Aller au contenu principal

COVID-19 : la population, symptomatique ou pas, peut maintenant être testée en Ontario

Le premier ministre ontarien, Doug Ford. Photo : La Presse canadienne/Frank Gunn

Les Ontariens asymptomatiques peuvent maintenant recevoir un test de diagnostic de la COVID-19. Le premier ministre Doug Ford a pris la parole dimanche pour demander à tous ceux qui « ressentent le besoin d'être testés » d'aller le faire.

Jusqu'à ce qu'un vaccin soit trouvé, notre meilleure défense est de détecter le virus, de l'isoler et ralentir sa propagation, a déclaré le premier ministre de l’Ontario.

Avec 460 nouveaux cas signalés par la santé publique, l’Ontario compte désormais 25 500 cas de COVID-19 depuis le début de l’épidémie. Alors que la progression du virus semblait se stabiliser les semaines précédentes, depuis lundi, elle est repartie à la hausse.

La cadence de dépistage est restée bien en dessous des cibles de la province toute la semaine avec, par exemple, un peu plus de 11 000 tests réalisés au cours des 24 dernières heures. La cible de 16 000 est ratée pour une septième journée d’affilée.

Le Nouveau Parti démocratique, opposition officielle à Queen's Park, a d'ailleurs publié un communiqué très critique de la gestion de la situation du Parti conservateur.

« Dimanche, Doug Ford a de nouveau échoué à assumer ses responsabilités. Le nombre de tests de dépistage de la COVID-19 a été extrêmement bas cette semaine. Il n'a pas pris de mesures pour mettre en place un nouveau plan visant à corriger ce nombre de tests insatisfaisant. La cheffe du NPD, Andrea Horwath, exige des tests systémiques des personnes asymptomatiques en dehors des centres d'évaluation. Elle affirme que le système existant a prouvé que ce n'était pas suffisant », peut-on lire dans le communiqué publié dimanche.

Doug Ford affirme qu’une nouvelle stratégie détaillée de dépistage sera annoncée au cours de la semaine prochaine et ciblera divers secteurs et points chauds de la COVID-19 en Ontario. Mais il appelle déjà les Ontariens à se faire tester.

Je demande aux Ontariens : si vous êtes inquiets d’avoir la COVID-19, que vous avez été exposés à quelqu'un qui a la COVID-19, même si vous ne présentez aucun symptôme, allez vous faire tester.

Doug Ford, premier ministre de l'Ontario

Puis, en après-midi, la porte-parole du ministère de la Santé, Hayley Chazan, a fait parvenir aux représentants des médias un guide qui précise les critères de dépistage. Selon le document, les citoyens ontariens qui désirent subir un test de dépistage doivent faire partie d'un des groupes suivants :

  • Toutes les personnes présentant au moins un symptôme
  • Les personnes qui craignent d'avoir été exposées à la COVID-19
  • Les personnes à risque d'exposition au COVID-19 en raison de leur emploi

Il y a 119 centres de dépistage dans la province.

Le nombre de décès liés à la COVID-19 a grimpé à 2073 ce dimanche, selon le dernier bilan de la santé publique. Des données plus récentes compilées par CBC/Radio-Canada font état, elles, de 2140 victimes du virus depuis le début de la crise.

19 477 personnes sont considérées comme guéries du virus, ce qui représente plus des trois quarts des Ontariens qui l'avaient contracté. Bonne nouvelle aussi du côté des foyers de soins de longue durée : aucune nouvelle éclosion n'est signalée aujourd'hui. Le nombre total demeure à 292.

Le système de santé, lui, affiche des chiffres encourageants, avec une baisse du nombre de personnes hospitalisées à cause du coronavirus (878), mais aussi du nombre de ces patients sous respirateur, qui est désormais de 104, soit un des plus bas chiffres des deux derniers mois.

Publicité
​Publicité