Les capsules de Découverte
Skeleton

Description

Les spécialistes du skeleton, à l’inverse des lugeurs, sont allongés sur le ventre et non sur le dos, la tête assez en avant par rapport à leur traîneau. La maîtrise du skeleton (mot désignant aussi bien la discipline que le traîneau lui-même), notamment le freinage, se fait avec des souliers équipés de griffes et par transfert de poids. Les vitesses atteintes sont supérieures à 120 km/h! Les athlètes peuvent quitter le skeleton pendant la descente pour le pousser ou le déplacer, mais ils doivent franchir la ligne d’arrivée sur le traîneau sous peine de disqualification.

Dans les compétitions de skeleton, les concurrents effectuent deux descentes, chronométrées au centième de seconde, dans la même journée. Le temps cumulatif détermine le vainqueur. En cas d’égalité entre deux athlètes, ils obtiennent le même classement.

La compétition olympique de Salt Lake City comprend deux épreuves : le skeleton individuel messieurs et le skeleton individuel dames. La piste utilisée est la même que pour le bobsleigh et la luge.

Histoire

Considéré comme le premier sport de glisse, le skeleton a vu le jour à Saint-Moritz, en Suisse, dans les années 1880. Les concurrents descendaient la route menant de Saint-Moritz à Celerina, où le gagnant recevait une bouteille de champagne. Ce n’est qu’en 1887 que les compétiteurs ont commencé à descendre à plat ventre sur le traîneau, la seule position acceptée aujourd’hui en compétition. La discipline a reçu son appellation actuelle en 1892, un nouveau modèle de traîneau fait en grande partie de métal ayant fait son apparition. Les gens trouvaient qu’il ressemblait à un squelette (skeleton en anglais) et le nom est resté.

En 1923, la Fédération internationale de bobsleigh et de tobogganing (FIBT) a été fondée. Trois ans plus tard, le bobsleigh et le skeleton, qui est régi par la FIBT et non par la Fédération internationale de luge de course (FIL), sont devenus disciplines olympiques. Pourtant, lors de la première édition des Jeux olympiques d’hiver, à Chamonix en 1924, seul le bobsleigh était de la partie. En fait, le skeleton n’a été au programme des Jeux qu’en 1928 et 1948 à Saint-Moritz. Il a ensuite été écarté au profit de la luge, qui a fait ses débuts olympiques en 1964. Le skeleton effectue donc un retour à Salt Lake City, et les dames font leur entrée olympique dans cette discipline.

Installations

Les épreuves de skeleton seront disputées sur la piste du parc olympique de l’Utah, un complexe de 156 hectares dans les monts Wasatch situé à environ 42 kilomètres à l’est de Salt Lake City. Cette piste, qui peut accueillir 12500 spectateurs, servira également aux épreuves de bobsleigh et de luge.

Les athlètes canadiens


Droits d'auteur Abonnez-vous à notre cyberlettre olympique! Écrivez-nous! L'équipe de Radio-Canada à Salt Lake City retour en haut de la page
Horaire