Aller au contenu principal

Coderre promet d'améliorer l'accès à la propriété pour les jeunes familles

Denis Coderre en point de presse près de l'hôtel de ville de Montréal Photo : Radio-Canada

S'appuyant sur le statut de métropole officialisé par une loi adoptée la semaine dernière, le candidat à la mairie Denis Coderre promet, s'il est réélu, d'améliorer les programmes d'accès à la propriété pour les jeunes familles ainsi que l'offre de logements sociaux et communautaires.

Pas question pour le moment, toutefois, de réduire les droits de mutation immobilière, communément appelés « taxe de bienvenue ».

L’Équipe Denis Coderre pour Montréal propose plutôt de faire passer le budget des subventions pour l'accès à la propriété de 6,5 millions à 17 millions de dollars par année, dès le 1er mai 2018.

Selon le maire sortant, quelque 2300 ménages pourraient ainsi bénéficier d’une subvention chaque année. La somme versée serait ajustée en fonction de certaines réalités particulières, par exemple si une famille veut s’établir au centre-ville, où les coûts d’habitation sont plus élevés.

La mesure visera surtout les familles ayant au moins un enfant de moins de 5 ans, considérées comme les plus à risque de quitter l'île parce qu'elles ne trouvent pas une résidence répondant à leurs besoins, à prix raisonnable.

À l'heure actuelle, les familles comptant au moins un enfant peuvent bénéficier du programme d'accès si la valeur de la propriété qu'elles veulent acquérir ne dépasse pas 360 000 $ pour une maison neuve comportant au moins cinq pièces, dont trois chambres à coucher fermées avec fenêtre. Elles peuvent alors recevoir une somme de 6250 $ et un remboursement de la « taxe de bienvenue ».

Source : Ville de Montréal

Plus de logements abordables

Denis Coderre promet aussi la mise en place d’un programme « AccèsLogis Montréal », pour prendre la relève de celui de la Société d’habitation du Québec, dont les coûts admissibles seront 24 % plus élevés, pour permettre la réalisation de plus de projets d’habitation. Le programme garantirait une proportion d’au moins 30 % de logements adaptés pour les personnes à mobilité réduite.

« Il y a trop de projets AccèsLogis en suspens parce que le montage financier de Québec ne marche pas sur le territoire montréalais », a souligné le candidat d'Équipe Coderre à la mairie de l'arrondissement de Côte-des-Neiges-Notre-Dame-de-Grâce, Russell Copeman. « Nous, on ajuste le montage financier, on augmente le coût maximum admissible, on augmente les subventions au démarrage, on augmente les subventions de fonctionnement par après », a-t-il précisé.

Denis Coderre promet de rendre ainsi accessibles près d'un millier de logements sociaux ou abordables pour les Montréalais au cours d'un prochain mandat.

Avec le statut de métropole, dit-il, les projets liés à l'habitation pourront aussi être réalisés plus rapidement, sans attendre l'autorisation du gouvernement du Québec. La Ville pourra notamment se prévaloir de son nouveau droit de préemption lui permettant de faire l'acquisition d'un immeuble avant un autre acheteur pour y aménager des logements abordables ou familiaux.

« Ce qui est important maintenant, c’est qu’au lieu de dépendre continuellement, ça va être nous autres, vraiment, à Montréal. Les gens sont déjà prêts, ils travaillent déjà avec plusieurs des organismes […] déjà, on a des choses entre les mains. [...] Donc, on pourra faire des annonces très concrètes, il y a des choses très concrètes qu’on va pouvoir faire », a expliqué M. Coderre.

 
Publicité
​Publicité