Retour à MontréalPlus.caRetour à QuébecPlus.ca











Profil du sportProfil des athletesHoraires

Jeux olympiques - Bilan
Sécurité, controverse et médailles
 

24 février 2002 - Les gens se souviendront des Jeux d'hiver de Salt Lake City comme ceux de la sécurité absolue et de controverse en patinage artistique. Le scandale Salé-Pelletier a fait couler beaucoup d'encre aux détriments d'autres athlètes qui ont marqué ces Jeux en remportant médaille après médaille.

Notamment la Croate Janica Kostelic, qui à 20 ans seulement, a enlevé quatre médailles en ski alpin, trois d'or et une d'argent. Un exploit en soi quand on sait que la skieuse est revenue sur le circuit en décembre dernier après avoir subi trois opérations au genou.

Chez les hommes, le Canadien Marc Gagnon a aussi obtenu sa part du gâteau. Le patineur de 26 ans a raflé trois médailles, dont deux d'or, en courte piste, devenant ainsi l'athlète canadien le plus médaillé des Jeux d'hiver.

En biathlon, le Norvégien Ole Einar Bjoerndalen s'est imposé comme l'homme à battre. Mais personne n'a pu l'arrêter lors des quatre épreuves auxquelles il a participé.

Même chose pour le Finlandais Samppa Lajunen qui a offert trois médailles d'or à son pays en combiné nordique.

Avec trois médailles d'or en ski de fond, l'Espagnol Johann Muehlegg aurait pu s'avérer l'une des belles surprises de ces Jeux, mais, dimanche, il a perdu la dernière remportée au 50 km samedi après avoir échoué un test antidopage.

Donc encore en 2002, les Jeux ont eu leur scandale de dopage.



Droits d'auteur Écrivez-nous! L'équipe de Radio-Canada à Salt Lake City retour en haut de la page