L'Épicerie

ACCUEIL



QUESTION DU PUBLIC



ENQUÊTES ET REPORTAGES



ENTREVUES



TRUCS DE L'ÉPICERIE



SAVIEZ-VOUS QUE...



RECETTES ET CARNET D’ADRESSES



TEST DE GOÛT ET BANC D'ESSAI



OUI, MAIS...



LA CHIMIE DANS VOTRE ASSIETTE



ÉQUIPE

RECHERCHE
 rechercher un mot ou une expression
ARCHIVES
2001 à 2004
SAISONS PLUS RÉCENTES
2009 et plus





- Organiser un méchoui -
Le méchoui est un repas festif d’origine arabe qui est de plus en plus populaire au Québec. La coutume est de cuire un mouton ou un agneau entier à la broche, sur les braises d'un feu de bois.

Au fil des ans, la tradition a évolué, et on grille aujourd’hui différentes sortes de viande. L’épicerie s’est penchée sur les différentes étapes de l’organisation d’un méchoui.

Première étape : louer l’appareil

Le four à méchoui est une sorte de cuve métallique surélevée munie d’un tournebroche, qui supporte un poids maximum de 100 livres. On peut le louer dans la plupart des centres de location d’outils pour un prix entre 75 $ et 100 $ pour la journée ou la fin de semaine.

La deuxième étape, c’est l’achat de la viande. Yvan Landry est boucher-traiteur à Méchoui Nord-Sud : « Ce qui est bien aimé, c’est l’agneau, le porc vient en deuxième, puis, après ça, on a le bœuf. Mais il y a aussi des gibiers qui prennent de plus en plus d’essor, par exemple, le cerf rouge, le bison et le sanglier. »

On calcule environ une livre de viande non-désossée par personne. Si vous voulez un animal entier, il faudra passer la commande à votre boucher à l’avance. À titre d’exemple, le cochon de lait de 14 kilos que nous avons acheté pour 25 personnes a coûté 150 $.

L'embrochage

Une fois que vous avez l’animal, il faut l’embrocher. C’est une étape difficile, et vous pouvez, si vous le préférez, demander à votre boucher de s’en occuper.

Yvan Landry : «Ça prend au moins deux broches, qui viennent chercher les muscles intérieurs pour fixer les deux extrémités […] C’est important d’avoir des broches fines pour ficeler les contours, cela maintient la bête en place, et évite de la tourner lors de la cuisson. »

Dans le cas du cochon, on n’a pas besoin de le badigeonner avant la cuisson, puisque la sauce ne tiendrait pas sur la peau de l’animal. On peut, par contre, badigeonner l’intérieur, soit avec un mélange de cari, de sel et de poivre, ou encore le remplir avec une farce.

La cuisson

La troisième étape, c’est d’allumer le feu. On calcule la quantité de briquettes en fonction du poids de la viande. Pour 15 kilos de viande, il faut 30 kilos de briquettes, donc le double du poids de la viande.

Marjolaine Hamel, propriétaire de Loutec Terrebonne : « On met les briquettes dans le fond du bassin, et on empile un peu plus de briquettes où les morceaux sont plus gros pour que la viande cuise plus rapidement. »

Le temps de cuisson dépend de la quantité de viande; on doit calculer environ 15 minutes par kilo. La viande est cuite lorsqu’elle se détache facilement de l’os. Mais, bien sûr, pour éviter les mauvaises surprises, il est préférable d’utiliser un thermomètre à cuisson.

Engager un traiteur?

Si vous n’avez pas envie de cuire un animal entier, ou si la vue de la bête sur la broche vous déplait, il est possible de préparer de la même façon des pièces de viande, que ce soit du bœuf, de la fesse de porc ou du bison, par exemple. Ces morceaux sont faciles à embrocher et simples à cuire, quoique moins spectaculaires.

Au cas où ces préparatifs vous sembleraient compliqués, vous pouvez simplement engager un traiteur. Par contre, le méchoui vous reviendra plus cher.

