Retour à MontréalPlus.caRetour à QuébecPlus.ca











Profil du sportProfil des athletesHoraires

Patinage artistique - Programme court couples
Salé et Pelletier à un faux pas de la tête
 
Anik de Repentigny

9 février 2002 – Tout était parfait... jusqu'à la toute dernière seconde. Jamie Salé et David Pelletier avaient offert une prestation sans faute dans leur programme court et prenaient leur position finale quand la lame d'un des patins de Pelletier s'est accrochée dans la glace. Résultat, lui et sa partenaire se sont retrouvés... les fesses sur la glace! Une toute petite erreur, une erreur «comique» même, qui n'a pas déparé leur Jalousie, un programme contenant une bonne dose d'humour, mais une erreur quand même. C'est tout ce dont avaient besoin les Russes Elena Berezhnaya et Anton Sikharulidze, deuxièmes des derniers Championnats du monde derrière les Canadiens, pour prendre la tête, par sept juges à deux.

Il faut dire que Berezhnaya et Sikharulidze, les premiers à s'exécuter parmi les têtes d'affiche, n'ont pas laissé beaucoup de marge de manoeuvre à leurs adversaires en offrant un sans-faute technique, dont des triples sauts côte à côte supérieurs à ceux des Canadiens, superbement présenté sur une musique d'Ennio Morricone. Quant aux Chinois Xue Shen et Hongbo Zhao, ils semblent abonnés à la troisième place –que les juges leur ont accordée à l'unanimité–, même quand ils sont techniquement parfaits, ce qui ne fut pas le cas vendredi soir avec une grosse erreur de synchronisation dans les pirouettes individuelles.

Le plus gros reste à venir

Reste que ce programme court ne compte que pour le tiers du résultat final et que celui des trois couples de tête qui terminera premier lors du libre lundi deviendra champion olympique. Comme l'a fort justement fait remarquer Pelletier après sa performance, l'important était donc de terminer dans les trois premiers, peu importe le rang. On se rappellera d'ailleurs que lui et Salé n'étaient que troisièmes après le court lors des derniers Championnats du monde.

Les deux autres duos canadiens en lice, Jacinthe Larivière et Lenny Faustino de même que Anabelle Langlois et Patrice Archetto, occupent respectivement les 13e et 14e places sur 20 paires. À leur première grosse compétition internationale –ni l'un ni l'autre des deux couples n'avait déjà participé aux Jeux olympiques ou aux Championnats du monde–, ils ont semblé nerveux et ont fait quelques erreurs, mais se sont fort bien débrouillés dans l'ensemble et devraient être beaucoup plus à l'aise lundi.

Mentionnons en terminant que cette compétition a également permis de réaliser à quel point les Chinois sont une force montante chez les couples. La qualité technique et la hauteur de leurs sauts lancés et de leurs vrilles ont arraché des cris d'admiration aux spectateurs. Encore un peu de peaufinage sur le plan artistique et, d'ici quelques années, ils pourraient bien mettre fin à la domination russe et monopoliser le podium.



Droits d'auteur Écrivez-nous! L'équipe de Radio-Canada à Salt Lake City retour en haut de la page