Les capsules de Découverte
Surf des neiges

Description

Quatre épreuves de surf des neiges ont fait leur apparition dans le programme des Jeux olympiques d'hiver en 1998 à Nagano : le slalom géant - inspiré de l'épreuve du même nom en ski alpin - et la demi-lune dames et messieurs. À Salt Lake City, les deux slaloms géants seront remplacés par des slaloms géants en parallèle.

En slalom géant en parallèle, les concurrents doivent dévaler la pente en suivant un parcours sinueux, tout en contournant des portes. La compétition olympique comporte un tour qualificatif et un tour éliminatoire. Tous les athlètes effectuent d'abord une descente et les 16 meilleurs temps passent à l'étape éliminatoire le jour suivant. Dans ce second tour, les surfeurs sont jumelés deux par deux et s'affrontent en duel sur deux parcours en parallèle. Après une première descente, les compétiteurs changent de parcours et effectuent une deuxième descente.

Les épreuves de demi-lune se disputent également en deux tours. En qualifications, tous les athlètes effectuent un premier passage dans le parcours. Les six meilleurs hommes et les six meilleures femmes vont directement en finale. Les autres compétiteurs effectuent alors un deuxième passage et encore une fois les six meilleurs, hommes et femmes, se qualifient. En finale, chaque concurrent effectue deux descentes dans la demi-lune et seul le meilleur résultat compte pour le classement final.

Tout le long de la demi-lune, les concurrents doivent constamment passer d’un bord à l’autre en faisant des figures acrobatiques. Ils marquent des points grâce à leur maîtrise technique, la qualité de leurs sauts (hauteur, amplitude, nombre de rotations) ainsi que leurs arrêts en équilibre sur la bordure du tunnel. Cinq juges adjugent les notes.

Histoire

C'est au milieu des années 1960 que les premières planches à neige artisanales, faites de deux skis vissés ensemble, ont fait leur apparition aux États-Unis. On leur a alors donné le nom de Snurfer, néologisme venant de la combinaison des mots snow et surfer. Jake Burton, jeune adepte du Snurfer, a décidé d'améliorer cette invention et d'en faire une véritable planche à neige à la fin des années 1970.

Après un Championnat national américain en 1982, la Coupe du monde de surf des neiges a vu le jour en 1987. Toujours à l'affût de nouvelles disciplines pour étoffer et rajeunir la programmation des Jeux d'hiver, le Comité international olympique (CIO) décide en décembre 1994 d'ajouter le surf des neiges à la programmation de Nagano.

La décision ne reçoit pas un accueil enthousiaste et unanime de la part des représentants de cette discipline. En effet, le CIO, soucieux de superviser tous les sports par l'intermédiaire des membres de la grande famille olympique, précise que ce sera la Fédération internationale de ski (FIS) qui sera la seule organisation reconnue. Le CIO est resté sur ses positions et les surfeurs qui participent aux Jeux olympiques doivent, obligatoirement, faire partie de la FIS.

Installations

Les épreuves de surf des neiges seront présentées à la station de montagne de Park City située à environ 45 kilomètres du village olympique et à 54 kilomètres à l’est de Salt Lake City. Depuis sa construction en 1963, cette station, dont la base et le sommet sont respectivement à 2117 et 2530 mètres d’altitude, a accueilli de nombreuses épreuves de Coupe du monde, tant en ski alpin qu’en surf des neiges. Sa capacité est de 16 500 spectateurs.

Les athlètes canadiens


Droits d'auteur Abonnez-vous à notre cyberlettre olympique! Écrivez-nous! L'équipe de Radio-Canada à Salt Lake City retour en haut de la page
Horaire