En organisant soi-même un méchoui pour 25 convives, il coûte environ 10 $ par personne. Avec un traiteur, les coûts seront plutôt de 25 $ par personne. De plus, certains traiteurs exigent un nombre minimum de convives. Votre choix dépendra donc de votre budget, mais aussi de votre goût du risque.



 [Le Méchoui]




Haut de la page



Error processing SSI file

- Organiser un méchoui -

Le méchoui est un repas festif d’origine arabe qui est de plus en plus populaire au Québec. La coutume est de cuire un mouton ou un agneau entier à la broche, sur les braises d'un feu de bois.

Au fil des ans, la tradition a évolué, et on grille aujourd’hui différentes sortes de viande. L’épicerie s’est penchée sur les différentes étapes de l’organisation d’un méchoui.

Première étape : louer l’appareil

Le four à méchoui est une sorte de cuve métallique surélevée munie d’un tournebroche, qui supporte un poids maximum de 100 livres. On peut le louer dans la plupart des centres de location d’outils pour un prix entre 75 $ et 100 $ pour la journée ou la fin de semaine.

La deuxième étape, c’est l’achat de la viande. Yvan Landry est boucher-traiteur à Méchoui Nord-Sud : « Ce qui est bien aimé, c’est l’agneau, le porc vient en deuxième, puis, après ça, on a le bœuf. Mais il y a aussi des gibiers qui prennent de plus en plus d’essor, par exemple, le cerf rouge, le bison et le sanglier. »

On calcule environ une livre de viande non-désossée par personne. Si vous voulez un animal entier, il faudra passer la commande à votre boucher à l’avance. À titre d’exemple, le cochon de lait de 14 kilos que nous avons acheté pour 25 personnes a coûté 150 $.

L'embrochage

Une fois que vous avez l’animal, il faut l’embrocher. C’est une étape difficile, et vous pouvez, si vous le préférez, demander à votre boucher de s’en occuper.

Yvan Landry : «Ça prend au moins deux broches, qui viennent chercher les muscles intérieurs pour fixer les deux extrémités […] C’est important d’avoir des broches fines pour ficeler les contours, cela maintient la bête en place, et évite de la tourner lors de la cuisson. »

Dans le cas du cochon, on n’a pas besoin de le badigeonner avant la cuisson, puisque la sauce ne tiendrait pas sur la peau de l’animal. On peut, par contre, badigeonner l’intérieur, soit avec un mélange de cari, de sel et de poivre, ou encore le remplir avec une farce.

La cuisson

La troisième étape, c’est d’allumer le feu. On calcule la quantité de briquettes en fonction du poids de la viande. Pour 15 kilos de viande, il faut 30 kilos de briquettes, donc le double du poids de la viande.

Marjolaine Hamel, propriétaire de Loutec Terrebonne : « On met les briquettes dans le fond du bassin, et on empile un peu plus de briquettes où les morceaux sont plus gros pour que la viande cuise plus rapidement. »

Le temps de cuisson dépend de la quantité de viande; on doit calculer environ 15 minutes par kilo. La viande est cuite lorsqu’elle se détache facilement de l’os. Mais, bien sûr, pour éviter les mauvaises surprises, il est préférable d’utiliser un thermomètre à cuisson.

Engager un traiteur?

Si vous n’avez pas envie de cuire un animal entier, ou si la vue de la bête sur la broche vous déplait, il est possible de préparer de la même façon des pièces de viande, que ce soit du bœuf, de la fesse de porc ou du bison, par exemple. Ces morceaux sont faciles à embrocher et simples à cuire, quoique moins spectaculaires.

Au cas où ces préparatifs vous sembleraient compliqués, vous pouvez simplement engager un traiteur. Par contre, le méchoui vous reviendra plus cher.

En organisant soi-même un méchoui pour 25 convives, il coûte environ 10 $ par personne. Avec un traiteur, les coûts seront plutôt de 25 $ par personne. De plus, certains traiteurs exigent un nombre minimum de convives. Votre choix dépendra donc de votre budget, mais aussi de votre goût du risque.



 [Le Méchoui]