Aller au contenu principal

Faut-il s'inquiéter des coccinelles asiatiques si on a un chien? Oui et non

Publication qui met en garde contre les coccinelles asiatiques. Photo : Capture d'écran Facebook
Un texte de Jeff Yates

CHRONIQUE - Une photo d'un chien avec la gueule pleine de coccinelles sème l'émoi sur Facebook au Québec depuis mardi. S'il y a une part de vérité dans cette histoire, il ne faut tout de même pas paniquer, m'ont expliqué une entomologiste et un vétérinaire.

Vous avez sans doute vu passer des histoires à propos des coccinelles asiatiques au cours des dernières semaines. C'est que certaines régions du Québec font face à une mini invasion de ces petites bestioles. Voilà qu'une publication Facebook provenant de Victoriaville, dans le Centre-du-Québec, vient inquiéter de nombreux internautes.

Publication mettant en garde contre les coccinelles asiatiques. Photo : Capture d'écran Facebook

« Si vous avez des chiens ou des chats, vérifiez le toit de leur bouche, une fois dans la bouche ils s'en tiennent au toit et le rendent très douloureux. Ce sont d'horribles petites choses! » Peut-on lire. L'avertissement accompagne une photo de la gueule d'un chien, où une douzaine de petites coccinelles se promènent sur le palais de l'animal. La publication a été partagée près de 24 000 fois en 2 jours.

Pour ce qui est de la photo, elle n'a pas été prise à Victoriaville récemment. Elle circule depuis quelques années dans des groupes Facebook américains d'animaux de compagnie. Toutefois, on peut trouver des images semblables dans plusieurs articles sur le web. Par exemple, un média local du Kansas, aux États-Unis, nous apprenait en novembre 2016 qu'un chien avait été retrouvé avec une quarantaine de coccinelles asiatiques dans la gueule. Un article publié en 2008 dans le journal médical Toxicon raconte aussi une histoire presque identique, photos à l'appui.

Ce type d'infestation existe, donc, mais doit-on s'en inquiéter?

Un phénomène rare

Le Dr Frédéric Sauvé, dermatologue vétérinaire et clinicien au Centre hospitalier universitaire vétérinaire (CHUV) de l'Université de Montréal, confirme que des cas semblables existent. « J'ai vu un patient cette semaine pour lequel je soupçonne une telle réaction », admet-il.

Par contre, il croit qu'il s'agit d'un phénomène assez rare. « Je ne crois pas qu'il faille s'inquiéter à proprement dit pour l'histoire des coccinelles en soi. Ma perception est que ces cas sont somme toute isolés », tempère-t-il.

Même son de cloche chez Marjolaine Giroux, entomologiste à Espace pour la vie, qui affirme n'avoir jamais vu un tel cas. Elle fait d'ailleurs remarquer qu'il n'est pas dans l'habitude des coccinelles asiatiques de rechercher les gueules d'animaux pour s'y introduire. « Je ne vois pas l'intérêt de l'insecte de faire ça, lance-t-elle, en ajoutant qu'il est possible qu'un chien puisse avaler des insectes en jouant dehors. De là à dire que les coccinelles recherchent les gueules de chiens pour se cacher, je n'ai rien vu là-dessus. »

Elle ajoute que les coccinelles asiatiques peuvent mordre, mais ne causent pas de blessures importantes. Le Dr Sauvé avance quant à lui que ces bestioles pourraient causer certaines réactions allergiques, tels la rhinite, l'asthme ou l'urticaire.

En résumé, les coccinelles asiatiques peuvent bel et bien entrer dans la gueule de votre chien, mais ça ne fait pas partie de leur comportement habituel. Elles ne sont pas un parasite qui cherche à envahir la gueule de votre animal, par exemple.

Rester vigilant

Comment savoir si votre chien est entré en contact avec des coccinelles asiatiques? Le Dr Sauvé explique qu'il faut consulter son vétérinaire si l'animal présente des lésions rouges ou ulcérées dans la gueule ou des « rougeurs plus ou moins boursouflées sur la peau ».

« Mais attention! Il y a beaucoup d'autres causes occasionnant des rougeurs sur la peau et des lésions buccales qui sont beaucoup plus fréquentes que ce genre de réaction aux coccinelles! Il ne faut donc pas tenir pour acquis que l'animal souffre d'une réaction aux coccinelles s'il présente de tels symptômes », prévient-il.

En fait, comment peut-on reconnaître une coccinelle asiatique? Selon Mme Giroux, elles sont parmi les plus grosses coccinelles au Québec, variant entre 4,8 mm et 7,5 mm. Elles ont aussi une petite tache noire en forme de « M » entre la tête et le thorax.

Une coccinelle asiatique. Photo : getty images/istockphoto/emer1940

Elles sont surtout présentes en milieu agricole, mais peuvent aussi être retrouvées en ville, ajoute Mme Giroux. Puisqu'elles tentent d'entrer dans les maisons pour trouver refuge en prévision de l'hiver, il faut s'assurer de bien colmater les fenêtres et fermer les portes et les moustiquaires, conseille-t-elle.

En conclusion, l'image est vraie, mais elle ne provient pas du Québec. Il se peut que des coccinelles asiatiques se retrouvent dans la gueule de votre chien, mais ça demeure un événement assez rare. Et il vaut mieux rester vigilant et surveiller son chien s'il joue dehors, mais il ne faut pas non plus paniquer.

 
Publicité
​Publicité