Aller au contenu principal

Le froid retarde la fermeture du canal maritime de la Rive-Sud

Six bateaux étaient amarrés près des écluses de Sainte-Catherine, le 31 décembre dernier, le jour où elles devaient fermer.  Photo : James Goodleaf

Le froid ralentit la progression des bateaux sur le fleuve Saint-Laurent, si bien que le canal maritime de la Rive-Sud, près de Montréal, fermera plus tard que prévu.

Les écluses situées à la hauteur des municipalités de Sainte-Catherine et de Saint-Lambert devaient fermer dimanche après-midi, mais cinq navires qui ont besoin du canal pour contourner l'île de Montréal se trouvent toujours en amont de Cornwall, en Ontario.

La saison devrait donc être prolongée encore quelques jours, après quoi il sera impossible de naviguer entre Montréal et les Grands Lacs jusqu'à la fin mars, soutient le porte-parole de la Corporation de gestion de la voie maritime du Saint-Laurent, Andrew Bogora.

« Pendant les trois mois d’hiver, les mois de janvier, février et mars, la Corporation de gestion de la voie maritime ferme le système, parce que la glace ne permet pas les transits, dit-il, et parce qu’on a beaucoup de maintenance à faire sur les écluses comme telles. »

Selon la Corporation, il est plutôt rare que la fin de saison soit ainsi repoussée en raison de la météo.

Dimanche dernier, il y avait six cargos immobiles en plein milieu du canal maritime de la Rive-Sud, impatients de poursuivre leur route vers l’océan Atlantique. Une telle concentration de bateaux amarrés près des écluses de Sainte-Catherine a surpris plusieurs résidents.

« J’ai vécu ici toute ma vie, et je n’ai jamais rien vu de tel! », s’exclame James Goodleaf, qui habite tout près, à Kahnawake.

La Corporation de gestion de la voie maritime du Saint-Laurent assure que ses installations n'ont subi aucun dommage et que les cargos en question ont repris la route en début de semaine.

Elle admet cependant que le trafic maritime a pris du retard en raison du froid, qui rend la navigation plus laborieuse.

Le port de Montréal, par contre, restera accessible tout l'hiver pour les bateaux en provenance de l'Atlantique.

« Il faut préciser que le port de Montréal est ouvert 12 mois par année, affirme Andrew Bogora. Pour les trois mois d’hiver, ce que vous observez dans le port de Montréal, c’est les navires qui rentrent de l’océan et [retournent] à l’océan lorsqu’ils ont fini à Montréal. »

D’après le reportage de Jérôme Labbé

Publicité
​Publicité