Aller au contenu principal

Un nouveau conseil d’administration pour Le Franco

Louis Grenier espère que le CA permettra de soutenir un « développement plus effectif du journal ». Photo : Radio-Canada

L'Association canadienne-française de l'Alberta (ACFA) a présenté lundi matin le nouveau conseil d'administration (CA) indépendant qui va assurer la gestion du journal Le Franco.

Des plaintes quant à l'indépendance du journal, formulées notamment par sa rédactrice en chef Hélène Lequitte, ont mené l'ACFA à nommer ce conseil.

Le président, Louis Grenier, affirme que le CA sera là pour appuyer la direction du journal, mais ne cherchera pas à s'ingérer dans ses activités régulières.

C'est absolument essentiel qu’on puisse avoir des médias [...] qui sont libres de pouvoir dire la réalité des choses et pas exprimer simplement le désir de certains politiciens.

Louis Grenier, président du CA du journal Le Franco

Nommés pour trois ans, les membres du conseil tenteront de développer une nouvelle planification stratégique après avoir examiné les besoins du journal et ceux de la communauté.

« L'ACFA souhaite assurer à la communauté que le contenu du journal Le Franco continuera de refléter la communauté francophone de l'Alberta, sa diversité démographique et géographique ainsi que de respecter les normes rédactionnelles et les valeurs énoncées dans la Charte de la presse écrite de langue française en situation minoritaire au Canada », précise le président de l’ACFA, Marc Arnal.

Le nouveau conseil souhaite également étendre la couverture du journal en engageant notamment des journalistes pigistes aux quatre coins de la province.

L’ACFA reste propriétaire du journal dont elle est la seule actionnaire.

« On cherche à protéger à la fois le caractère communautaire du journal, la liberté de presse et la bonne gouvernance », ajoute Marc Arnal.

En plus de Louis Grenier, le CA est composé de cinq personnes : Nathalie Kermoal, Carl Charest, Emerson Csorba, Arsène Muamba et Philippe Bresee.

Publicité
​Publicité