Aller au contenu principal

Plus de superinfirmières formées au Québec dès cette année

Québec annonce qu'il veut augmenter le nombre d'infirmières praticiennes spécialisées (IPS) en formation afin d'ajouter 2000 professionnels au réseau de la santé d'ici 2024-2025, une promesse électorale du Parti libéral en 2014.

En point de presse dimanche, le ministre de la Santé, Gaétan Barrette, a confirmé un investissement de 1,4 milliard de dollars sur 10 ans de son ministère.

En 2016-2017, 100 étudiants sont inscrits à cette formation. Le gouvernement espère que ce nombre augmentera graduellement jusqu'à atteindre 270 étudiants par année à partir de 2021-2022.

Le montant annoncé couvrira les bourses d'études d'au moins 60 000 $ qui leur sont offertes, ainsi que les salaires de toutes les IPS actuelles et futures. Un soutien financier supplémentaire de 25 millions de dollars a été accordé aux universités pour les aider à atteindre ces cibles d’admission. Sur cette somme, une part de 5 millions de dollars sera investie dès 2017-2018.

Le ministre Barrette s’est engagé à ce que toutes les personnes qui suivront cette formation aient accès à un stage et à un poste à la fin de leurs études, et ce, dans l'ensemble des régions du Québec.

« En bonifiant notre soutien financier aux universités, nous nous assurons qu’elles continuent d’offrir une formation et des stages de qualité », a déclaré la ministre de l’Enseignement supérieur, Hélène David, aussi présente à la conférence de presse. « Chaque nouvelle infirmière praticienne spécialisée qui obtient son diplôme contribue à améliorer l’accès aux soins de santé. »

L'Ordre des infirmières et infirmiers du Québec (OIIQ) a salué l'annonce gouvernementale en parlant de « grand jour pour le Québec ». La présidente de l'OIIQ, Lucie Tremblay, a déclaré que ces investissements permettront d'améliorer l'accès aux soins de santé, notamment en accélérant la prise en charge des patients et en appuyant la main-d'oeuvre actuelle.

« Le gouvernement vient aujourd’hui de reconnaître que les infirmières sont des acteurs clés dans le réseau de la santé », a-t-elle indiqué par voie de communiqué.

Publicité
​Publicité