Aller au contenu principal

Deux autres jeunes arrêtés à la suite du meurtre d’un élève à Hamilton ont été relâchés

L’adolescent a été tué à l’extérieur de l’école.  Photo : CBC
Radio-Canada avec CBC News

Un garçon et une fille de 16 ans qui avaient été arrêtés mardi ont été relâchés mercredi sans condition a indiqué la police qui enquête sur le meurtre d'un élève d'une école secondaire de Hamilton, lundi après-midi.

Un jeune homme de 18 ans et un adolescent de 14 ans sont déjà accusés de meurtre prémédité dans cette affaire. L’identité du mineur ne peut être dévoilée selon la Loi sur le système de justice pénale pour les adolescents. Un interdit de publication ordonné par la Cour couvre l’identité de l’autre accusé.

Selon le sergent-détective Steve Bereziuk, de la police de Hamilton, des éléments de l'enquête démontrent que l'attaque était planifiée.

Devan Bracci-Selvey, qui avait 14 ans, a été poignardé tout près de l'École secondaire Sir Winston Churchill.

Tous les jeunes en cause jusqu'ici dans cette affaire étaient des élèves ou des anciens élèves de cette école.

C'est un mépris complet pour la vie humaine, ce qui est extrêmement inquiétant pour des individus d'un si jeune âge.

Steve Bereziuk, sergent-détective de la police de Hamilton

Un autre adolescent avait été arrêté lundi soir, mais il a été relâché inconditionnellement après avoir été interrogé, indique la police.

Les policiers qui ratissaient le secteur ont retrouvé un couteau et croient qu’il s’agit de l’arme du crime.

La mère témoin de l'attaque

La mère de la victime a été témoin des événements, selon la police.

Elle a vu quelque chose d'horrible. Elle est bouleversée, raconte l'agent Bereziuk, de la police de Hamilton. Les policiers n'ont pas précisé pourquoi la mère se trouvait sur les lieux au moment de l'attaque.

L'école dispose de caméras de surveillance et les policiers examinent les images captées. Les enquêteurs demandent aussi à toute personne ayant filmé les événements de communiquer avec eux.

Une communauté atterrée

Kandace Brenn dit qu'elle connaissait la victime. Photo : CBC/Dan Taekema

Le directeur de l'éducation du Conseil scolaire public de Hamilton-Wentworth, Manny Figueiredo, dit que la communauté est sous le choc.

Nos cœurs sont brisés.

Manny Figueiredo, directeur de l'éducation

Des conseillers en deuil seront à l'École Sir Winston Churchill mardi pour offrir une aide psychologique aux élèves.

Kandace Brenn, une résidente du quartier, affirme qu'elle connaissait la jeune victime, qui s'arrêtait parfois chez elle. Elle le décrit comme un jeune « très gentil et tranquille ».

Sa nièce, qui est une amie de la copine de la victime, dit-elle, lui a demandé de les amener à l'hôpital. [Ma nièce] ne sait pas comment faire face à la situation et réconforter sa meilleure amie [tellement est elle sous le choc], raconte-t-elle.

Elle ajoute que l'adolescent était victime d'intimidation à l'école, mais elle ne sait pas si c'est la cause de l'attaque de lundi.

Publicité
​Publicité