L'Épicerie

ACCUEIL



QUESTION DU PUBLIC



ENQUÊTES ET REPORTAGES



ENTREVUES



TRUCS DE L'ÉPICERIE



SAVIEZ-VOUS QUE...



RECETTES ET CARNET D’ADRESSES



TEST DE GOÛT ET BANC D'ESSAI



OUI, MAIS...



LA CHIMIE DANS VOTRE ASSIETTE



ÉQUIPE

RECHERCHE
 rechercher un mot ou une expression
ARCHIVES
2001 à 2004
SAISONS PLUS RÉCENTES
2009 et plus





- Les probiotiques -
Le yogourt est un aliment simple composé de lait et de cultures bactériennes. Peu importe leur marque, les yogourts contiennent deux types de bactéries vivantes : le lactobacillus bulgaricus et le streptococcus thermophilus. Elles jouent essentiellement un rôle de conservation.

Claude Champagne est spécialiste en probiotiques au Centre de recherche et de développement sur les aliments: « Ce sont des bactéries dont on se sert pour conserver l’aliment. Elles ne survivent pas bien à l’estomac, ce n’est pas leur rôle (…). »

Les chercheurs estiment que, pour avoir un véritable impact sur la santé, les bactéries devraient survivre jusqu’à l’intestin. C’est ce que font les probiotiques, des bactéries plus résistantes.

Les effets des probiotiques sur la santé

Les bactéries probiotiques auraient plusieurs effets bénéfiques sur la santé. Claude Champagne: « Dans certains cas, les bactéries peuvent augmenter notre système de défense immunitaire, elles peuvent aussi, d’après certaines évidences scientifiques, réduire le taux de cholestérol sanguin. »

Plusieurs compagnies offrent des yogourts probiotiques, vendus sensiblement au même prix que les yogourts ordinaires. Les plus connus sont Danone, Liberté et Yoplait. Ces compagnies utilisent une ou plusieurs souches différentes de bactéries.

Chaque probiotique possède un effet spécifique. Danone utilise la bactérie bifidobacterium Lactis, que l’on trouve uniquement dans le yogourt Activia. Ses effets sur la santé intestinale sont bien documentés. En mangeant un petit pot quotidiennement, vous devriez voir un effet sur le transit intestinal et la régularité.

Denis Roy est professeur titulaire de la Chaire de recherche du Canada INAF :« Consommer des probiotiques, c’est un travail de tous les jours. Vous avez des probiotiques tant et aussi longtemps que vous en consommez. Si vous vous arrêtez, il faut recommencer. Ils transitent, ce ne sont pas des colonisateurs. »

Le probiotique utilisé par Yoplait s’appelle bifidobacterium longum. Il a la capacité de dégrader les fibres solubles en apportant des acides organiques qui servent de carburant aux cellules. Mario Proulx est directeur de la recherche et du développement pour Yoplait : « On a aussi un meilleur équilibre de la flore intestinale, donc une meilleure résistance aux contaminants, et même aux bactéries pathogènes. »

Contrairement à ses concurrents, Liberté a introduit des probiotiques dans tous ses produits. Il s’agit du lactobacillus acidophillus, du bifidus, et du lactobacillus casei. Denis Roy, de la Chaire de recherche du Canada INAF : « Le lactobacillus acidophilus permet de réduire la quantité d’enzymes néfastes susceptibles de convertir les composés des aliments en composés carcinogènes. »

Pour que les probiotiques soient efficaces, il faut en consommer plusieurs millions par gramme. Les yogourts vendus en épicerie en contiennent une quantité suffisante.

Les probiotiques ne sont toutefois pas des médicaments ni des remèdes miracles. Il sont un élément parmi d’autres qui contribue, en améliorant notre alimentation, à notre santé. On en trouve déjà dans certaines céréales et breuvages laitiers, et l’industrie envisage d’en mettre dans les jus de fruits, les crèmes glacées et les fromages.



 [Les probiotiques]

Hyperlien
Les probiotiques
Sur le site Passeport Santé



Haut de la page



Error processing SSI file