfois ne pas comprendre. Le jeu est important pour qu'ils puissent assimiler ce qui se passe en ce moment, affirme la chercheuse.

Des jeunes plus sédentaires

Mme de Lannoy est également chef de projet chez Jouons dehors Canada, un groupe de défense qui milite pour promouvoir et assurer l'accès aux jeux dans la nature et en plein air.

En avril, un mois après le début du confinement, l’organisme a publié une étude, de concert avec ParticipACTION, visant à déterminer si les jeunes Canadiens faisaient suffisamment d'exercice.

De simples gestes comme grimper dans une structure de jeu peuvent être bénéfiques pour la santé des enfants. Photo : iStock

L'enquête a révélé que moins de 3 %des enfants de 5 à 17 ans au pays respectaient les recommandations en matière d'activité physique et de sommeil.

Nous avons constaté que les enfants passaient beaucoup plus de temps sur les écrans et beaucoup moins à l'extérieur, souligne Louise de Lannoy. Donc, tout ce qui peut les aider à ne pas rester à l'intérieur, à ne pas passer trop de temps sur les écrans est important pour leur santé mentale et physique.

Les activités bénéfiques pour les enfants peuvent être aussi simples que de faire de la balançoire ou de grimper sur des jeux modulaires, selon la chercheuse.

Lorsque les enfants sont à l'extérieur et lorsqu'ils jouent, cela leur donne un sentiment de contrôle, illustre-t-elle. C'est important aussi, en période de stress et de difficultés, de les aider à surmonter leurs propres réactions émotionnelles face à ce genre de situation.

Réouverture graduelle à Gatineau

Par ailleurs, la Ville de Gatineau procède dès samedi à la réouverture graduelle des centres aquatiques, des centres de plein air et du centre sportif.

Les bassins du centre sportif et des centres aquatiques Paul-Pelletier à Aylmer et Lucien-Houle à Buckingham rouvriront le 18 juillet.

Même jour d'ouverture pour le Centre de plein air du Lac-Leamy et le parc du Lac-Beauchamp.

La salle d'entraînement du centre sportif et la location de terrains de badminton redeviendront accessibles le lundi 20 juillet.

Toutes ces réouvertures se font toutefois dans le respect des normes de distanciation physique et avec le port du masque pour les déplacements à l'intérieur des établissements, assure la Ville.

Avec les informations de Hillary Johnstone de CBC

Publicité
​Publicité